· Janvier, 2014

Billets de Brèves de Janvier, 2014

Château-Rouge : le célèbre marché africain de Paris

Market in Chateau-Rouge, Paris by Zanbard on Flickr via CC-BY-NC

Le marché de Château-Rouge, Paris par Zanbard sur Flic kr sous CC-BY-NC

Pour trouver les ingrédients nécessaires à la cuisine africaine à Paris, le meilleur endroit est dans le 18ème arrondissement au métro Château-Rouge, et plus particulièrement Rue Dejean où le marché est ouvert tous les jours sauf le lundi. “The African Expatriate” explique pourquoi ce marché attire autant d'acheteurs :

La visite de ce quartier majoritairement africain de Paris vous ramène tout droit au marché congolais de Freetown, au marché Serrekunda de Banjul, au marché Sandaga de Dakar, au marché Adjame d'Abidjan. Votre regard est tout de suite attiré par les étals colorés de produits frais, disposés en tous sens sur la rue […] vous allez adorer, et vous retrouver subitement en Afrique un jour de marché typique.

Metro Politics fait remarquer que la gentrification a eu une influence sur ce marché local :

La densité extraordinaire des activités commerciales du quartier cache des flux de mobilité quotidiens de grande ampleur qui le connectent à d’autres espaces, résidentiels ou commerciaux, et dépassent l’échelle métropolitaine. 67 % des clients [interrogés lors d'une étude] ont déclaré ne pas résider dans le quartier. Ces non-résidents partagent certaines caractéristiques : ils sont nés pour plus de 70 % d’entre eux hors de France métropolitaine, dont la moitié en Afrique subsaharienne.

Brésil: Un cours sur le recueil des données, l'analyse et le traitement des informations

Website: escoladedados.org. Twitter: @EscolaDeDados

Site Internet escoladedados.org. Twitter : @EscolaDeDados

Pour ceux qui s'intéressent à la visualisation et à l'analyse des données, ils ont maintenant à leur disposition “une boîte à outils pour transformer ces données en informations”. Elle s'appelle Ecole des données et se donne pour mission de former des citoyens à mieux utiliser des données recueillies pour leurs analyses et leurs articles [Liens en portugais].

L'Ecole des données existe pour aider les organismes de la société civile, les journalistes et les citoyens qui souhaitent utiliser des données précises d'une façon efficace pour leurs projets de création d'une société plus juste et durable.

Il y a des exemples innombrables de la manière d'utiliser des données et données ouvertes pour améliorer la vie sociale, spécialement en ce qui concerne l'augmentation de transparence et la responsabilité financière du gouvernement.

Et pourtant, beaucoup des groupes concernés par ces problèmes, qu'il s'agisse de mouvements divers, journalistes et citoyens, n'ont pas les compétences pour utiliser de façon efficace les données auquelles ils ont accès et même prendre simplement conscience du potentiel de données disponibles pour leur travail.

Le site internet créé par “Open Knowledge Foundation Brasil”, met à disposition gratuitement des cours sur les bases du travail sur données, et d'autres outils comme la Loi brésilienne sur l'accès à l'information. Il offre également une série de conseils pour organiser des expéditions de données. Sur ce blog, ouvert à des collaborations externes, sont partagés des expériences, des événements et des faits relevant du monde des données ouvertes.

Cette initiative (en langue portugaise) a été lancée en octobre 2013 pendant la Conférence internationale sur le journalisme d'investigation à Rio de Janeiro. L'école de données, au départ, en anglais, existe depuis mai 2012, et le site internet est également disponible en espagnol.

Tout a commencé par une interrogation sur la meilleure façon de créer un article constitué de données et informations publiques

Enseigner l'art pendant la guerre du Vietnam

Le blog de ​​la British Library expose plusieurs œuvres d'art réalisées à l'époque de la guerre du Vietnam ainsi que des citations de Nguyễn Thi Toan, un guérillero artiste pendant la guerre :

Les cours d'art se tenaient en plein air dans la forêt jusqu'à ce que les lieux de nos cours soient bombardées : les classes ont ensuite eu lieu dans les souterrains.Les professeurs d'art et les élèves partageaient les mêmes tranchées. Nous combattions et dessinions ensemble, pour enregistrer des images spontanées et réalistes des champs de bataille et de notre vie dans la forêt.

