· Octobre, 2013

Billets de Brèves de Octobre, 2013

Bolivie : Le carnaval d’Oruro 2014 est déjà inauguré

carnaval-oruro

Bien que le carnaval d’Oruro se tienne en février, l’édition 2014 a déjà été inaugurée, pour respecter le chronogramme des activités. Le blog de la manifestation communique que lors de la cérémonie d’inauguration, organisée samedi 19 novembre 2013, l’organisation a présenté l’affiche officielle après avoir introduit plus d’une douzaine de groupes de danse. Ils attendent la participation de plus de 10 000 danseurs. L’affiche :

exhibe une image de la Vierge del Socavón et la danse typique d’Oruro, la diablada. La légende, Cultura en todo el mundo, fe en cada corazón [« Culture dans le monde entier, foi dans chaque cœur »] souligne le caractère dévotionnel de la manifestation.

L’Unesco considère ce carnaval bolivien comme l’une des « œuvres maîtresses du patrimoine immatériel de l’humanité ».

L’utilisateur de YouTube acfocarnavaldeoruro a mis en ligne une vidéo de l’inauguration et du lancement officiel de l’édition 2014 du carnaval d’Oruro.

Pour en savoir plus et suivre l’actualité de cette manifestation, consultez la page Facebook Carnaval de Oruro Bolivia – El Mejor del Mundo (A.C.F.O.). [liens en espagnol et français]

Inde : le barrage Tipaimukh, une menace pour l'environnement et la culture indigène

Le barrage Tipaimukh, dans l'Etat de Manipur en Inde, a été conçu pour contrôler les crues et produire de l'énergie hydroélectrique. Pourtant, le blog In Search For Greener Pastures (en anglais, à la recherche de verts pâturages) dénonce les graves perturbations environnementales que provoquera ce barrage qui va modifier la vie de plus de 20 millions de personnes dans cette zone et dans le Bangladesh voisin et affecter le régime annuel des températures.

Vidéo : « No Woman, No Drive » fait un tabac en Arabie saoudite

Samedi 26 octobre, des militantes saoudiennes ont manifesté contre l’interdiction de conduire pour les femmes dans ce pays. Alors que sur les réseaux sociaux se multipliaient les informations faisant état de femmes au volant, une reprise a capella de la chanson No Woman, No Cry de Bob Marley se diffusait à la vitesse de l’éclair, dans un élan de soutien aux courageuses femmes qui se dressent contre une législation conservative et sexiste, et contre des arguments pseudo-scientifiques défendant cette entrave à leur liberté de mouvement.

L'iHub de Nairobi et ses réalisations

Erik Hersmann explique [EN] ce que l'iHub, centre des technologies de Nairobi, a accompli durant ses premiers trois ans et demi d’existence :

L'iHub a ouvert ses portes en mars 2010, il y a donc trois ans et demi. Depuis, beaucoup de choses se sont produites ici. De nombreuses personnes me demandent ce que l'iHub a réalisé. La meilleure réponse qui me vient à l’esprit est d’énumérer tout ce dont à quoi je peux penser. Voici donc une liste assez complète, même si je suis sûr d’avoir oublié certaines choses.

Mais avant cela, il convient peut-être d’expliquer pourquoi l’existence de tels centres technologiques est importante. Ils ne sont pas là uniquement pour les start-up. D’ailleurs, notre vision de l’incubation et des produits en 2010 se limitait aux activités nécessaires avant l’incubation en tant que telle et aux contatcs avec d’autres projets et des investisseurs. Les lieux comme l'iHub existent pour permettre à cette communauté de se rassembler. Nous nous engageons dans d’autres activités qui font défaut sur le marché (expérience utilisateur, incubation, recherche, etc.), mais celles-ci font partie d’un même objectif plus large : offrir un lieu propice aux découvertes pour les personnes de ce secteur.

Portugal : “Merci la troïka”, vraiment ?

"There are no dead ends - Screw Troika!" Poster of the national demonstration called for October 26.

“Il n'y a pas d'impasses – que la troïka se fasse f… !” Affiche de la manifestation nationale convoquée le 26 octobre. A la publication de ce billet, 5.866 personnes avaient annoncé sur Facebook participer à la manifestation de Lisbonne ; 14 villes ont organisé des événements.

