· Février, 2014

Billets de Brèves de Février, 2014

Un cas d'esclavage découvert au nord de la Mauritanie

L'organisation SOS Esclaves en Mauritanie a annoncé la découverte d'un nouveau cas d'esclavage dans la région de Tzerkaf située à 40 km de la ville de Zouirate au nord de la Mauritanie. 

Cette découverte concorde avec la visite de Gulnara Shahinian, rapporteur spécial des Nations Unies sur l'esclavage, dans ce pays, en vue d'adopter une feuille de route préparée en collaboration avec le bureau du Haut Commissaire aux droits de l'homme aux Nations Unies. Le but en est évidemment de mettre fin à toute forme d'esclavage en Mauritanie.

L'activiste Mauritanien Yaslem Mahmoud a souhaité que la loi suive son cours dans ce cas : 

Mon ultime souhait est que la procédure judiciaire suive son cours normal, sans les ingérences qui pendant longtemps ont été la cause principale de l'abandon des droits des victimes et de la libération des criminels, Merci.

La santé mentale des enfants aymara au Chili

Le site Indigenous News a analysé une étude [en] réalisée par BMC Psychiatry [en] sur 748 enfants de 9 et 15 ans, provenant de 9 établissements scolaires fréquentés par des élèves issus de classes socioéconomiques défavorisées de la ville d’Arica, au nord du Chili. 37 % des enfants ayant participé à cette étude était de familles aymaras.

Dans l’organisation traditionnelle des familles aymaras, les plus âgés conseillent les plus jeunes, la mère est généralement chargée des tâches domestiques et de l’éducation des enfants alors que le père prend les décisions et répond aux besoins financiers de la famille.

L’étude conclut :

Les enfants aymaras ont migré de l’altiplano andin à la ville mais ce déplacement n’a pas donné lieu à une augmentation de l’anxiété et de l'apparition des symptômes liés à la dépression. Un plus grand contact avec la culture aymara peut être un facteur de protection contre ces symptômes. Cela souligne un avantage supplémentaire de la conservation des traditions culturelles au sein de ces populations.

Venezuela : la liste des victimes des manifestations disponible en 5 langues

Dans le blog Panfleto Negro (le pamphlet noir), John Manuel Silva et Emiliana Duarte établissent la liste des décès confirmés pendant les manifestations qui ont lieu au Venezuela. La liste – à l'origine publiée en espagnol – est désormais traduite en anglais, allemand, italien et français.

Résumé express de la situation au Venezuela pour les curieux et les mal informés

Rafael Uzcátegui (@fanzinero), militant pour les droits humains, sociologue et journaliste rédige un “Résumé express de la situation au Venezuela pour les curieux et les mal informés” publié à l'origine en espagnol mais désormais disponible en français et en anglais.

Les manifestations ont lieu dans de nombreux endroits du pays mais pêchent par leur manque de centre et de direction, car elles sont organisées sur les réseaux sociaux. Parmi les manifestants eux mêmes, les opinons sur les partis politiques d'opposition sont très divergentes, il est donc possible de voir de nombreuses expressions de soutien et de rejet en même temps. 

Dans le cas de Caracas, la classe moyenne et les étudiants de l'université sont le fer de lance des manifestations. D'un autre côté, dans les autres états du Venezuela, beaucoup de quartiers populaires ont rejoint les manifestation. A Caracas, la plupart des revendications sont d'ordre politique, dont des appels à libérer les prisonniers, et à la démission du président [Maduro] ; d'autres villes y intègrent des revendications sociales, avec des manifestations contre l'inflation, la pénurie et la rareté de services publics décents. 

