Comment les femmes d'Amérique Latine luttent-elles contre les violences sexistes ?

Une marche de femmes pour la légalisation de l'avortement au Chili, le 25 juillet 2017. Photo de Benjamin Rifon, reproduite avec autorisation.

282 au Salvador. 898 au Mexique. 1 206 au Brésil.

Ce n'est qu'une fraction du nombre total de femmes victimes de féminicides au cours de l'année 2018 en Amérique Latine. On dénombre au moins 3 529 femmes assassinées [en] en raison de leur genre.

Parmi les 25 pays ayant le taux de féminicides le plus élevé au monde, 14 [en] se situent en Amérique Latine et dans la Caraïbe.

Les violences sexistes se traduisent également par différents types de maltraitance. Dans certaines régions, la pollution affecte les femmes de manière disproportionnée tandis qu'ailleurs, les lois draconiennes restreignant l'interruption volontaire de grossesse sont à l'origine de fausses couches et d'avortements dangereux. Par ailleurs, les reportages des médias locaux sur les violences familiales et les féminicides ont parfois tendance à verser dans le sensationnalisme [es].

Les féministes en Amérique Latine déplorent l'inefficacité des systèmes juridiques, l'inaction des pouvoirs publics, et l'influence des milieux religieux conservateurs qui semblent freiner l'avancée des droits des femmes.

Les jeunes filles, les femmes autochtones, les femmes trans et les femmes noires sont parmi les plus vulnérables vis-à-vis de ces violences. Pourtant, leurs récits sont souvent minimisés [es] dans les médias grand public.

Mais au beau milieu de ces tragédies, des réactions émergent également. L'Amérique Latine et la Caraïbe sont désormais connues pour la résistance menée par les femmes et les hommes de la région.

Elles.ils descendent dans la rue, adoptent des lois, défendent les victimes. Elles.ils tweetent, créent des œuvres artistiques, des danses et des chants qui font le tour de la planète.

Sur cette page, qui sera mise à jour régulièrement, vous pourrez suivre notre dossier sur les violences sexistes et les réactions qui en découlent (textes disponibles en français pour les titres qui le sont) :

Le mouvement féministe vénézuélien prend de l'ampleur face à l'incurie des politiques

Militantisme numérique, peinture et grève nationale : comment les Mexicaines réagissent aux violences sexistes

Les Argentines se mobilisent pour l'accès à l'avortement légal par les jeunes filles victimes de viol

« Nous n'avons plus peur » proclament des femmes chiliennes

Entretien avec la féministe chilienne Pía Barros : « Pour cette nouvelle génération de femmes, le corps est politique »

The link between gender-based violence and child abuse in Trinidad & Tobago

Le meurtre de Solsiret Rodríguez enfin élucidé par les autorités péruviennes, après trois ans de négligence

L'anti-féminisme du président mexicain López Obrador

Le 8 mars en Amérique Latine, à travers l'objectif de la communauté Global Voices

Argentine : la lutte pour la légalisation de l'avortement reprend avec de nouveaux espoirs

Pour proposer un article sur ce thème, vous pouvez remplir le formulaire suivant [en].

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français

Non merci, je veux accéder au site