 

La microfiction nicaraguayenne d'Alberto Sanchez Arguello

Dans son blog « 1001 Trópicos », Mildred Largaespada nous parle d'Alberto Sanchez Arguello, un écrivain nicaraguayen qui publie ses micronouvelles sur son compte twitter : @7tojil

Elle nous dit : «  Il est sans aucun doute un représentant exceptionnel des écrivains 2.0 d'Amérique Centrale qui utilisent des formats et des genres nouveaux ». Mildred nous fait également partager deux micronouvelles écrites par Sanchez Arguello, ainsi qu'un lien vers son blog. [liens en espagnol].

Costa Rica : Une plateforme en ligne pour motiver les jeunes à voter

"Politics in your language!" Image from the Ojo al voto Facebook page.

« La politique dans ta langue ! » Image de la page Facebook Ojo al voto.

 La plateforme interactive Ojo al voto vise à offrir aux jeunes électeurs des informations utiles et directes à propos des élections présidentielles et législatives qui se tiendront le 2 février 2014 au Costa Rica.

Le site Hivos Central America explique :

« Ojo al voto » est une plateforme interactive indépendante des médias traditionnels, qui combine informations détaillées concernant les partis politiques, les profils et les plateformes des candidats à la présidentielle et aux législatives, des récits en ligne et des outils de visualisation de données.

[…]

Cette nouvelle initiative cible particulièrement les jeunes électeurs, de 18 à 37 ans, qui représentent 48 % de l’électorat selon le tribunal suprême des élections (TSE) du Costa Rica. Un sondage publié par le quotidien La Nación indique que 5 jeunes sur 10 disent que la politique les laisse indifférents. Dans ce climat d’apathie, Ojo al Voto souhaite rapprocher les jeunes de la politique.

Vous pouvez suivre Ojo al Voto sur Facebook [espagnol] et sur Twitter [espagnol].

Quatre grosses erreurs sur le mouvement #Euromaidan en Ukraine

Ucrainica Marginalis publie une présentation des quatre plus grosses erreurs que l'on fait sur #Euromaidan, écrite par les chercheurs Sofiya Grachova et Stephen A. Walsh. Ce que ce survol met en évidence, c'est le large fossé entre la vision qu'ont des événements les médias internationaux et les spectateurs extérieurs, et le message que les Ukrainiens impliqués dans les manifestations d'Euromaidan essaient de faire passer à leur gouvernement et au monde extérieur.

Voici les erreurs principales [en anglais] :

Erreur N° 1 : L'Ukraine est divisée entre Est et Ouest.
Erreur N° 2 : La contestation ukrainienne porte sur l'entrée dans l'UE.
Erreur N° 3 : Les forces contestataires en Ukraine sont dominées par l'extrême-droite.
Erreur N° 4 : Les manifestations doivent cesser immédiatement et laisser place à des négociations entre le pouvoir et les chefs des partis politiques d'opposition.

Que se passe-t-il au Sud-Soudan ?

Rachel Hamada demande  : “Que se passe-t-il au Sud-Soudan ?” :

Il y a eu beaucoup de sang versé ces dernières semaines au Sud-Soudan. Mais à Addis Abeba on n'a pas consommé beaucoup d'encre…Des discussions sont en cours entre des intermédiaires et des reponsables politiques du Sud-Soudan en différent points de la capitale, mais à part un prétendu accord sans signature, aucune solution concrète n'a été encore été trouvée.  

Elle se demande également pourquoi aucune voix de journaliste du Sud-Soudan ne se fait entendre [lien en anglais] :

Dans l'immédiat, il faut se demander pourquoi les voix des journalistes du Sud Soudan ne peuvent être entendues.

