Abdoulaye Bah · mars, 2021

Guinéen, retraité des Nations Unies, anime un forum en ligne pour l'Association des victimes du Camp Boiro et de tous les camps de concentration en Guinée où 50 000 victimes innocentes ont péri sous le régime dictatorial de Sékou Touré. Langues apprises : français, italien, anglais, espagnol, serbo-croate, allemand, peulh de Guinée (langue maternelle).

Contacter Abdoulaye Bah

Dernières publications de Abdoulaye Bah de mars, 2021

Le gouvernement éthiopien a-t-il utilisé ses mesures de lutte contre le COVID-19 pour faire taire la dissidence?

Les restrictions mises en place dans le cadre de l'état d'urgence ont été utilisées comme motif pour arrêter deux critiques connus du gouvernement.

Le nouveau projet de loi sur la cybercriminalité de la Sierra Leone pourrait transformer un smartphone en pièce à conviction

Le projet de loi sur la cybercriminalité de la Sierra Leone pourrait transformer le smartphone d’un citoyen en une scène de crime à tout moment.

Transition en Tanzanie : du président Magufuli à la présidente Hassan

John Magufuli restera dans les mémoires comme un «vrai homme d'État africain» et panafricain mettant l'Afrique au premier plan, tandis que pour d'autres il fut un président «populiste».

Dans les rues et en ligne, les citoyens birmans s'unissent dans une opposition créative à la junte militaire

"Les manifestations ont également été très inclusives, accueillant des personnes de professions et d'identités diverses notamment, des personnes de diverses confessions religieuses et de la communauté LGBTQ."

Pour une défenseure burundaise des droits humains, l'exil en Ouganda n'a pas mis fin aux attaques personnelles

Le harcèlement a commencé en septembre 2017 après la publication d'un rapport «extrêmement accablant» de la commission d'enquête de l'ONU sur les violations des droits humains au Burundi.

Les médias africains perpétuent des stéréotypes néfastes sur le continent, selon un rapport

La dépendance excessive vis-à-vis des agences de presse internationales est la principale raison pour laquelle les médias africains continuent de perpétuer des récits nuisibles sur l'Afrique.

Une Afrique à la dérive, dans l'attente du leadership nigérian ?

La prospérité économique du continent africain, et de l'Afrique de l'Ouest en particulier, exige un leadership audacieux. Qui est mieux placé pour l'assurer que le Nigeria ?

Le nouveau gouvernement burundais lèvera-t-il les restrictions sur sa presse autrefois dynamique?

Cherchant à améliorer la réputation internationale du pays, le nouveau président du Burundi a récemment tendu un rameau d'olivier aux médias suspendus.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français

Non merci, je veux accéder au site