Emmanuelle Leroy Cerqueira · décembre, 2012

Diplômée de l'IEP de Lille (1996), de l'UKC (University of Kent in Cantaerbury) et titulaire d'un DESS d'Urbanisme (Lille 1 Ville et Projets/ Eurostudies).
Cadre supérieur de la fonction publique française, je suis en disponibilité au Brésil depuis avril 2012 où je me consacre essentiellement à l'écriture et à l'enseignement.
Intérêt pour les sujets liés à l'urbanisme, le développement durable, les affaires européennes, la laïcité, l'Etat de droit, la justice, les droits de l'homme et les droits de l'enfant, l'interculturalité. Je suis également auteur sur GV lusophone.
La transmission des savoirs, l'émergence de la conscience politique, la mise en synergie des idées, voilà ce qui me motive dans toutes les activités que je pratique.
Consultez donc mon profil Linkedin et mon
blog !

Contacter Emmanuelle Leroy Cerqueira

Dernières publications de Emmanuelle Leroy Cerqueira de décembre, 2012

Lutte contre le trafic international de femmes: abolir ou réglementer la prostitution? – Première partie-

  22/12/2012

Deux cents ONG venues de toute l’Europe se sont réunies au Parlement européen de Bruxelles le 4 décembre. Elles ont lancé un appel à l’abolition de la prostitution et présenté les contours d’une politique abolitionniste européenne. Pour les abolitionnistes, la criminalisation de la prostitution est la clé pour contrer le trafic d’êtres humains à des fins d’exploitation sexuelle. En Europe et dans le monde les professionnels du sexe ont exprimé leur désaccord vis-à-vis de la criminalisation des acteurs de la prostitution et en appellent à un plus grand respect de leurs droits fondamentaux.

Le Président zambien ordonne l'exécution d'introuvables “Rebelles”

Il demeure toujours difficile de confirmer l'existence de l'Armée de Libération Barotse, la soi-disant branche paramilitaire de divers groupes appelant à la sécession de la Province Occidentale de Zambie. Quand le Président Michael Sata a ordonné à l'armée de tuer les militants de la rébellion, certains ont accusé le gouvernement de fabriquer des contre-vérités.

L'affaire “Kuku” ravive le débat sur le racisme au Portugal

  12/12/2012

Le non lieu de l'agent de police portugais qui a abattu le jeune Kuku, 14 ans, dans un quartier populaire du Grand Lisbonne en 2009, a réouvert le débat sur le racisme et la stigmatisation des communautés marginalisées au Portugal, provoquant de multiples réactions critiques envers la justice portugaise sur les réseaux sociaux.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français

Non merci, je veux accéder au site