Imaginez vous dans la peau d'un journaliste du Sud-Soudan ! Du fait de l'histoire récente du pays et de sa situation économique, la formation d'un journaliste ne va pas de soi. Alors ils doivent se débrouiller comme ils peuvent. Ils n'ont pas de ressources financières. Les journalistes étrangers font payer leurs frais, leur transport et disposent d'un bon matériel. Les journalistes du Sud-Soudan n'ont rien de tout cela. 

Au Sénégal, le secteur de la pêche veut recruter des jeunes

fishermen return to the beach at Soumbedioun, Dakar via wikimedia commons  Creative Commons Attribution-Share Alike 2.0

Le retour des pêcheurs à la plage, Soumbedioun, Dakar via wikimedia commons Creative Commons Attribution-Share Alike 2.0

Pour combattre le chômage endémique des jeunes au Sénégal, une nouvelle opération orientée vers la création d'emplois dans le secteur de la pêche. Ibrahima Lô, un des initiateurs du projet, explique :

Nous avons un déficit de personnel. Tous les deux ans, il peut y avoir un recrutement de volontaires. Rien n'est garanti mais on fait le nécessaire pour leur recrutement dans la Fonction publique.

La pêche a remplacé l'arachide à la tête des exportations du Sénégal. 17 % de la population active (600.000 travailleurs) appartient déjà à ce secteur.

« No Job Land », vidéo sur le chômage en Espagne

La vidéo No Job Land (« Terre sans travail »), consacrée à la situation en Espagne, est largement partagée depuis son lancement à la fin du mois de décembre. Elle est l’œuvre des photojournalistes Gabriel Pecot, Olmo Calvo et Eva Filgueira. Elle reflète la souffrance de trois familles madrilènes durement touchées par le chômage de longue durée et la fin des indemnisations pour ceux qui y avaient droit ainsi que leur résignation et leur engagement dans des mouvements sociaux. Le succès de ce travail se traduit non seulement par une diffusion massive sur le Web, mais aussi par l’accueil fait à la vidéo par la presse étrangère qui l’utilise pour illustrer la manière dont le chômage affecte la population espagnole.

Les projets hydro-électriques de Panama “promettent le développement mais créent la catastrophe

Bien que les promoteurs et les gouvernements insistent sur le fait que l'économie locale tirera bénéfice de ce projet, la réalité sur le terrain à Panama fait craindre le contraire : les communautés indigènes locales s'enfoncent encore plus dans la pauvreté, le dommage infligé à l'environnement est irréparable. Un témoin proche du projet  Chan 75 affirme : “ Le gouvernement et la compagnie AES (une multinationale de l'énergie basée aux Etats-Unis) ont promis le développement mais ont créé, au contraire, une catastrophe”.

Jennifer Kennedy a écrit pour Intercontinental Cry ( lien en anglais) un article sur les conséquences pour les communautés indigènes du Panama des projets de barrages hydro-électriques. Elle conclu ainsi :

Le coût humain et environnemental de la construction de grands barrages est indéniable. Les communautés indigènes continueront à défendre leurs moyens d'existence, leur environnement et leurs ressources en s'opposant farouchement aux projets de construction de grands barrages.

Un Centre de documentation sur l'Holocauste des Tsiganes par les nazis va ouvrir en Hongrie

Sinti and Roma people about to be deported by the Nazis, taken in the German town of Asperg, May 22, 1940; photograph courtesy of German Federal Archives, used under Creative Commons 3.0 license.

Des Sinti et des Roms, raflés dans la ville allemande d'Asperg, vont être déportés par les nazis, 2 mai 1940. Photo reproduite avec l'autorisation des Archives Fédérales allemandes, licence Creative Commons 3.0.

Un Centre de l'Holocauste des Tsiganes va ouvrir à Pecs, une ville du sud de la Hongrie, d'ici la fin 2014. Ce centre de documentation est une co-réalisation de la municipalité de Pecs et de la minorité Rom de Hongrie, et il collaborera avec l'Université de Pecs pour enseigner aux étudiants cette partie souvent oubliée de l'histoire européenne du XXème siècle.