Plaisirs et nuisances du Carnaval de Venise

Olia i Klod décrit les difficultés quotidiennes des habitants de Venise pendant la période du carnaval annuel qui s'articule en différentes activités dans la cité lagunaire, du 16 février au 4 mars cette année: 

Les habitants sont exaspérés par le bruit le soir, les tapages nocturnes des ivrognes, le bruit, la saleté, les odeurs de liquides corporels. Ils dénoncent l’absence de contrôles de la police municipale. Pour calmer cette fronde, Alessandro Maggioni chargé des relations avec les associations et Marco Agostini ont confirmé que la municipalité a prévu des services de police renforcés dès la semaine prochaine. Des agents de Veritas seront principalement chargés de veiller qu’après minuit, il n’y ait plus de tapage dans les calli. Vu comment se comportent ces mercenaires, le remède risque d’être pire que le mal.

Cela fait des années que nous demandons, comme cela se fait dans de nombreux endroits en Europe, que dès leur entrée dans Venise, Piazzale Roma et à la sortie de la gare Santa Lucia, les arrivants soient obligés de vider leurs sacs de toutes les bouteilles d’alcool et autres substances illicites dans des bennes poubelles gardées. Il suffit ensuite de limiter la vente d’alcool dans la cité pour réduire les nuisances, mais cela ne semble pas convenir à certains intérêts locaux.

Un service de vidéo en stream gratuit pour les médias citoyens

Spilno.TV

La plateforme de vidéo en stream Ustream offre aux citoyens journalistes la possiblité de souscrire un abonnement pro gratuit ainsi que des publicités gratuites pour tout usage innovant de la vidéo dans la diffusion d'actualités, l'activisme, et les initiatives sociales. 

Ustream a récemment soutenu trois chaines en temps réel qui filmaient les manifestations #EuroMaidan en Ukraine, dont le très suivi Spilno.tv.

“Nous avons créé la filiale Ustream for Change pour récompenser le travail de ces citoyens courageux et nous espérons pouvoir en soutenir d'autres, pour réfléchir au-delà de nos quatre murs et pour exploiter le pouvoir de la diffusion vidéo en direct” a déclaré Brad Hunstable, le fondateur et PDG de Ustream.

“Ustream soutient entièrement la liberté d'internet, l'aspiration à des sociétés stables, et les démocraties émergentes. Nos technologies proposent un outil permettant de tendre à la transparence des deux côtés de la caméra et nous avons l'intention d'aider ceux qui dirigent des mouvements pour des changements positifs” dit-il.

Les écoles nord-coréennes au Japon font face à une hostilité grandissante

Les “Coréens vivant au Japon” est une appellation vague qui rassemble des groupes très disparates sous le même terme générique. Selon leur origine, de Corée du Nord ou du Sud, et l'ancienneté de leur diaspora (avant ou après l'occupation japonaise durant la Seconde Guerre mondiale), chaque sous-groupe a un nom différent, et ne partagent que peu de points commun. Une division sévère qui se trouve renforcée par le système éducatif ; les Nord-Coréens vivant au Japon fréquentent des écoles spéciales pour étrangers qui ressemblent aux établissements nord-coréens. Markus Bell, après avoir visité l'une de ces écoles au Japon, a publié un  article détaillé sur les nombreuses menaces auxquelles ces écoles font face, donnant des informations de fond sur les groupes ethniques concernés, alors que les aides financières de leur pays d'origine ont considérablement baissé et que les subventions du gouvernement japonais ont récemment été coupées.

 

Chine : Manifestations pour le respect des travailleuses du sexe

Des étudiantes de l'Université de Wuhan, dans la province du Hubei, ont manifesté le jour de la Saint Valentin pour réclamer un plus grand respect des travailleuses du sexe en Chine. Le blog Beijing Cream raconte.

Manifestations au Venezuela : ‘Chers médias internationaux : Bougez-vous !’

Chers rédacteurs en chef étrangers, 

Ecoutez et comprenez. Les règles ont changé au Venezuela la nuit dernière. Ce qui n'était qu'un lent délitement, qui durait depuis des années, s'est accéléré tout d'un coup. 