Subvertissant le discours d'austérité, une action à Lisbonne a “remercié” le fonds Monétaire International, la Banque Centrale Européenne et la Commission Européenne pour le plan actuel de sauvetage de l'économie portugaise.

L'opération a eu lieu le 21 octobre 2013, avec les honneurs des médias généraux, dont les journalistes ont été surpris de constater que les protestataires étaient seulement ironiques :

De forma a: 1. mostrar, usando uma linguagem clara e sem subterfúgios o que realmente a troika e o governo querem, 2. tornar clarinho como água o que já sabiamos, que só 2% dos portugueses acredita que a austeridade está a funcionar; e 3. divulgar a manifestação de dia 26 de Outubro, o grupo Que se Lixe a troika, organizou este protesto recorrendo à ironia e ao humor.

Afin de 1. montrer, en usant d'un langage clair et sans subterfuge, ce que veulent réellement la troïka et le gouvernement ; 2. rendre clair comme de l'eau de roche ce que nous savons déjà, que seulement 2 % des Portugais croient au fonctionnement de l'austérité ; et 3. annoncer la manifestation du 26 octobre, le groupe Que se lixe a Troika (Que la Troïka se fasse f…) a organisé cette protestation en recourant à l'ironie et l'humour.

Dans une vidéo de l'action du 21 octobre, on entend des messages de “soutien” comme “485 euros par mois ?? Ça n'est pas un peu trop ? 150 ou 200 auraient suffi !” ou encore :

nous sommes venus dire merci à la la troïka, merci à l'austérité, je crois que nous devons nous appauvrir, parce que tout le monde ne peut pas avoir des droits, n'est-ce pas ?

L'affiche ci-contre donne des détails pour la manifestation nationale du 26 octobre. 

Un projet thaïlandais de protection des requins

Le projet thaïlandais eShark [en anglais] a été lancé suite à l'annonce de la baisse de 95% des observations de requins en Thaïlande.

Les résultats du projet thaïlandais eShark vont être utilisés pour sensibiliser au déclin des populations de requins en Thaïlande. Ils vont également aider à améliorer la mise en oeuvre du parc marin et à renforcer l'importance des zones interdites de pêche. 

Blog Action Day : Les soins aux personnes âgées mis en avant au Portugal

[Tous les liens renvoient à des pages en portugais ou en anglais]

Le Centre communautaire de Gafanha do Carmo, à Ílhavo, est mis en avant par João Paulo Pedrosa comme un exemple positif concernant les soins des personnes âgées au Portugal. Le 16 octobre, lors du Blog Action Day dédié aux droits de l'homme, le blogueur de Malfadado o Contestatário, a d'abord questionné :

Quantas pessoas idosas vêem os seus direitos ignorados, esquecidos ou até espezinhados pelas outras pessoas? Quantas situações de miséria, quanta falta de respeito… quanto abandono. 

Combien de personnes âgées voient leurs droits ignorés, oubliés ou même bafoués par les autres ? Tant de situations de misère, tant de manques de respect… tant d'abandon.

Et ensuite, il a partagé une vidéo de cette institution où, il le croit, “les personnes âgées sont traitées telles qu'elles le méritent”: Découvrez la chaîne Youtube du Centre Communautaire de Gafanha do Carmo.

 

"Wherever men are condemned to live in misery, human rights are violated. To unite to have them complied to is a sacred duty".

“Partout où les hommes sont condamnés à vivre dans la misère, les droits de l'homme sont bafoués. S'unir pour qu'ils soient respectés est un devoir sacré”, Père Joseph Wresinski. Le blog Cartas do meu moinho (Lettres de mon moulin) a partagé une photo de la réplique de Lisbonne de la dalle gravée en l'honneur des victimes de la misère humaine inaugurée le 17 octobre 1987, à Paris, Parvis des droits de l'homme.