L'Holocauste des Tsiganes, aussi appelé Porajmos en romani, était une tentative par l'Allemagne nazie d'exterminer le peuple romani d'Europe. Entre 1933 et 1945 environ, les Roms de nombreux pays d'Europe ont été persécutés, emprisonnés, dépouillés de leur nationalité, souvent déportés vers d'autres pays occupés par les nazis ou collaborateurs, où beaucoup ont été mis à mort. Les chiffres ont été généralement minimisés par les collaborateurs des nazis, mais le nombre estimé des Roms tués pendant cette période en Europe est compris entre 220.000 et 1,5 million.

L'Allemagne de l'Ouest a reconnu l'Holocauste en 1982, mais la reconnaissance formelle et le souvenir du génocide se sont généralement avérés difficiles à pratiquer du fait du manque de mémoire collective enregistrée et de documentation du Porajmos parmi les Roms, conséquence autant de leurs traditions orales que de l'illettrisme, renforcés par une pauvreté et discrimination endémiques à notre époque. L'ouverture de ce Centre à Pecs est donc essentielle pour commémorer ce chapitre tragique de l'histoire romanie et européenne.

Le Paraguay “meilleur pays pour vivre une véritable expérience latino-américaine”

Ce pays est certainement le moins visité de toute l'Amérique du sud, la plupart des touristes l'évitent et pensent qu'il n'y a rien à voir, qu'il n'y a aucune montagne pouvant rivaliser avec celles les autres pays, pas de merveilles de la nature…..et pourtant je suis certain que c'est une erreur, il s'agit là du pays le plus typique de tout le continent. Probablement le meilleur pour vivre une véritable expérience latino-américaine. 

Héctor Zavala, “le  voyageur qui rêve sur son vélo”, parle de sa découverte du Paraguay sur son blog Pedaleando Latinoamérica, où il réalise un journal de son voyage au travers du continent.

Héctor termine son journal du  Paraguay par cette invitation :

Le Paraguay est un pays qui n'a pas bonne réputation pour ses voisins proches, et pourtant je n'hésite pas à dire que ce ne sont que préjugés. Alors, ne faites pas attention à ces préjugés, je dis aux voyageurs de visiter, s'ils le peuvent le Paraguay, ils ne le regretteront pas ! 

 Vous pouvez suivre toutes ses aventures sur Facebook.

Les nouvelles lois anti-démocratiques en Ukraine : une infographie

Le 16 janvier 2014, le parlement ukrainien a adopté une série de propositions de loi en violant gravement la procédure de vote. Le soir même, le président Ianoukovytch signait et adoptait ces textes.

Voici une infographie réalisée par le mouvement civique TCHESNO [UK, EN] afin de souligner les modifications législatives majeures en date du 17 janvier 2014.

dictatorship-en

Mijoter des plats japonais avec des ingrédients de la Crète

Cinq grands chefs japonais et cinq de leurs homologues grecs se sont réunis dans un hôtel en Crète le 14 Janvier 2014, pour inventer dix plats représentatifs de leurs différentes origines, en utilisant des produits locaux. Lors de l'événement culinaire en question “CRETE delicious” [grec], les chefs japonais ont montré comment les produits crétois pouvaient être incorporés aux plats populaires japonais, et fait des échanges de recettes plus saines. Vous pouvez avoir plus de détails sur la manifestation y compris sur le menu ici [japonais/anglais/grec].

Chania, Greece. 15th January 2014 -- Photo de groupe des cuisiniers japonais et crétois après l'évènement. -- "Le Japon rencontre la Crète" est une initiative d'entrepreneurs japonais et grecs, des étoiles en cuisine et hôtellerie. Les plus célèbres chefs japonais ont rencontré les chefs grecs et ont préparé des mets à base de poissons et de produits agricoles locaux. ©Demotix

Chania, Grèce. 15 Janvier 2014 – Photo de groupe de cuisiniers japonais et crétois après l'événement “Le Japon rencontre la Crète”, une initiative d'entrepreneurs japonais et crétois, étoiles de la cuisine et de l'hôtellerie. Les plus célèbres chefs japonais ont rencontré les chefs crétois et ont préparé des plats à base de poissons et de produits agricoles locaux. Photo prise par Wassilis Aswestopoulos, ©Demotix

