Abdoulaye Bah · septembre, 2014

Guinéen, retraité des Nations Unies, anime un forum en ligne pour l'Association des victimes du Camp Boiro et de tous les camps de concentration en Guinée où 50 000 victimes innocentes ont péri sous le régime dictatorial de Sékou Touré. Langues apprises : français, italien, anglais, espagnol, serbo-croate, allemand, peulh de Guinée (langue maternelle).

Contacter Abdoulaye Bah

Dernières publications de Abdoulaye Bah de septembre, 2014

Les travailleuses de l'industrie textile au Cambodge réclament toujours des salaires décents

Les grévistes réclament un salaire mensuel minimum de 177 dollar US. Un mouvement précédent en janvier a été violemment réprimé au prix de cinq morts.

Guinée: Des mesures pour évaluer le travail des ONG dans la lutte contre Ebola

Pendant que la fièvre hémorragique virale à Ebola continue de progresser dans toute la Guinée, des ONG locales, sous le prétexte de contribuer à la lutte contre le fléau,...

Alexander Sodiqov de Global Voices est en sécurité avec sa famille à Toronto, Canada

L'attente a pris fin : le gouvernement du Tadjikistan a accepté de laisser Alexander Sodiqov poursuivre sa recherche universitaire à Toronto.

Bloquer le plus grand port charbonnier du monde pour dénoncer le changement climatique

Le port charbonnier australien de Newcastle exporte déjà la destruction à grande échelle vers les îles du Pacifique, et son extension est prévue.

Bhoutan : Une seconde vie pour les vieilles chaussures

Comment mène-t-on une campagne à but caritatif au Bhoutan ? L' entrepreneur Dawa Drakpa recycle les vieilles chaussures pour les distribuer à ceux qui ne peuvent pas en...

Madagascar: Mazana II, la marque de voitures 100% malgache Karenjy

Andriamialy, heureux d'annoncer la reprise de la production des voitures Karenjy, entièrement conçue et fabriquée à Madagascar, parle de sa contribution lors des enquêtes sur l'opinion des consommateurs sur...

Comment mobiliser les citoyens du web en Guinée

Pourquoi les blogueurs Guinéens ne s'engagent pas autant que leurs voisins dans le numérique ?

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français

Non merci, je veux accéder au site