D'autres blogueurs ont publié des articles plus internationaux. Par exemple, les ressources d'Amnesty International pour le Blog Action Day, maisk3d et Viagem das Letras [Voyage des lettres] ont partagé la vidéo ‘Les cinq étapes d'une expulsion réussie‘. Bruno Duarte Eiras de Entre Estantes [Entre Etagères], a partagé ‘Le mouvement pour en finir avec l'esclavage moderne‘, de Walk Free [Marcher librement]. Maria João, Duas e Muitos [Deux et Beaucoup], a posté un dessin animé sur les droits de l'homme de Zen Pencils. Belinha Fernandes a écrit quelques conseils sur comment agir localement pour les droits de l'homme et a indiqué la toute prochaine 14ème rencontre des jeunes travailleurs d'Amnesty International – Portugal, organisée en novembre à Albufeira.

Bulle immobilière à Katmandou

Chandan Sapkota [anglais] rapporte que la hausse du coût des logements à Katmandou les rend inaccessibles à la majorité de la population népalaise. Les crédits bancaires faciles d'accès pour les développeurs et les acheteurs potentiels ont probablement déclenché la bulle.

Polémique sur les bus électriques offerts par le Groupe Bolloré à l'Université de Cocody

Le groupe français Bolloré a fait un dont de  6 bus électriques à l'Université Felix Houphouët Boigny de Cocody à Abidjan. Les 2 premiers bus ont été livrés ce mercredi 16 octobre 2013 à Abidjan avec un fort écho dans la presse et sur les réseaux sociaux. Des polémiques sont nées au sujet du coût du projet (1,2 milliards de FCFA – environ 2,5 millions de dollars US) et aux motivations du “généreux donateur”.

La blogueuse ivoirienne Yehnidjidji a publié un billet sur son blog pour faire un résumé complet  des positions des uns et des autres sur ce projet en partant des commentaires sur les réseaux sociaux.

Pollution de l'air : les autorités accusent la cuisine chinoise

Zhao Huimin, directeur du Bureau des Affaires Etrangères de Pékin, a déclaré lors d'une interview à la TV :

Nos techniques de cuisine chinoise contribuent fortement à la densité en particules fines (PM 2,5) dans l'atmosphère. Nous espérons que les Pékinois s'associent à nous et collaborent avec les autorités afin de purifier l'air.

Offbeat China a rassemblé les réactions des internautes chinois.

“Le développement pour qui ?” Les Guatémaltèques combattent un projet hydroélectrique

“Le développement pour qui ? L'argent va-t-il rester dans la communauté ? Non, il va remplir les poches des autres et nous continueront à vivre dans la pauvreté. Ce que nous demandons maintenant au gouvernement, c'est de supprimer tous les permis [miniers et hydroélectriques] qui ont été accordés.”

Sur Upside Down World [Le monde à l'envers], Kelsey Alford-Jones, Directeur exécutif de la Commission des droits de l'homme au Guatémala / Etats-Unis (GHRC), écrit [en anglais] à propos du mouvement de résistance contre les projets hydroélectriques proposés à Santa Cruz Barillas, Guatémala.

Des films pour la bonne cause : Social Impact Media Awards

Social Impact Media Awards

Les Social Impact Media Awards récompensent les films indépendants qui font avancer la prise de conscience globale, la justice sociale et les droits humains. Inscrivez votre film avant le 7 janvier 2014 pour qu'il soit considéré parmi les plus beaux films du monde incitant à la réflexion. Les gagnants de 2013 sont ici.

Le problème de l'inégalité urbaine en Colombie

Le gouvernement s'est évidemment concentré sur la croissance économique de Bogota et a annoncé une réduction de la pauvreté. Cependant, d'après des données de l'ONU, il manque à Bogota une autre mesure importante : l'égalité économique.

Une étude récente de l'ONU, rapportée par El Tiempo [en espagnol], constate que la Colombie est le pays avec l'augmentation la plus forte de l'inégalité urbaine durant ces deux dernières décennies. Bogota est la ville capitale la plus inégalitaire de la région. Et des 13 villes colombiennes étudiées par l'ONU, toutes ont augmenté leurs niveaux d'inégalité économique, selon l'étude.

Dans “Le piège de l'inégalité”, Mike's Bogotá blog analyse [en anglais] comment les résultats de cette étude de l'ONU peuvent être mis en relation avec certains des problèmes sociaux de la Colombie.