L'Ile Maurice au top des libertés économiques en Afrique

the 2013 Index of economic Freedom in Africa via Heritage Foundation - Public Domain

L'Heritage Foundation et le Wall Street journal ont publié le dernier Index de liberté économique, et l'Ile Maurice se place au premier rang parmi les nations africaines. Le pays fait également parti des dix premiers mondiaux. L'index cite les raisons suivantes pour expliquer ce classement prestigieux :

Une règlementation efficace et transparente qui étaie un environnement d'esprit d'entreprise dynamique et soutient un développement économique diversifié.

De Barcelone à Madrid par amour pour un candidat

Denise Duncan confesse ceci sur son blog :

Pourquoi vais-je voyager 1400 kilomètres pour voter Luis Guillermo Solís ? Pourquoi ferai-je l’aller-retour entre Barcelone et Madrid en 24 heures ? Certains pourraient penser : mais ce n’est qu’un vote, rien de plus. Quelle différence y a-t-il ? Et bien, la différence est que je suis amoureuse.

Denise est une Costaricaine qui vit à Barcelone et qui devra se rendre à Madrid pour voter Luis Guillermo Solís Rivera [espagnol], candidat à l'élection présidentielle du Costa Rica du 2 février 2014. Elle se souvient d’une expérience antérieure lors de laquelle elle a effectué un voyage de 24 heures en train pour connaître l’homme qui est aujourd’hui son époux. Elle termine sa confession ainsi :

Je porterai alors un toast au changement qui fera que mon cœur dise : moi, j’ai fait 1400 kilomètres pour deux hommes dans ma vie. L’un est mon mari, l’autre le président de la République du Costa Rica.

 

Un congrès pour consolider la notion de “citoyenneté lusophone”

Le Mouvement international Lusophone et Sphaera Mundis – Musée du monde lancent un appel à des propositions de communication pour la seconde édition du congrès international de la “citoyenneté lusophone”. 

Après s'être tourné l'année dernière vers “l'affirmation de la société civile“, l'édition de cette année va tenter de répondre à la question : ” Quelles priorités pour la coopération lusophone ?”. Le programme du congrès développe les raisons de ce choix.

Un an après que nous avons lancé ce nouveau concept de “citoyenneté lusophone” beaucoup de gens l'estiment encore étrange et déroutant. Nous nous assumons naturellement en tant que citoyens portugais, mais aussi par ailleurs citoyens du monde, nous nous assumons naturellement comme citoyens européens, mais nous sommes loin de nous assumer aussi naturellement comme citoyens lusophones. Nous suivons la célèbre devise de Fernando Pessoa, celui qui a su assumer comme sa patrie la langue portugaise : ” Primeiro estranha-se, depois entranha-se” (au début c'est étrange, ensuite c'est viscéral..). Il viendra le jour où naturellement nous nous assumerons tous comme citoyens lusophones.

Les communications, évidemment en langue portugaise, peuvent être soumises jusqu'au 31 janvier 2014. Cet appel est dirigé vers toutes les associations de la société civile de l'espace lusophone, il privilégie, pour garantir un meilleur équilibre de la représentation, les associations dont le siège n'est pas situé au Portugal. Ce congrès aura lieu le 16 avril prochain dans les locaux de la société de géographie de Lisbonne, au Portugal.

La pollution de l'air extérieur à Bhopal

Proloy Bagchi rapporte que la pollution de l'air extérieur à Bhopal, la capitale de l'Etat indien du Madhya Pradesh, a atteint des proportions alarmantes, cette pollution étant causée principalement par l'émission de gaz à effet de serre des transports. Le blogueur dénonce l'inaction du gouvernement de cet État et met l'accent sur l'importance de réduire cette pollution. Selon l'OMS, la pollution extérieure provoque davantage de cancers que le tabagisme passif.

