· Mars, 2015

Billets sur Liberté d'expression de Mars, 2015

Lâcher de ballons pour la libération de l'étudiant Iranien Hamid Babaei

Depuis le début des tribulations de l'étudiant iranien et de son épouse, ses camarades de Liège et Bruxelles leur ont témoigné une solidarité indéfectible.

Dévoiler la présence militaire russe dans l'est de l'Ukraine

Quelques projets de fact-checking citoyen, de Russie et d'Ukraine, s'intéressent au traçage de l'information sur la provenance et le sort des Russes combattant dans le Donbass.

Un artiste chinois censuré pour avoir voulu vendre un T-shirt Ai Weiwei

Au mépris de ses droits, la censure a empêché l'artiste Wu Tun de vendre son T-shirt de soutien à Ai Weiwei, artiste politique de renommée internationale.

Tunisie : Vers un recul des droits et libertés après l'attentat au Musée du Bardo ?

Les défenseurs des droits tunisiens craignent que la riposte des autorités au sanglant attentat du musée du Bardo se fasse au détriment des libertés.

Un fact checking du conflit dans l'est de Ukraine

Des militants qui se dévouent à la vérification des faits dans le conflit est-ukrainien pensent avoir une approche plus honnête que la ligne défendue par les médias officiels,...

Dans l'antre de l'armée de trolls du Kremlin : Modèles, directives et posts rémunérés

Les documents sur le fonctionnement interne de l'armée de trolls du Kremlin fournissent une liste de comptes LiveJournal faux-nez et les éléments de langage à utiliser.

Le fils de Nemtsov étudie dans une université dont le vice-doyen fait l'apologie du meurtre de son père

Un commentaire haineux sur VKontakte après le meurtre de Boris Nemtsov a coûté son poste au vice-doyen de l'institut de Physique et de Technologie de Moscou.

Un musée virtuel au Liban gagne une bataille contre la censure

Thalia Rahme interviewe la responsable de MARCH, une association libanaise pour la liberté d'expression qui a créé le Musée virtuel de la censure pour les oeuvres censurées.

Peut-on rire de tout ? Et si on en parlait..

Il ne doit pas y avoir de délit de blasphème, la liberté d’expression doit être totale. La liberté de conscience et de croyance doit l’être aussi.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français

Non merci, je veux accéder au site