Léonarda, 15 ans, arrêtée pendant une excursion scolaire et expulsée

C'est pendant une sortie scolaire que Léonarda Dibrani, une collégienne de 15 ans, a été appréhendée par la police française, près de Levier, dans le Doubs. Elle a été ensuite expulsée avec le reste de sa famille vers le Kosovo, parce qu'immigrants en situation irrégulière. Les Dibrani avait fui le Kosovo cinq avant parce qu'ils sont Roms. Léonarda raconte l'histoire de son expulsion et ses conditions de vie actuelles, alors qu'elle ne parle ni albanais ni serbe. Dans un contexte social de fréquente stigmatisation de la population rom, le premier ministre français a promis d'ouvrir une enquête sur les conditions de l'arrestation. Le mot-dièse #Leonarda est en tête de tendance sur les réseaux sociaux français depuis l'arrestation et plus de 3.000 personnes ont déjà signé la pétition pour son retour. De nombreux observateurs ont noté que la loi n'a pas été appliquée correctement dans ce cas particulier.         

VIDEO : Prêtez votre voix à un poète disparu

Le magazine brésilien consacré à la poésie Modo de Usar & Co. [pt] invite les amoureux de la poésie dans le monde entier à lire à haute voix leurs poètes préférés et a poster la vidéo de leur lecture sur YouTube. Le projet est appelé “¨Prêtez votre voix à un poète disparu”.

La plupart des poèmes sont en portugais et en espagnol, mais d'autres langues sont représentées comme l’hébreux- avec le poème de Dan Pagis “Erreurs” – le slovaque- “Au dessus de la maison des fous” par Srečko Kosovel (tous deux avec leur traduction en anglais dans la description de la vidéo).

Dans la vidéo ci-dessous [pt] Ricardo Domeneck, de São Paulo, prête sa voix à l'un des plus célèbres poètes brésiliens, Carlos Drummond de Andrade [fr] et fait des lectures publiques des poèmes de Minerva Reynosa [es], une poète et essayiste mexicaine de Monterrey.

 

La Bulgarie, débordée par les réfugiés syriens, demande l'aide de l'Union Européenne

La Bulgarie pays membre de l'Union Européenne le plus proche de la Syrie, récolte plus que sa part des quelques 5000 réfugiés qui fuient chaque jour ce pays . Souffrant d'un manque de préparation et d'une inexpérience de la gestion d'un tel afflux de réfugiés en quête de logements, nourriture et protection, la Bulgarie a sollicité un soutien technique et financier de l'Union Européenne. Cependant certains ministres du gouvernement bulgare auraient proposé (lien vers Euronews en anglais) qu'une partie de ce financement soit utilisé pour construire un mur de plus de  30 km le long de la frontière avec la Turquie de façon à empêcher l'immigration  illégale.

Open Democracy nous explique le problème:

Du point de vue géographique, la Bulgarie n'est pas si éloignée que cela de la Syrie. Ayant une frontière commune avec la Turquie, la Bulgarie est l'État membre de l'Union Européenne le plus proche de la Syrie pour celui qui voyage par route ou par le train. Par conséquent, au titre  de point d'entrée le plus probable dans l'Union, la Bulgarie devrait être bien équipée pour faire face au défi que représentera dans les mois qui viennent, les nouvelles vagues attendues de réfugiés syriens. Malheureusement cela ne semble pas être le cas […]

Une décision de la Commission Européenne pour attribuer une aide éventuelle à la Bulgarie lui permettant d'affronter cette situation est attendue cette semaine. On sait déjà que Kristalina Georgieva, commissaire européenne pour la coopération internationale, l'aide humanitaire et la réponse aux crises, a fait remarquer que les autorités bulgares manquent d'expérience dans la gestion de ce type de situation et viennent déjà d'échouer dans l'anticipation de cette crise.

Corée du Sud : La victoire posthume sur Samsung d'un ouvrier malade

Le conglomérat sud-coréen est critiqué pour ses violations notoires du droit du travail. ‘Campagne internationale pour la santé et le droit du travail des employés de Samsung Electronics’ explique [en anglais] les décisions récentes du tribunal sud-coréen qui a ordonné des dédommagements pour accident industriel à la famille endeuillée d'un ancien employé de Samsung mort de leucémie.

Inde : l'ABC de la sécurité pour les femmes

En Inde, le nombre de crimes contre des femmes augmente. Shilpa Garg [en anglais], écrivain et blogeur, donne une liste alphabétique originale de conseils de sécurité pour les femmes. 