“Identifier et Appuyer tous les Mandelas en Centrafrique pour la réconciliation”

Les habitants de Bangui ont été interrogés à propos de la récente escalade de violence en République Centrafricaine. Voici quelques uns de leurs points de vue recueillis par ATD Quart Monde :

Des autorités musulmanes et chrétiennes tentent de mener la réconciliation en RCA par @faitreligieux

Des autorités musulmanes et chrétiennes s'attèlent à mener la réconciliation dans la crise centrafricaine @faitreligieux1

C'est une question de dialogue, car il y a deux parties, les Séléka et les Anti-balaka. Sans dialogue, ce sera pire. C'est devenu un conflit entre musulmans et chrétiens, et cela nécessite un travail des coeurs, du pardon, de la patience, pour qu'il n'y ait plus de haine.

Une grande réconciliation n'y fera rien. Ce qu'il faut c'est identifier et encourager tous les Mandelas dans les villages

Respecter les biens, les gens, sans enfreindre les droits d'autrui.

Nous avons besoin de pardon. La radio le dit aussi, c'est leur slogan. Nous devons amener les gens à s'apprécier à nouveau.

Bon résultat pour le Japon dans le rapport sur l’état des libertés numériques

L’organisation Freedom House, basée aux États-Unis, qui étudie l’état de la démocratie dans le monde, a réalisé un rapport relatif à la liberté sur Internet en 2013. Ce document inclut pour la première fois le Japon.

Le Japon y a été classé comme « Libre ». Cela signifie que le rapport conclut que la Constitution protège toutes les formes d’expression et interdit la censure et que les libertés numériques et des médias en ligne sont, de manière générales, bien établies. Concernant les développements clés entre mai 2012 et avril 2013, Freedom House indique que :

  • Les discours politiques ont été limités en ligne durant 12 jours avant les élections de décembre 2012 conformément à une loi interdisant aux partis de faire campagne sur Internet.
  • En avril 2013, la législature a cassé cette loi, conservant des restrictions relatives aux messages électroniques liés à la campagne.
  • En 2012, les amendements à la loi relative au copyright criminalisent le téléchargement intentionnel de contenu piraté, bien que les avocats aient réclamé des sanctions civiles.
  • Les discours incitant à la haine contre les Coréens et les Chinois ont proliféré en ligne au milieu des différends territoriaux entre ces pays.
  • Une révision de la Constitution promue par le parti LDP, nouvellement élu, menace de restreindre les libertés et les droits qui « perturbent l’ordre public ».

Le rapport complet est disponible ici.

Les documentaires #Euromaidan d'un collectif de cinéastes ukrainiens indépendants

En Ukraine, plusieurs cinéastes se sont unis pour produire une chronologie en vidéo des événements qui ont pris le nom de contestation Euromaidan. “BABYLON'13”, du nom d'un bar où leur est venue l'idée du projet, est une collection de courts documentaires retraçant le développement des manifestations de masse et des incidents particuliers lors des rassemblements.

A screenshot from one of the short documentaries about #EuroMaidan on YouTube.

Copie d'écran de l'un des courts documentaires sur #EuroMaidan sur YouTube.

On trouve les films sur la page Facebook du projet “Babylon'13” et sur le canal YouTube “BABYLON'13” avec sous-titres anglais.

Un jeune Roumain fabrique la première voiture entièrement en blocs LEGO

Raul Oaida, un jeune Roumain de 20 ans, a construit l'objet de rêve d'enfance de beaucoup de gens – la première voiture en LEGO en dimensions réelles. La voiture, y compris le moteur en état de marche, a été construite avec 500.000 pièces de LEGO. Le véhicule ne peut rouler qu'à une vitesse maximale comprise entre 20 et 30 km à l'heure, cependant – il fonctionne à l'air !

Le jeune Roumain, un ingénieur auto-didacte surdoué, s'est associé en ligne avec l'entrepreneur australien Steve Sammartino, qui avança les fonds pour le projet sur Twitter et obtint deux fois plus d'investisseurs qu'il n'en avait besoin en quelques jours seulement. La voiture a été construite en Roumanie et par la suite transportée en Australie, où les deux partenaires improbables se sont réunis pour un test routier.