Ce que nous avons ce matin n'est plus l'histoire du Venezuela telle que vous pensiez la comprendre. 

Dans le blog Caracas Chronicles, Francisco Toro réagit face au manque de couverture médiatique de l’escalade de violence et des évènements du 19 février

Francisco publie des captures d'écran des pages d'accueil de sites d'informations comme BBC, le New York Times, CNN, The Guardian, Al Jazeera, et News en date du 20 février au matin, qui prouve l'absence d'articles sur les événements violents de la veille. 

Il conclut :

Le niveau d'indifférence affiché est profondément choquant. 

Le black-out des médias nationaux vénézuéliens est suivi par un black-out parallèle au niveau international, cette fois ci non pas provoqué par la censure mais par le désintérêt et l'inertie. Il est difficile d'exprimer ce sentiment d'impuissance qu'on ressent en regardant ces pages et en ne trouvant rien. Le Venezuela brûle et tout le monde s'en fiche !

Laissez moi vous le dire clairement. Il faut que vous vous bougiez ! Le moment où vous effacez ce que vous pensiez savoir sur la façon dont les choses fonctionnent au Venezuela, c'est maintenant. 

Vous pouvez suivre notre page spéciale couvrant les manifestations au Venezuela, en anglais, ici.

Un Centrafricain de parents musulman et chrétien : “Tous les coupables de nettoyage ethnique doivent être traduits en justice”

Ce que pense Moussa Tanko–Tchaibou du nettoyage ethnique en cours dans son pays, la République Centrafricaine, et de ce qu'il faudrait faire pour l'arrêter :

Je suis centrafricain de confession musulmane avec cette particularité illustrative de la cohésion sociale, celle d’avoir un père de confession musulmane et une mère d’origine chrétienne [..]  Alors que la maison commune est en train de bruler qu’apportent-ils comme contribution afin de mettre fin à cette situation? Rien à part se préparer pour les prochaines échéances électorales, à attiser à distance cette haine contre une certaine catégorie de population [..]  il faudrait que les choses avancent vite, car ne pas traduire les coupables de ces crimes horribles devant la cour pénale internationale laisse la porte ouverte à d’autres massacres.

Hayes Brown explique l'importance de mieux comprendre les atrocités mutuelles dans la région et examine la pertinence du mot génocide employé dans les média [anglais]. Peter Bouckaert de Human Rights Watch affirme que faute d'une action rapide, le pays va se vider de sa population musulmane

SmartNomination, un antidote contre Neknomination, le jeu de biture

Le jeu d'alcoolisation en ligne Neknomination qui vante l'ivresse rapide (binge drinking) des adolescents suscite une large indignation à travers le monde. La Neknomination demande aux participants de se filmer en train d'avaler cul sec une boisson alcoolisée, de télécharger les images sur le web et de nominer d'autres personnes qui devront faire de même. Julien Voinson, un jeune Français de Bordeaux, a décidé de contrer ce concours de boisson par une initiative plus positive, qu'il a appelée SmartNomination. L'idée est de se filmer en train de faire une bonne action puis de nominer un ami pour faire pareil. Créée le 12 février, la page Facebook a déjà recueilli près de 9.000 “j'aime”. Dans la vidéo ci-dessous, Voinson décrit son projet :

Afrique: L'OMD pour l'eau difficile à atteindre pour 2015

Point d'eau du village de Mwamanongu, en Tanzanie. CC-BY-2.0

Point d'eau du village de Mwamanongu, en Tanzanie. CC-BY-2.0

A. P. Virgil HOUESSOU du réseau des journalistes africains pour l'eau et l'assainissement a écrit sur washjournalists.wordpress.com: 

A quelques mois de l’échéance de la réalisation des OMD [Objectifs du millénaire pour le développement], l’AAE [Association africaine de l’eau] se mobilise donc. Beaucoup de défis restent à relever dans le secteur de l’eau et de l’assainissement. De nombreux pays africains trainent encore le pas et ne sont pas sûrs de les atteindre. 