Hong Kong : Un immeuble bancaire aux couleurs de l'arc-en-ciel

HSBC building, a financial landmark in the center of Hong Kong changed its lighting scheme to rainbow colors to publicly show support for their LGBT workers.

L'immeuble de HSBC, point de repère financier dans le centre de Hong Kong, a changé son système d'éclairage en un arc-en-ciel de lumières pour montrer publiquement son soutien à ses employés LGBT. Voir sur Hong Wrong

Seize livres sur l'art de rue en Amérique Latine

En Amérique Latine, l'art de rue est d'une grande importance culturelle. Les traditions régionales de mouvements sociaux et de révolution ont permis à cet art de donner une voix à des fractions de la population qui, autrement, ne sont pas entendues. Bien sûr, tout l'art de rue n'est pas orienté politiquement ou socialement de par son contenu, mais il donne souvent un aperçu d'objectifs spécifiques et d'idéaux.

Nick MacWilliam de Sounds and Colours [anglais] a parcouru la boutique en ligne d'Amazon “pour voir ce qui est facilement disponible pour ceux qui s'intéressent à l'art de rue en Amérique Latine.” Il recommande seize livres sur le sujet, qui couvrent Haïti, le Brésil, le Chili, l'Uruguay, la Colombie, le Mexique, l'Argentine et d'autres pays.

France : Tweeter le quotidien de vies à la rue

Le 17 octobre avait lieu la Journée mondiale du refus de la misère. A cette occasion, la Fondation Abbé-PierreFrance Inter, Génération réactive et la Fondation Agir contre l'exclusion de Seine-Saint-Denis ont choisi quatre hommes sans domicile fixe vivant à Paris, Metz ou Bourges pour, explique le blog Tweets2rue créé pour l'occasion,

une expérience de 6 mois où la parole est directement donnée aux personnes de la rue pour raconter, via Twitter, leur quotidien ou partager leurs états d'âmes. 

Munis de smartphones, Patrick (47 ans, trois ans de rue ), Ryan (24 ans, quatre mois de rue ), Nicolas (36 ans, dix ans de rue ) et Sébastien (33 ans, dix ans de rue ) racontent en direct leur quotidien dans la rue, sur le réseau social Twitter.

A suivre aussi, le mot-clic #tweets2rue.

Une manière efficace de changer le Bangladesh : le développement communautaire via un groupe Facebook

Avec 5,6 millions d'utilisateurs (données de septembre 2013), Facebook est très populaire au Bangladesh. Badrud Doza signale qu'un groupe Facebook et une émission TV intitulée ‘Aamrai Bangladesh’ (Nous sommes le Bangladesh) changent la face du Bangladesh.

Le groupe se dédie à connecter les jeunes qui sont impliqués dans des travaux communautaires et engagés dans un service social.

Il opère en tant que plate-forme pour organiser le plus grand réseau en ligne de don du sang du pays. Il se concentre aussi sur les autres services de soutien communautaire en faveur des pauvres, récolte de l'argent pour les patients en situation critique afin de payer leurs frais, mettent en connection les gens et la police etc.

#Humanrights pour Blog Action Day : La question ignorée des disparitions au Népal

Le Réseau national des familles de personnes disparues Népal déclare que plus de 1 400 personnes ont été victimes d'une disparition forcée [anglais] au cours de la guerre civile [français] qui a duré une décennie (1996-2006). Siromani Dhungana [anglais] à ‘United We Blog! for a Democratic Nepal’ (‘Unis nous Bloguons ! pour un Népal Démocratique’) dénonce le fait que la question des disparitions n'a pas été traitée de façon appropriée par l'État et les partis politiques.

Les objectifs chinois au Sommet Mondial des Médias

David Bandurski du China Media project rend compte [en anglais] du Sommet Mondial des Médias qui s'est tenu à Pékin du 8 au 10 octobre.

Pour résumer, le Sommet Mondial des Médias, cet étalage de démonstrations d'amitié offrant aux leaders des médias une occasion de parler stratégie médiatique, sert finalement à la Chine à projeter son influence sur le programme des médias mondiaux.