Le moteur de la voiture est aussi entièrement fait en LEGO. Il possède “quatre moteurs orbitaux et un total de 256 pistons.” Selon le site internet du projet, la vitesse maximale n'est pas très impressionnante, environ 20 à 30 km/h. “Par crainte d'une explosion de Lego, nous la conduisîmes lentement,” ont écrit ses concepteurs. Steve et Oaida disent que le projet a été rendu possible par l'internet. Les deux se sont même rencontrés en ligne, lorsque Steve accepta l'invitation sur Skype d'Oaida. “Je le forme aux affaires tandis qu'il m'en apprend un peu sur la physique,” a déclaré Steve à la presse.

Des citoyens européens réclament la protection du pluralisme médiatique

For updates follow @MediaECI on Twitter and 'like' the Facebook page European Initiative for Media Pluralism.

Site Web :MediaInitiative.eu. Pour rester informé, suivez @MediaECI sur Twitter et abonnez-vous à la page Facebook European Initiative for Media Pluralism.

« Les institutions européennes doivent garantir le droit à une information libre, indépendante et pluraliste. » Cette citation, tirée du site Media Initiative, résume l’idée centrale de la campagne paneuropéenne qui demande à la Commission européenne d’élaborer une proposition de directive protégeant la diversité des médias et la liberté de la presse.

Media Initiative a lancé une initiative citoyenne européenne, un outil de démocratie participative « qui autorise des coalitions de la société civile à récolter, en ligne et hors ligne, un million de signatures dans au moins 7 États membres de l’Union européenne pour présenter directement à la Commission européenne une proposition servant de base à une directive européenne, lançant une procédure législative ». La pétition est disponible dans 15 langues et peut être signée en ligne :

Protéger le pluralisme des médias par une harmonisation partielle des règles nationales relatives à la propriété des médias et sa nécessaire transparence, aux conflits d’intérêts avec les instances politiques, à l’indépendance des organes de régulation et de contrôle des médias.

Vous pouvez voir une brève vidéo de présentation de la campagne :

“Conversation à la Cathédrale” de Vargas Llosa, 140 caractères à fois

Le compte anonyme Twitter caché derrière @EnLaCatedral a décidé de partager le contenu entier du roman “Conversation à la Cathédrale“, du prix Nobel de littérature Mario Vargas Llosa, 140 caractères à la fois. Le roman de l'auteur péruvien commence par ces mots republiés par @EnLaCatedral :

DEPUIS L'entrée du [journal] La Crónica, Santiago regarde l'Avenue Tacna, sans amour : des automobiles, des bâtiments irréguliers et décolorés

 

Les inquiétantes perspectives du marché du travail au Burkina Faso

L'AFDB a publié son rapport sur le Burkina Faso, qui fait ressortir une inquiétante projection du marché du travail pour les dix prochaines années : 

Sept burkinabè sur dix ont moins de 30 ans. Le nombre de jeunes (15-24 ans), primo demandeurs d’emplois, doublera entre 2010 et 2030, passant de trois à six millions ce qui va créer une tension sur le marché du travail. Les opportunités de travail se limitent à celles qui ont une faible productivité ou qui génèrent peu de revenus : environ 80 % des travailleurs dépendent de la production agricole ; seuls 5 % des travailleurs sont salariés dans le secteur formel (public ou privé). 

GDP sectorial distribution in Burkina faso in 2011 via AFDB Report - Public Domain

La répartition du PIB par secteur d'activité au Burkina faso en 2011. Source : rapport de l'AFDB – Domaine Public

Catherine Samba-Panza, maire de Bangui, élue présidente transitoire de la Centrafrique

The Mayor of Bangui, Catherine Semba Penza participates in the clean up of the city via La Nouvelle Centrafrique Infos

La maire de Bangui et maintenant présidente transitoire Catherine Semba-Panza via La Nouvelle Centrafrique Infos

Après que Michel Djotodia s'est retiré de la présidence il y a deux semaines, le parlement de la République Centrafricaine a élu Catherine Samba-Panza, ancienne maire de Bangui, présidente de transition en charge de stabiliser le pays jusqu'aux prochaines élections. Mme Samba-Panza est reconnue pour sa gestion de crise de la ville pendant la fièvre de pillages des rebelles en 2013. C'est la première fois qu'une femme est désignée à la tête du pays.    