“Un autre visage de l'Afrique” : envoyez vos photos, articles, histoires

Addis Ababa, Ethiopia

Un groupe de jeunes bénévoles du sud de l'Allemagne, dont beaucoup ont vécu en Afriquelancent un appel pour des photos, essais, vidéos, articles de blog ou poèmes d'habitants de cinq importantes villes africaines : Lagos, Addis Abeba, Gaborone, Kigali et Kinshasa.

Avec une exposition à venir intitulée “Sichtwechsel” leur but est de montrer un visage de l'Afrique autre que celui qui apparaît habituellement dans les médias allemands : celui des sociétés modernes, urbaines, qui se développent rapidement.

Visitez leur site web Missing-Images.com en anglais, français et allemand. La date limite pour les soumissions est le 31 mars 2014.

Madagascar lance un programme de crédits carbone et veut lutter contre la déforestation

 Illegally logged rosewood from Masoala and Marojejy in Antalaha, Madagascar via wikipedia CC-BY-2.0

Abattage illégal de bois de rose de Masoala et Marojejy à Antalaha, à Madagascar via wikipedia CC-BY-2.0

Le nouveau gouvernement de Madagascar semble s'engager dans une démarche concertée pour freiner la déforestation. Tout d'abord, le nouveau président Hery Rajaonarimampianina a fait de la lutte contre les trafics de bois de rose une priorité, lors du premier conseil des ministres. Ensuite, la Wildlife Conservation Society a annoncé que le gouvernement de Madagascar avait approuvé un programme de vente de crédits carbone avec Microsoft et son partenaire, la CarbonNeutral Company, ainsi qu'avec Zoo Zurich. Les fonds provenant des crédits carbone seront versés à Makira REDD+, un projet pour la conversation, le renforcement des capacités et la mise en oeuvre d'activités liées à la conservation de la forêt primaire de Madagascar. Il reste à voir si ces déclarations seront suivies d'effets sur le terrain.

Guinée: Quand la paix et la stabilité font défaut

Conakry Ville via wikimedia license CC-BY-2.0

Conakry Ville via wikimedia license CC-BY-2.0

Serge Lamah rapporte les propos suivants de Oyé Guilavogui, ministre des télécommunications de la Guinée-Conakry:

Vous vous rappelez, si vous avez bonne souvenance, en 2011, les avions en direction de Conakry ne désemplissaient pas. Les hôtels étaient pleins à tout moment, aujourd’hui, allez-y, il y a de la place toutes les saisons. Les avions viennent à moitié vides parce qu’il n y a pas eu de calme, on ne s’est pas acceptés. Donc, encore, on est obligés de tout remettre à plat pour faire revenir les investisseurs. Pour qu’un investisseur mette son argent dans un pays, le premier critère est qu’il faut qu’il y ait la stabilité, la paix.

Séances de photos de mariage « made in China »

En Chine, pour la plupart des couples organisant leur mariage, la séance de photos occupe une place très importante.  Ces séances, qui supposent généralement plusieurs tenues et décors différents, peuvent coûter jusqu’à 15 000 USD.

ChinaFile présente le travail du photographe Guillaume Herbaut : des clichés de futurs mariés prenant la pause ou se reposant entre deux séances photo. Plus que la joie et le bonheur du mariage, Guillaume Herbaut voit dans cette tradition une aliénation et un sentiment de solitude

Humour participatif, inter-culturel et en illustrations sur le blog de “Marnie”

Un Printemps pour Marnie’ hébergé sur la plateforme de Mondoblog, est un blog pas comme les autres. Marine Fargetton, sa créatrice, le présente ainsi:

Bienvenue sur  ‘Un Printemps pour Marnie’, un blog qui rassemble des aquarelles retraçant pour la plupart les aventures de mon petit personnage fétiche, déluré et ébouriffé, Marnie ! Vous trouverez également des dessins en rapport avec l’actualité ainsi que des illustrations d’expressions imagées ou originales. J’aimerais donner un esprit participatif à ce blog, ainsi n’hésitez pas à me faire passer vos proverbes, expressions, ou même citations les plus amusantes pour que je puisse les illustrer. Par ailleurs, pensez à faire appel à moi si vous souhaitez accompagner vos articles d’un dessin léger et facétieux !

