Abdoulaye Bah · Juillet, 2017

Guinéen, retraité des Nations Unies, anime un forum en ligne pour l'Association des victimes du Camp Boiro et de tous les camps de concentration en Guinée où 50 000 victimes innocentes ont péri sous le régime dictatorial de Sékou Touré. Langues apprises : français, italien, anglais, espagnol, serbo-croate, allemand, peulh de Guinée (langue maternelle).

Contacter Abdoulaye Bah

Dernières publications de Abdoulaye Bah de Juillet, 2017

Les relations complexes entre Addis-Abeba et l'Oromia, la plus grande région d'Ethiopie

Un projet de loi vise à réparer les injustices infligées au peuple oromo depuis l'établissement d'Addis-Abeba dans leur État. Va-t-il assez loin ? Trop loin ?

Le réalisateur guinéen Paul Théa parle de son projet sur “La Route de l'esclave”

Nous sommes les premiers à proposer un musée sur l’esclavage en Guinée et en plus d’y inclure l’histoire de ces esclaves transportés en Caroline du Sud.

Les internautes africains réagissent aux propos d'Emmanuel Macron sur la limitation des naissances en Afrique

"La question qu'on doit se poser est: est-ce-que c'est à un président non-africain de dire à nos femmes combien d'enfants elle doivent faire et comment?"

BNP Paribas soupçonnée de complicité dans le génocide des Tutsis au Rwanda

La banque aurait transféré 1,3 M USD sur le compte d’un courtier d’armes qui a conclu avec un commandant Bagosora la vente de 90 tonnes d’armes

Le Guardian, les pasteurs kenyans et les sauveurs écolos blancs

La présentation par le Guardian d'une expatriée italienne en personnage central d'un noble combat pour sauver l'environnement des hordes local efface la réalité complexe d'une région kényane.

Biens mal acquis: Le luxe du clan Sassou en France attire la curiosité des juges parisiens

Entre 2008 et 2011, plusieurs dizaines de millions d'euros du Trésor public congolais auraient transité par des sociétés offshores.

De fausses rumeurs sur l'effondrement d'un tunnel à Madagascar relancent le débat sur la cybercriminalité et sa répression

Morale de l'histoire pour le moment : nul n'est anonyme derrière son écran, et ne prenez pas pour argent comptant tout ce qui se dit sur internet.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français

Non merci, je veux accéder au site