Mois des fiertés 2020 : honorer la résistance et la résilience des communautés LGBTQI+

Un couple taiwanais pose avec un bouquet de fleurs et un panneau rose célébrant leur mariage après la légalisation des unions pour les personnes de même sexe à Taïwan.

L'un des premiers couples LGBTQI+ à se marier officiellement à Taïwan, le 24 mai 2019. Sur la pancarte en chinois, on peut lire : « On se marie ! » Photo par Filip Noubel, reproduite avec autorisation.

Dans de nombreux pays à travers le monde, le mois des fiertés est célébré en juin, afin d'honorer les droits et l'histoire de la communauté LGBTQI+ [lesbienne, gay, bi, trans, queer, intersexe, et autres minorités sexuelles et de genre, ndlt.]. Cette date revêt une signification particulière, puisqu'elle commémore l'anniversaire des émeutes de Stonewall, qui en juin 1969 ont donné une forte impulsion au mouvement de libération LGBTQI+ aux États-Unis. Le mois de juin a été déclaré Mois des fiertés gay et lesbiennes par le président américain Bill Clinton en 1999, et étendu à l'ensemble de la communauté LGBTQI+ par le président Barack Obama en 2009.

Mais au-delà du contexte spécifique des États-Unis, ce mois est l'occasion pour de nombreux membres de la communauté, et en particulier pour les activistes qui s'engagent en faveur des droits des personnes LGBTQI+, de s'exprimer publiquement sur leurs vécus, d'organiser des événements et de promouvoir l'égalité au niveau mondial. La situation est très contrastée d'un pays à l'autre [en ; pdf] : alors que la quasi-égalité des unions a été acquise à Taïwan en 2019, de nombreuses personnes LGBTQI+ sont confrontées à des discriminations, à des discours haineux et à des agressions, et dans certains pays, elles risquent la peine de mort.

Cette année, le COVID-19 a perturbé les célébrations du mois des fiertés, puisque les événements publics, y compris les festivals et les marches des fiertés, ont été annulés ou soumis à d'importantes mesures restrictives en raison des risques sanitaires. Global Voices continue de mettre en lumière les défis et les victoires de la communauté LGBTQI+ à travers le monde grâce à ce dossier spécial.

[Article disponible en français quand le titre est dans cette langue, ndlt.]

In Turkey, 2.5m students sit university entry exam despite COVID-19 outbreak

Le cinéma, dernier sujet de controverse autour des droits LGBTQ+ en Géorgie

Pride de Manille : une manifestante révèle son calvaire en détention policière

La situation des droits LGBTQI+ en Inde : interview avec l'avocat de la Cour suprême Saurabh Kirpal

« Le Venezuela a régressé » sur les droits des LGBTQI+, selon la congressiste Tamara Adrián

Communauté LGBTQ+ et personnalités politiques saluent le Monténégro pour sa loi sur l'union des couples de même sexe

En Hongrie, une nouvelle loi force les personnes trans à l'exil

Comment la jeunesse du Kazakhstan se forge sa propre identité nationale

Les couples LGBTQ+ célèbrent leur victoire au Costa Rica, où le mariage pour tous et toutes vient d'être légalisé

En Ouzbékistan, des activistes investissent les applis de rencontre gay pour apporter soutien et information sur le VIH

Sur leur chaîne YouTube, Miho et Clare racontent le quotidien d'un couple lesbien au Japon

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français

Non merci, je veux accéder au site