Voici le mail sur lequel vous pouvez me faire parvenir vos suggestions : unprintempspourmarnie@gmail.com

Pour son dernier billet intitulé “Marathon des expressions illustrées – Episode 4“, elle reprend les réactions de: Salma de BlogitudeBaba du Quotidien Banguissois et Djossè, alias Tyromes, des News de mon coin qui se sont exprimés à propos….des fesses, en commentant des proverbes de leur pays sur ce thème. Le tout accompagné de dessins humoristiques, naturellement. 

Les Vénézuéliens du Mexique aux manifestants : « Vous n'êtes pas seuls ! »

La situation actuelle au Venezuela est extrêmement tendue, dans tout le pays on organise de gigantesques manifestations et rassemblements et on déplore la mort de 10 personnes et des centaines de blessés. De par le monde des Vénézuéliens en opposition à leur gouvernement organisent des rassemblements pacifiques pour faire entendre leurs voix et s'assurer que les gouvernements locaux comprennent ce que vivent en ce moment leurs compatriotes. Le Mexique n'est pas une exception. 

Mexico City, February 16th

Mexico City, le 16 Février. Photo de Patricia Acosta, auteur de l'article original.

Le 16 février, des Vénézuéliens de Mexico organisaient une marche : après un rassemblement à l’obélisque de Simon Bolivar (Père fondateur du Venezuela) dans le quartier de Polanco, les manifestants ont descendu l'avenue principale de la Réforme jusqu'à l'angle avec celle de l'Indépendance. Sur place, avec le support de quelques Mexicains, ils ont demandé la liberté d'information en réaction à la censure des médias. On a pu entendre les slogans « liberté », « paix » et « arrêtez les morts », sur font d'hymne national vénézuélien.

Suite à cette marche, une veillée devant le siège de l'OEA (l'Organisation des états américains) était organisée le 18 Février dans la capitale mexicaine. 

Vigil, Tuesday February 18th

Invitation veillée du 18

Veillée à Mexico pour le Venezuela. 

Mardi 18 février à 19h au siège de l'OEA.

Sont invités les Vénézuéliens, Mexicains et tous ceux qui souhaitent lutter pour la justice et la paix. Aidez-nous à encourager la communication.

Si tu peux, nous te demandons de venir habillé en BLANC, les mains peintes en blanc où tu pourras inscrire un message sur la situation que nous vivons actuellement. Si possible, emmène une bougie et une fleur.

Habillés de blanc et bougie à la main, les Vénézuéliens présents à la veillée ont prié pour les étudiants morts le 12 Février.  Parmi les participants, une femme s'exclame : « Voici mon message pour le Venezuela : vous n'êtes pas seuls ».

In Mexico City

Veillée à Mexico City, Photo de Patricia Acosta, auteur de l'article original.

PHOTOS : Des femmes manifestent à Caracas pour le retour au calme

Caracas, Venezuela. 22nd February 2014 -- Thousands of women rally in Caracas to demand an end to the violence sweeping the country. A woman holds a sign that reads: 'Hail to peace and love'. Photo by Jesus Gil, Copyright Demotix.

Caracas, Venezuela. 22 Février 2014. Des milliers de femmes se sont rassemblées à Caracas pour exiger la fin des violences qui secouent le pays. Une femme montre un message : ‘Salut à la paix et à l'amour’. Photo Jesus Gil, Copyright Demotix.

