Les mots ont la parole: Épisode #11

Capture d'écran de la chaîne YouTube de RTL avec le groupe Zebda qui fait un clin d'oeil dans son nom au mot beur et beurre.

Les différentes versions de la langue française qui se parlent aux quatre coins du monde ne se ressemblent pas toujours. Dans notre rubrique “Les mots ont la parole”, nous mettons à l’honneur les mots ou expressions qui sont spécifiques à une région, un pays, une communauté, mais aussi les intraduisibles qu’on garde en français tels quels, ou qu’on traduit à moitié, et enfin les mots français qui passent dans d’autres langues et ne se traduisent pas, mais prennent parfois un nouveau sens. 

Tous nos épisodes précédents sont à retrouver ici: Les mots ont la parole.

Aujourd’hui, nous avons choisi ces trois termes et expressions:

Beur ce mot est du verlan, c'est-à- dire une forme de français retravaillée phonétiquement sur la base du changement de l’ordre des syllabes. Ainsi l’expression “à l’envers” est renversée, et donne son nom à cette nouvelle langue: le verlan, qui est pratiqué depuis les années 1940, avec des antécédents historiques plus anciens. Sur ce même modèle, le mot “Arabe” – qui dans le contexte français renvoie souvent aux Maghrébins issus de la colonisation et de l'émigration, donne le mot de Beur, car les règles du verlan sont fluides. Le mot a aussi une forme féminine, beurette – et est fréquemment employé dans le discours activiste, politique, musical ou artistique. 

Cet article Global Voices datant de 2013 parle justement dans son titre de la Marche des Beurs:

Il y a 30 ans, la Marche des Beurs pour l'égalité

Les rebondissements linguistiques ne se limitent au cadre d’une langue: ainsi un groupe toulousain de musique qui est proche de la culture maghrébine et méridionale prend le nom de Zebda, ce qui veut dire beurre en arabe  – et est un clin d'œil au mot verlan de Beur.  

Voici la vidéo de leur plus grand hit “Tomber la Chemise”

 

タカラジェンヌ prononcé Takara-djenou, ce mot-valise est utilisé dans le langage décrivant le théâtre traditionnel japonais, le Kabuki. C’est en fait un mélange de japonais et de français. La première partie, Takara, renvoie au terme 宝塚, prononcé Takarazuka, qui est la nom d’une ville au Japon. 

La deuxième partie du mot représente la fin de transcription phonétique en japonais du mot ‘Parisienne’, soit “パリジェンヌ – qui donne en japonais ‘Pa-ri-djen-nou’. Comme beaucoup de langues, le japonais n’est pas genré grammaticalement. Ici le mot créé est compris comme une “Takara-sienne’, une habitante de Takarazuka. 

L'insistance sur le féminin s’explique par le fait que traditionnellement, dans le Kabuki qui comporte des rôles masculins et féminins, tous les acteurs sont uniquement des hommes. Or les troupes de Kabuki de la ville de Takarazuka sont composées de femmes uniquement. C’est donc le passage par une langue étrangère qui permet la création d’un terme qui représente une innovation et une exception à la norme culturelle traditionnelle.   

Cette video montre une cérémonie de remise de diplômes pour les étudiantes “Takara-siennes”:

 

Deal Ce terme vient de l’anglais, et fait référence à un accord, à la conclusion d’un négoce, mais aussi à la vente de drogues. En français la forme du mot a changé, puisqu’en anglais on dit “drug dealing” dans ce contexte particulier. Le terme apparaît dans plusieurs chansons françaises, et, souvent cité dans les médias, il fait aussi partie du discours politique. Au Ministère de l'Intérieur en France, par exemple, on parle de tentatives de démanteler les “points de deal”  lieux sur la voie publique de vente de drogues). 

Un autre terme dérivé est “dealer” ou “dealeur”, celle ou celui qui vend de la drogue. Toutefois, cet article de l'Académie Française datant de 2015 appelle à ne pas utiliser cet anglicisme, et recommande de maintenir le mot plus classique de  “trafiquant”. Pas sûr, pourtant, cet  l’appel soit entendu car ‘dealer’ (comme substantif ou comme verbe) est attesté dès les années 1970.

Il existe enfin une expression parlée: “C'est quoi son deal?” où le mot prend le sens de plan, de proposition. 

 Si vous avez des mots ou expressions à partager pour les faire figurer dans notre rubrique “Les mots ont la parole” contactez-nous: filip.noubel@globalvoices.org

 

 

 

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.