Nemo · mars, 2011

Contacter Nemo

Dernières publications de Nemo de mars, 2011

Côte d'Ivoire : La bataille finale à Abidjan

  31/03/2011

Ces derniers jours, les choses se sont accélérées en Côte d'Ivoire et les média internationaux semblent avoir un regain d'intérêt pour la crise ivoirienne. On avait craint un statu quo qui maintiendrait le pays dans une situation de ni paix ni guerre. Mais après l'échec de la médiation de l'Union Africaine, le camp Ouattara a décidé de prendre le taureau par les cornes.

Côte d'Ivoire : Suite à l'échec de la médiation, le pire est-il à venir ?

  22/03/2011

On a cru un instant avec la mise en place d'un panel réunissant 5 chefs d'État de l'Union Africaine que la crise ivoirienne connaîtrait une accalmie. Mais hélas, cette médiation que d'aucuns qualifiaient de "rencontre de dernière chance" semble avoir échoué. Depuis la rencontre de Addis-Abeba, les représentants de Laurent Gbagbo au sommet ont rejeté les conclusions du panel.

Côte d'Ivoire: Où est passé le Général Philippe Mangou ?

  14/03/2011

La journée du lundi 14 mars a été très animé sur le terrain en Côte d'Ivoire mais aussi sur la blogosphère. A Abidjan, après les violences de ce week-end dans le quartier d'Abobo, les ivoiriens ont été reveillés par des tirs à la kalachnikov et à l'arme lourde dans le quartier de Yopougon. Depuis quelques jours, la rumeur enflait à Abidjan sur la position de Philippe Mangou dans la crise que certains donnent partant.

Côte d'Ivoire: Quelle solution à la crise post-électorale ?

La crise post-électorale que traverse la Côte d'Ivoire depuis le second tour de la présidentielle du 28 novembre 2010 semble s'enliser. Les crises ivoiriennes ont historiquement tendance à flotter dans un état à mi-chemin entre une paix fragile et un conflit ouvert. Avec les tensions sociales généralisées et la confirmation de violations répétées des droits de l'homme, les internautes réagissent en cherchant des solutions. Kanigui fait le point sur ses réactions:

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français

Non merci, je veux accéder au site