Le samedi 22 février, les femmes qui soutiennent le gouvernement du président venezuelien Nicolás Maduro ont arpenté les rues, pour exiger la fin des violences qui ont balayé le pays alors que les manifestations se poursuivent. 

Le photographe Jesus Gil a partagé des photos de la manifestation sur Demotix:

Caracas, Venezuela. 22nd February 2014 -- Thousands of women rally in Caracas to demand an end to the violence sweeping the country.  A woman with a Hugo Chavez poster joins the march. Photo by Jesus GIl, copyright Demotix.

Caracas, Venezuela. 22 février 2014. Des milliers de femmes rassemblées à Caracas pour exiger la fin des violences qui balayent le pays. Une femme avec  une pancarte à l'effigie d'Hugo Chavez rejoint la manifestation. Photo de Jesus GIl, copyright Demotix.

Women march for peace in Caracas, Venezuela. Photo by Jesus Gil, Copyright Demotix.

Les femmes manifestent pour la paix à Caracas, Venezuela. Photo de Jesus Gil, Copyright Demotix.

La veille de la manifestation, Andreína Tarazón, la ministre pour les affaires des femmes et l'égalité au Venezuela, a invité les femmes à rejoindre la manifestation : 

 Nous manifestons pour exiger la fin des vandalismes et des violences et [exiger] le respect de la Constitution.

Des photos, articles et commentaires supplémentaires sont disponibles sous le mot-clic #MujeresPorLaPaz (Femmes pour la paix) et #MujeresContraElFacismo (Femmes contre le fascisme)

Les manifestants qui s'opposent au gouvernement dénoncent également les violences pendant les manifestations qui ont eu lieu le même jour. Retrouvez plus d'informations sur les manifestations de l'oppositions avec le mot-clic #22F.

Peut-on rire même du génocide rwandais ?

L'humoriste français Nicolas Canteloup provoque une controverse pour son sketch tournant en dérision le génocide de 1994 au Rwanda. M. Canteloup n'a toujours pas présenté des excuses. , une blogueuse de l'édition Le Plus du Nouvel Observateur pose la question logique: “Est-ce que tout peut être objet d'humour ?“:

Rire du génocide rwandais, ça me dépasse. Vous vous souvenez qu'en 1994, plus d'un million de personnes ont été torturées, violées et assassinées ? Ça vous fait rire ? 

Le président du CRAN, Louis-Georges Tin, estime que le sketch est totalement inacceptable :

Quand il s'agit des Noirs, à l'évidence, on peut tout se permettre. Mais il est temps que cela cesse. Ce soi-disant humour masque mal une forme extrême de mépris et d'abjection. Devant le crime contre l'humanité, l esclavage, la Shoah, le Rwanda, on ne rit pas, on fait silence.

Photos de la Fashion Week au Pakistan

Le blog de mode de Amara Javed partage de nombreuses photos de la semaine de la mode qui a lieu à Karachi au Pakistan et présente les collections Eté 2014 des couturiers de Lahore. 

Chine : une nouvelle étude sur la pollution dans les villes

Greenpeace a publié son rapport 2013 sur la pollution de l'air en Chine. Dan Harris souhaiterait que les multinationales étrangères soient plus attentives à ce classement avant de choisir où délocaliser leurs bureaux. Vous trouverez un résumé du rapport de Greenpeace en anglais sur China Hush.

[liens en anglais]

La télévision officielle chinoise critique le gouvernement de Pékin pour la pollution atmosphérique

Récemment, la ville de Pékin a atteint le niveau d'alerte rouge de pollution atmosphérique. La chaine télévisée d'état CCTV à commenté cette situation sur Sina Weibo ( en chinois) le 15 février 2014 en critiquant l'impuissance du gouvernement de la région.  

连续几天的沉默,说明了一个问题,严重雾霾天气多了,民众自然就会麻木,社会也会熟视无睹,但央视财经提醒的是,政府不能当瞎子,它必须要肩负起自己的责任,守土要有责,莫无知!无畏!无为!所以,央视财经大声的问一句,这里,还有人管雾霾吗?

