· décembre, 2011

Billets sur Gouvernance de décembre, 2011

Zambie : Les voitures de luxe du fils du président

Le fils du nouveau président Mulenga Sata est au centre d'une controverse suite aux révélations du directeur exécutif du Comité des citoyens, Gregory Chifire : il a récemment acquis deux véhicules coûteux d'une valeur de 1,8 milliard de Kwacha zambiens, environ 200.000 dollars.

Brésil : Un débat en vidéo sur le barrage de Belo Monte

  06/12/2011

Le journaliste et blogueur brésilien Lino Bocchini a publié la vidéo du débat sur la construction du barrage de Belo Monte, en pleine forêt amazonienne. Des journalistes suivant la question, ainsi que des experts, ont participé au débat, qui a été retransmis en direct sur la chaîne participative et autogérée #posTV [liens...

Madagascar : L'investissement étranger direct en débat

Alors que Madagascar tente de trouver une issue à la crise politique prolongée, les blogueurs de ce pays débattent de l'intérêt des investissements étrangers directs. De nombreux Malgaches sont convaincus que Madagascar, comme beaucoup de pays d'Afrique est riche de ressources naturelles mais a souffert de la mauvaise gouvernance et de l'inégalité des échanges.

Iran : Un extra-terrestre au ministère

Amir Bayani écrit sur le blog Article 19 : “Mohammad Javad Larijani du ministère de la Justice iranien (chef du Conseil des droits de l'homme au ministère) veut rassurer le monde sur le fait que l'Iran possède des procédures judiciaires équitables… Je viens seulement de comprendre que c'est peut-être un...

Portugal : Des posters sur la crise sur Facebook

  01/12/2011

La page Facebook du collectif Artigo 21º (l'article de la constitution du Portugal se référant au “droit à la résistance”, lien en anglais) diffuse des œuvres originales contenant des données sur les mesures d'austérité, comme par exemple ce poster :”Plus de 400 000 travailleurs ne gagnent pas plus de 485€...

Iran : L'ambassade britannique mise à sac

Un millier de personnes ont manifesté le 29 novembre 2011 à proximité de l'ambassade britannique à Téhéran après l'annonce par le Royaume-Uni qu'il suspendait les relations financières avec l'Iran en raison du programme nucléaire controversé de celui-ci. Le rassemblement était pacifique, jusqu'à ce que des participants prennent d'assaut le bâtiment.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français

Non merci, je veux accéder au site