· novembre, 2012

Billets sur Droits humains de novembre, 2012

Pakistan : Cinq bombes, trois villes, une journée

  24/11/2012

Mercredi 21 novembre a été un jour d'horreur avec les attentats des talibans contre les Imambargahs, les processions de deuil de Muharram, et les agences du maintien de l'ordre à Karachi, Rawalpindi et Quetta. Les internautes ont toutefois relevé que les actes de terrorisme perpétrés contre les Chiites ne retenaient pas autant l'attention que les attaques d'Israël contre la bande de Gaza.

Les médias israéliens critiqués pour leur traitement du conflit de Gaza

Le dernier épisode de combats entre Israël et les activistes de Gaza a été couvert en continu en Israël, dont les médias ont largement fait leurs la narration du gouvernement et ses justifications de l'offensive. Les blogueurs et internautes de gauche d'Israël, non contents de critiquer le gouvernement tout au long de l'opération, s'en sont aussi pris à ce qu'ils ont vu comme une couverture biaisée des événements.

Öcalan, clé des négociations des Kurdes avec la Turquie ?

Des centaines de prisonniers politiques kurdes mènent depuis 67 jours une grève de la faim en Turquie. Ils réclament la fin de l'isolement pour le fondateur du Parti des Travailleurs du Kurdistan (le PKK) Abdullah Öcalan, et l'autorisation de l'usage de la langue kurde dans l'espace public sans discrimination. Aucune de ces revendications n'a été satisfaite, mais une déclaration d'Öcalan a créé la surprise en appelant à la cessation des grèves de la faim.

Mauritanie : les petits mendiants de Nouakchott

A Nouakchott, la capitale mauritanienne, aux carrefours et sous les arbres, vous verrez des enfants connus sous le nom de Al Mudat ; ils ont entre 4 et 14 ans, transportent des boîtes de tomates vides et quémandent quelques pièces aux piétons. Ces enfants ne font pas la manche pour eux-mêmes. Ils font cela pour pouvoir payer leur professeur de Coran.

Gaza-Israël : Les médias sociaux dans le conflit, 4 ans après

En décembre 2008, durant la guerre menée par Israël sur la bande de Gaza, des internautes du monde entier avaient investi les médias sociaux pour commenter les opérations militaires et les politiques qui les motivaient. Quatre ans plus tard, le monde - et Internet - ont changé. - Aujourd'hui, alors qu’Israël pilonne à nouveau la population de Gaza, les médias sociaux sont devenus un champ de bataille parallèle.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français

Non merci, je veux accéder au site