Abdoulaye Bah · juillet, 2012

Guinéen, retraité des Nations Unies, créateur du blog Konakryexpress.org qui dénonce les crimes du tyran Sékou Touré qui a été le 1er Président de la Guinée torturant, tuant par la faim, la soif et autres formes de tortures des milliers de Guinéens.

Langues apprises et pour la plupart oubliées: français, italien, anglais, espagnol, serbo-croate, allemand, portugais, peulh de Guinée (langue maternelle).

Contacter Abdoulaye Bah

Dernières publications de Abdoulaye Bah de juillet, 2012

Lire la suite

Bangladesh: Dacca devient la capitale de la culture islamique

  23/07/2012

The Bangladesh capital Dhaka has been declared as the capital of Islamic culture along with two other cities by the Islamic Educational, Scientific and Cultural Organisation (ISESCO). Dhaka is termed as the city of mosques, but many of the centuries old mosques are in dilapidated state.

Lire la suite

Mexique: Le Congrès décide de rejeter le traité ACTA

Advox  22/07/2012

Le 18 juillet 2012, aussi bien le Sénat que la Chambre des représentants de Mexico ont adopté des résolutions invitant le nouveau Président du pays, Enrique Peña Nieto, à annuler la signature du Mexique sur le traité ACTA. L'ambassadeur du Mexique au Japon, Claude Heller, avait signé le traité, une semaine auparavant, malgré les fortes objections sur ses termes par le Sénat du Mexique et la Commission des télécommunications du pays.

Lire la suite

Ethiopie : Les protestations des musulmans s'intensifient

la police fédérale éthiopienne a commencé à utiliser la force contre les manifestants musulmans, en profanant les lieux sacrés de leurs mosquées, selon le groupe Facebook d'activistes musulmans Dimtsachin Yisema. Depuis mai dernier, les musulmans éthiopiens protestent contre l'ingérence du gouvernement dans leurs affaires confessionnelles.

Lire la suite

République Démocratique du Congo : Thomas Lubanga, une sentence controversée

Le 10 juillet dernier, la Chambre de première instance de la Cour pénale internationale (CPI) a condamné le congolais Thomas Lubanga Dyilo à une peine totale de 14 ans de prison. Il a été reconnu coupable de crimes de guerre pour avoir procédé à la conscription et à l'enrôlement d'enfants de moins de 15 ans en RDC. La sentence semble pourtant trop légère pour beaucoup d'internautes.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français

Non merci, je veux accéder au site