Plusieurs jours sans réaction devant cette situation révèle un problème sérieux : la population est engluée dans un “smog” permanent, la société refuse de voir le problème mais le gouvernement ne peut pas demeurer aveugle, il doit assumer ses responsabilités. Il n'y a aucune excuse pour l'ignorance, la peur et l'inaction ! L'émission sur la finance de  CCTV se demande aujourd'hui si quelqu'un dans ce pays est en mesure de régler le problème du SMOG !

Les commentaires et différentes réponses à ce post se sont multipliés en quelques heures. 

Selon un rapport officiel du government, la pollution permanente de l'air à Pékin en arrive aujourd'hui à rendre (en anglais) cette ville à peine vivable pour des humains.

“C'est maintenant que les hommes de bonne volonté doivent se lever” en République Centrafricaine

Andrew Harding rapporte sur Africa Review l'action courageuse d'une congrégation dans la ville déshéritée de Boali, en République Centrafricaine et notamment du Père Xavier Fagba. L'église paroissiale St Pierre a abrité des musulmans cherchant refuge devant le nettoyage ethnique perpétré par les bandes anti-balakas :    

“C'est maintenant que les hommes de bonne volonté doivent se lever et montrer la force et la qualité de leur foi,” a dit le Père Fagba, [..] “Quand j'ai fait cela, personne dans la communauté ne m'a compris. On m'a agressé et menacé.” Les musulmans – environ 650 au total – sont arrivés à l'église les 16 et 17 janvier. “Les musulmans ont découvert dans notre église que le Dieu que nous adorons est le même que leur Dieu,” a dit le Père Fagba.

Sur twitter, le mot-dièse #CARKindness [RCABonté] rapporte les actes locaux de bonté au milieu de l'innommable vague de violence qui empoisonne le pays. Autre exemple de bonté [Liens en anglais] :

Le mari de Khadija a été tué dans la crise de la RCA. A présent elle prépare la nourriture distribuée par le PAM pour des centaines d'enfants dans un camp de Bangui

Pourquoi dire “Je t'aime” est difficile en chinois ?

Privilégiant une approche historique et sociologique, Roseann Lake du site ChinaFile explore les raisons pour lesquelles les Chinois ont du mal à dire “Je t'aime” dans leur propre langue. L'article se prolonge par la présentation d'une expérience scientifique menée en Chine sur le cerveau, son rapport à l'amour et aux relations amoureuses.

Un commentateur russe s'excuse pour avoir confondu l'Ouzbékistan et le Tadkjikistan

Un célèbre commentateur sportif russe a présenté ses excuses pour avoir par erreur appelé [en anglais] Tadjikistan l'équipe nationale de l'Ouzbékistan lors de la retransmission en direct des Jeux olympiques qui se déroulent actuellement. En réponse à des milliers de protestations sur les réseaux sociaux, Dmitri Guberniev a publié ses excuses sur son site:

Chers habitants d'Ouzbékistan !
Je vous présente mes excuses pour l'erreur que j'ai faite en commentant l'ouverture des Jeux olympiques à Sotchi. J'essaierai d'être plus attentif à l'avenir.

En souhaitant bonne chance à vos sportifs !

Venezuela : la contestation étudiante se poursuit dans les états de l'ouest

Les manifestants déploient le drapeau du #Venezuela à #SanCristóbal #Táchira #12F #12FVenezuelaPaLaCalle 10:20 am. pic.twitter.com/gLBLaMekPW

Depuis début février, les étudiants manifestent dans plusieurs villes du Vénézuela, principalement dans les États de Tachira et Mérida, à l'ouest du pays. Des jeunes de différentes universités y ont organisé des rassemblements exigeant du gouvernement plus de sécurité sur les campus, où les attaques à main armée, enlèvements et viols se sont multipliés.