Un villageois chinois s'auto-ampute de la jambe

Fauna a traduit [anglais] pour le site China SMACK la terrible histoire d'un homme vivant dans la campagne chinoise, atteint d'une mystérieuse maladie et obligé de se couper la jambe chez lui par manque d'argent pour aller à l'hôpital.

La crise financière indienne et son impact sur le Bangladesh

Jyoti Rahman d'Alal O Dulal analyse [en anglais] le récent ralentissement de l'économie indienne et examine comment la “crise” pourrait affecter le Bangladesh.

Sauver les mères et les nouveaux-nés au Laos

L'association CleanBirth.org [en anglais] est engagé dans l'amélioration des soins de santé maternelle dans plusieurs villages ruraux du Laos en fournissant des kits de naissance, des formations d'infirmières et en mobilisant les volontaires du village. Dans une récente note d'information, le groupe explique pourquoi beaucoup de Laotiennes choisissent les naissances à domicile plutôt que les accouchements dans les centres de santé. Parmi les raisons évoquées se trouvent “la distance et le coût de transport, le mauvais traitement, le désir de la famille d'être à proximité et le souhait de suivre les pratiques traditionnelles d'accouchement”.

Grande manifestation des Anti-Nucléaires à Tokyo

Protesters hold signs against nuclear power on the streets of Tokyo. The population's concerns over nuclear power in Japan have increased after the radioactive spill in Fukushima.<br /> Photo by KAZUMAC, copyright (c) Demotix (October 13, 2013)

Des manifestants défilent dans les rues de Tokyo avec des pancartes anti-centrales nucléaires. Les inquiétudes de la population vis à vis de l'énergie nucléaires ont été relancées par les fuites radioactives à Fukushima.
Photo KAZUMAC, copyright (c) Demotix (13 octobre 2013)

Le 13 octobre 2013, des milliers de personnes ont défilé dans les rues de Tokyo pour manifester contre l'énergie nucléaire. A un rassemblement appelé Goodbye Genpatsu [japonais], les Japonais ont exigé l'arrêt des centrales nucléaires et l'utilisation de sources d'énergie plus respectueuses de l'environnement. Kenzaburo Oe, lauréat du Prix Nobel de littérature 1994, a parlé [japonais] devant un auditoire de 2.000 personnes réunies dans l'auditorium public de Hibiya.

3.11で多くの日本人は原発をなくすことを決意した。しかし、今、多くの政治家にはその決意がない。私たちは、子ども達が明日の世界を生きていけない場所を原子力によって作り出してしまった。その責任を自覚し、人間が本質的に生きていける世界を取り戻す必要がある

Après le séisme du 11 mars 2011, les Japonais se sont attachés à réduire les centrales nucléaires. Pourtant, aucun homme politique n'en a plus la détermination aujourd'hui. Avec l'énergie nucléaire, c'est un lieu très inconfortable que nous avons construit pour l'avenir de nos enfants. Nous devons reconnaître notre responsabilité pour cela et revenir à un monde où les êtres humains peuvent vivre essentiellement [naturellement].

Il y a 30 ans, la Marche des Beurs pour l'égalité

Il y a 30 ans, le 15 octobre 1983, une marche pour l'égalité et contre le racisme commençait à Marseille avec 32 personnes, majoritairement d'origine arabe, afin de réclamer le droit de vote, ainsi qu'une carte de séjour de 10 ans. La Marche des Beurs (Beur désigne en langage familier les personnes originaires d'Afrique du Nord) est arrivée à Paris le 3 décembre avec plus de 60.000 personnes, qui avaient rejoint les initiateurs de la marche. De nombreux événements célèbrent cet anniversaire à travers toute la France, en dépit du contexte délicat lié à la montée rapide de l'extrême-droite. Cette vidéo est l'une des nombreuses initiatives médiatiques commémorant cet anniversaire :

“Arrêtez le harcèlement des familles des journalistes iraniens”

Un groupe d'internautes et d'activistes iraniens a écrit une lettre ouverte au Président iranien Hassan Rohani pour lui demander d'user de son autorité pour que cesse le harcèlement des familles des journalistes iraniens. Plus de 100 personnes, en Iran et à l'étranger, ont signé cette lettre ouverte.

 

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français

Non merci, je veux accéder au site