Pauline Ratzé · août, 2012

Traductrice indépendante EN/ES-FR, spécialisée en localisation. D'origine suisse, établie à Barcelone.

Contacter Pauline Ratzé

Dernières publications de Pauline Ratzé de août, 2012

Romance à la chinoise

  29/08/2012

Jing Gao du blog Ministry of Tofu a sous-titré une vidéo expliquant les facteurs matériels qui font partie de l’équation amoureuse en Chine.

Lire la suite

Brésil : Réduction de peine pour récompenser la lecture en prison

  28/08/2012

Le gouvernement brésilien a lancé une initiative qui permet aux détenus de réduire leur peine en lisant des livres consacrés à la science, à la philosophie ou faisant partie de la littérature nationale. Cependant, selon une étude menée en 2006, au Brésil, 8 % des prisonniers sont analphabètes et 70 % n'ont pas achevé leur éducation primaire.

Lire la suite

Iran, Israël : “Pas prêts à mourir dans votre guerre”

Si l'on en croit les médias traditionnels, il semblerait que la guerre soit sur le point d’éclater entre l’Iran et Israël. Les politiciens israëliens réitèrent leurs menaces d’attaquer les installations nucléaires iraniennes et Téhéran débite les mêmes slogans usés prédisant qu’Israël « va disparaître de la carte ». Pourtant, en réponse à cette haine, les défenseurs de la paix donnent de la voix dans chaque camp.

L'Équateur accorde l'asile politique à Julian Assange malgré les menaces britanniques

Advox  16/08/2012

Ce matin, jeudi 16 août 2012, à l’occasion d'une conférence de presse diffusée sur le site web du ministère équatorien des Affaires étrangères, Ricardo Patino déclarait que l’Équateur allait accorder l’asile au fondateur et directeur de Wikileaks, Julian Assange. Une décision qui bravait les menaces des autorités britanniques de s'emparer d'Assange dans l'ambassade.

Lire la suite

Monde : BRICS contre OTAN, chacun sa vision de l’intervention internationale

  03/08/2012

Le veto opposé par la Chine et la Russie concernant le projet de résolution du Conseil de sécurité des Nations Unies visant à faire pression sur le régime syrien a relancé le débat sur les relations entre les « nouveaux » pouvoirs (le Brésil, la Russie, l’Inde, la Chine et l’Afrique du Sud, conjointement appelés BRICS) et les « anciens » pouvoirs, tels que l’OTAN, dans les interventions internationales.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français

Non merci, je veux accéder au site