Suite à l‘arrestation de plusieurs jeunes au cours de ces manifestations, notamment à San Cristobal, capitale de l'État de Tachira, la contestation s'est étendue, exigeant leur libération.

La répression policière et les intimidations de groupes armés, ouvertement pro-gouvernementaux, ont entraîné de violents affrontements dans les rues, avec des conséquences déplorables pour les habitants de San Cristobal et Mérida, capitale de l'État de Mérida.

Les responsables nationaux de l'opposition ont appelé à manifester dans tout le pays le mercredi 12 février, en soutien aux étudiants et pour réclamer des solutions aux problèmes de la nation, journée qui a abouti à une vague de violence.

Les manifestations continuent. À suivre sur Twitter : #Tachira#Merida#UNET#ULA.

 

Une comparaison des évolutions post-coloniales d'Afrique francophone et anglophone

Screen capture of animated slideshow on the legacy of French and English colonization in Africa via Le Monde

Capture d'écran d'un diaporama animé sur l'héritage des colonisations française et anglaise en Afrique – en bleu, les pays francophones, en rouge, les pays anglophones. via Le Monde

Le thème de l'évolution post-coloniale des pays francophones et anglophones d'Afrique alimente depuis toujours un débat intense. Cheidozié Dike, au Nigeria, apporte une perspective neuve sur le sujet [anglais] :     

Alors que dans le système français de la Loi-Cadre il s'agissait d'abord d'intégration, le système colonial britannique ne visait que l'exploitation. Créant une ambiance de suspicion entre les nations qui constituent l'Afrique anglophone d'aujourd'hui, brisant les relations avant même qu'elles s'établissent, divisant pour régner.[.;] Les Africains francophones ne ressentent pas le besoin d'aspirer à la culture occidentale, parce que la culture française épousait les coutumes locales de telle manière que c'est devenu un tout indivisible

L'analyse que fait l'Afrique francophone est pourtant toute différente. Ouréguéhi, au Bénin, exprime pourquoi, à son avis, l'Afrique francophone est à la traîne financièrement derrière sa voisine anglophone :

Les pays anglophones ont été libérés de leur colon sur tous les plans. la France a toujours les regards dans les affaires des colonisés sans oublier la dictée qu'elle fait à ces pays. Quand tu veux voir celui que tu prétends aider évoluer, tu lui donne les conseils tout en lui laissant le choix de sa politique

PHOTOS : 50 ans de Saigon

The Saigoneer propose plusieurs photos publiées par le consulat de France à Saigon, au Vietnam, qui permettent de voir par juxtaposition de photos d'archive les changements survenus dans cette ville entre 1955 et 2005.

Diaporama : Comment Saigon, #Vietnam, a changé entre 1955 et 2005

Deux exceptions dans la dégradation de la liberté de la presse en Afrique

Boubacar Sangaré commente le  “Classement mondial de la liberté de la presse 2014 que Reporters Sans Frontières a rendu public le 12 février, sur le blog L'ETUDIANT MALIEN :

L e rapport de Reporters Sans Frontières révèle que la situation de la presse en Afrique a subi en 2013 une terrible dégradation. Il y a une ombre au tableau. Le cas le plus alarmant est celui la Centrafrique, 109ème, qui perd 43 places à cause d’une année 2013 caractérisée par des violences, intimidations et attaques contre les journalistes.

Mais l’Egypte et l’Afrique du Sud sont l’antithèse de la Centrafrique. En Egypte (159ème), un vent de liberté a soufflé sur les médias auxquels le président Morsi, déchu, serrait la vis. En Afrique du Sud, qui monte à la 42ème place, RSF se réjouit surtout du refus du président Jacob Zuma de signer la loi prévoyant la poursuite en justice des personnes cherchant à porter à la connaissance du public des informations sur la corruption ou l‘incompétence, dans l’intérêt du public.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français

Non merci, je veux accéder au site