Abdoulaye Bah · Avril, 2020

Guinéen, retraité des Nations Unies, anime un forum en ligne pour l'Association des victimes du Camp Boiro et de tous les camps de concentration en Guinée où 50 000 victimes innocentes ont péri sous le régime dictatorial de Sékou Touré. Langues apprises : français, italien, anglais, espagnol, serbo-croate, allemand, peulh de Guinée (langue maternelle).

Contacter Abdoulaye Bah

Dernières publications de Abdoulaye Bah de Avril, 2020

Les Maliens se sont rendus au second tour des élections législatives malgré la pandémie du COVID-19

Les élections législatives maliennes se déroulent dans des conditions particulières entre massacres de villageois et le début de la pandémie

En pleine pandémie de COVID-19, le pouvoir nigérien porte atteinte à la liberté d'expression des lanceurs d'alerte

Les libertés de manifestation, de réunion et d’opinion sont en effet aujourd’hui mises en danger et bafouées par les autorités administratives non élues des différentes municipalités du pays

Liberia : le président George Weah entonne son combat contre le COVID-19

Malgré un élan de solidarité dans la lutte contre le COVID-19 au Libéria, le président George Weah se heurte aux critiques d'une économie chancelante et de médias contrôlés.

L'Italie martyrisée par le COVID-19 reprend espoir : la nature ne s'arrête pas

L'Italie en confinement observe l'arrivée du printemps avec joie et émerveillement : des images surprenantes des eaux claires, même à Venise.

La Sierra Leone révoque la loi qui depuis 10 ans interdisait aux jeunes filles enceintes d'aller à l’école

Vers une nation plus inclusive ? La Sierra Leone abolit enfin une politique discriminatoire à l'encontre des jeunes filles enceintes ou mères.

Projet « Identity Matrix » : un dialogue à plusieurs voix sur les espaces numériques africains

Les sujets incluent les discours haineux, les lois sur les médias sociaux, les militantes et journalistes femmes dans les espaces numériques et la discrimination linguistique.

En Afrique de l'Ouest, la lutte contre le COVID-19 s'accompagne de violations des droits humains

Dans toutes les grandes villes on observe le même spectacle des rues désertes avec des policiers et des militaires armés veillant au strict respect des restrictions de déplacements.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français

Non merci, je veux accéder au site