Principes de financement et charte éthique

Principes de financement de Global Voices

Le travail réalisé par Global Voices est piloté par notre communauté, au service de nos lecteurs. Nos rédacteurs décident des sujets à publier et de la façon de les traiter en collaboration avec l'équipe éditoriale.

Nous examinons toutes les sources de financement en fonction de l'impact qu'elles ont sur notre mission, nos valeurs et notre travail. Nous acceptons des fonds à condition que cela n'occasionne aucune ingérence dans nos objectifs, ne compromette pas notre réputation et ne mette pas en péril la sécurité de nos collaborateurs.

Notre priorité est de préserver notre indépendance quant à l'usage qui est fait des fonds récoltés. Nous refusons tout financement qui viserait à influencer nos décisions, et ce quelle qu'en soit la source.

Nous formulons des principes clairs concernant notre propre orientation éthique et notre code de conduite et nous travaillons uniquement avec des donateurs qui ne nous demandent pas de remettre en cause ce parti pris.

Nous sommes ouverts à toute source de financement correspondant à nos critères, y compris : des fondations, des dons individuels, de grands organismes donateurs, des dispositifs de mécénat, des projets et services en rapport avec notre mission, des aides gouvernementales ou intergouvernementales, des dons d'entreprises, etc. Nous sommes conscients du fait que toute forme de financement est une forme de dépendance qui implique une influence aussi bien explicite qu'implicite sur notre travail. C'est pourquoi nous passons en revue toutes les sources de financement potentielles afin d'en évaluer les éventuelles influences.

Code d'éthique en matière de financement

Nous envisageons de recevoir des fonds de toute provenance, dans la mesure où cela ne remet pas en cause nos principes. Les critères employés pour filtrer les offres de parrainage sont les suivants :

  • Menaces pour la sécurité de nos collaborateurs. Cela comprend les situations suivantes :
    • Les activités du donateur constituent un risque
    • Les positions politiques du donateur constituent un risque
    • La réputation du donateur constitue un risque
  • Ingérence dans nos activités, telles que :
    • Conséquences éditoriales : ingérence dans la production du contenu, pression pour introduire des biais dans notre ligne éditoriale
    • Restrictions sur les sujets traités et les sources mobilisées
    • Restrictions sur la relation entretenue avec les sources, les communautés, le public
  • Risques pour notre réputation, tels que :
    • Valeurs et éthique du donateur qui pourraient mettre en péril les principes et la mission (réelle ou perçue) de Global Voices
    • Instrumentalisation : l'engagement du donateur en faveur de Global Voices est réalisé dans un but contradictoire avec nos principes et notre mission
    • Publicité et placement de produit : le donateur demande en échange la promotion de sa marque ou communique sur sa relation avec Global Voices d'une manière qui éveille des soupçons d'ingérence.
    • Manque de transparence : le donateur dissimule sa véritable identité ou ses intérêts réels
  • Demandes spécifiques et restrictions contractuelles, dont :
    • Exigences déraisonnables ou excessivement contraignantes de remise de compte-rendus financiers et de rapports d'activité
    • Le donateur s'immisce dans nos processus de décision internes ou dans la production de notre travail, ou demande des modifications importantes en la matière
    • Le donateur évalue notre travail selon des critères non congruents avec nos principes et notre mission
    • Les clauses du contrat autorisent le donateur à modifier unilatéralement les objectifs du projet
  • Risques financiers, y compris :

    • Le donateur contribue à une part importante du budget total de Global Voices, créant ainsi une dépendance et un éventuel point de défaillance
    • L'échéancier de paiement implique des avances excessives de la part de Global Voices
    • Les contrats et les aides ne permettent pas de couvrir les frais administratifs engagés pour leur gestion

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français

Non merci, je veux accéder au site