Préservons les éléments de la veille ville de Dacca

Jenny Gustafsson, rédacteur et blogueur, présente les travaux de The Urban Study Group, une organisation à but non lucratif qui fait campagne pour sensibiliser à la conservation de la richesse de l’architecture et du patrimoine urbain de la vieille ville de Dacca, au Bangladesh. [liens en anglais]

La crise en Centrafrique est-elle un conflit religieux ? Deux avis opposés

Le violent conflit qui secoue la République Centrafricaine a allumé un débat sur la question de savoir si la guerre civile a tourné au conflit entre religions et pourrait ainsi aller vers un génocide. Juan Branco, chercheur à la Yale law School et blogueur à Rue89, argue qu'il n'y a pas d'historique de conflit religieux en Centrafrique, et que ce sont donc les média qui sont coupables de grossir cette notion :

Il n’y a pas de monstres au camp du Kasaï, censé abriter les miliciens les plus sanguinaires d’Afrique centrale. Personne qui ne tienne de discours de haine, même quand on les y pousse. Il y a des chrétiens qui citent des longs extraits de la Bible pour convaincre leurs camarades d’abandonner leurs gris-gris. Des musulmans qui font tant bien que mal une ou deux des cinq prières exigées

Florence Lozach est reporter de guerre et vient de terminer une enquête sur le conflit en Centrafrique. Elle affirme que les média n'ont certainement pas inventé la haine croissante entre chrétiens et musulmans en République Centrafricaine et que tous les indices confirment une tendance très inquiétante :

Le 5 décembre, vous n’étiez pas là visiblement, M. Branco. La plupart des médias, que vous méprisez aujourd’hui au plus haut point, étaient là, eux, dans les rues, puis dans la mosquée Ali Babolo, puis à nouveau dans les rues. Les propos ont changé ce jour-là. Avec plus de 500 morts dans les rues, le discours a penché puis complètement chuté dans la haine chrétiens-musulmans.

Pétition aux Philipines contre les restaurants qui servent de la viande de chien

Une pétition en ligne circule pour faire pression sur le maire de Baguio pour fermer les restaurants de la ville qui servent de la viande de chien. Baguio est une célèbre destination touristique située au Nord des Philippines :

J'ai récemment appris qu'il y avait à Baguio au moins dix restaurants qui violent ouvertement les lois en servant de la viande de chien.

Je souhaiterais attirer votre attention sur le fait que non seulement le commerce de viande de chien est illégal et extrêmement inhumain, mais aussi qu'il peut entrainer la transmission de la rage.

Nous vous prions de bien vouloir retirer les licences de tous les restaurants qui servent de la viande de chien, rendant ainsi votre ville plus sûre pour les personnes aussi bien que pour les animaux. Et aussi plus acceptable. 

La violence silencieuse contre les femmes en Guinée

Boubacar Sanso Barry a rédigé un article détaillé dans Guinée Conakry sur la question laissée sous silence de la violence contre les femmes en Guinée. Même si l'Agence Nationale de la promotion féminine et du genre rapporte que 80 % des femmes guinéennes ont été victimes de violence psychologique ou physique, le sujet semble trop souvent ignoré par les médias nationaux. Son article souligne un des facteurs de cette sous-médiatisation : 

La question de la violence conjugale ne fait pas partie des politiques publiques. Je n’ai jamais entendu un homme ou une femme politique faire de cela un sujet de débat. Plusieurs informations non officielles font état de violences conjugales au sein des familles de ceux qui dirigent ou qui ont dirigé ce pays. En fait, dans le paquet des droits que les femmes de Guinée revendiquent, il n’y a pas la question des violences conjugales. On parle surtout de l’accès à des postes de responsabilité, de la représentativité au niveau des institutions..

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français

Non merci, je veux accéder au site