Les rédacteurs et rédactrices du projet RuNet Echo de Global Voices traduisent et mettent en contexte le Web en langue russe pour les lecteurs du monde entier.

RSS

Billets de RuNet Echo de juillet, 2012

Russie : Un aperçu des plates-formes qui coordonnent l'aide aux victimes de l'inondation

  12/07/2012

L'inondation au Kouban a détruit 640 habitations, et plus de 5000 ont été envahies par les eaux. La crue a fait 150 morts, selon les chiffres de la cellule de crise du ministère de l'Intérieur au 8 juillet. Le pays tout entier collecte de l'aide humanitaire pour soutenir la population, qui se trouve dans une situation extrêmement difficile. Nous publions une liste succincte des ressources en ligne les plus actives qui coordonnent l'aide aux habitants du Kouban.

Russie : Les trois chanteuses de Pussy Riot restent en prison

Amnesty International a lancé une campagne d'envoi de sms [en anglais] pour demander la remise en liberté des trois membres du groupe de rock punk Pussy Riot. Les jeunes femmes — Nadejda, Maria et Ekaterina — ont été mises en détention provisoire après avoir exécuté un morceau anti-Poutine dans une église de Moscou [vidéo]...

Russie : Après l'inondation meurtrière de Krymsk, comprendre et aider

Les 6 et 7 juillet, plus de 170 personnes sont mortes dans les inondations qui ont dévasté le sud de la Russie. Les blogueurs disputent des causes possibles de la tragédie dans la ville lourdement frappée de Krymsk. Beaucoup sont déjà sur place comme bénévoles ou journalistes, et une grande partie de la discussion en ligne est aussi consacrée aux opérations de sauvetage et de secours.

Russie : Versions contradictoires sur l'inondation de Krymsk

Dans un message largement partagé sur Facebook [en russe], le journaliste Sergueï Parkhomenko énumère une série de déclarations officielles contradictoires faites par les autorités russes sur la catastrophique inondation de Krymsk [en anglais], tendant à prouver que l'État a changé sa version officielle et trompé la population.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français

Non merci, je veux accéder au site