Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Un devoir de mémoire : 30 ans après Tiananmen

Installation de l'artiste taïwanaise Shake, inspirée par la photo de l'Homme au char, déployée dans le centre de Taipei. Photo de Filip Noubel, utilisée avec autorisation.

Trente ans ont passé depuis la montée et la chute du Mouvement démocratique de 1989 (八九民运) en Chine qui a culminé avec le tristement célèbre massacre de la place Tiananmen le 4 juin 1989.

Ce jour-là, l'armée chinoise a brutalement écrasé les manifestations menées par les étudiants réclamant des réformes démocratiques. La Croix-Rouge chinoise a estimé à 2.700 le nombre des civils tués, mais d'autres sources indiquent un bilan beaucoup plus lourd. Un document confidentiel du gouvernement américain dévoilé en 2014 rapportait qu'une estimation interne chinoise évaluait le nombre de civils tués à au moins 10.454.

Le Parti communiste chinois n'a jamais reconnu publiquement ces événements ni soumis ses actes à une enquête indépendante. Il n'y a aucune référence au Mouvement pour la démocratie de 89 dans aucun manuel d'histoire, et la plupart des étudiants en Chine n'ont jamais entendu parler du massacre.

Global Voices couvre ce sujet depuis plus d'une décennie. Cette année, nous commémorons le 30ème anniversaire de ce qui a conduit au massacre du 4 juin, afin de remplir notre devoir de garder vivant le souvenir de ces événements, malgré la persistance de Pékin à nier la vérité historique élémentaire.

La détermination de Pékin à censurer la moindre mention ou allusion voilée au 4 juin a pour résultat un perpétuel jeu du chat et de la souris sur internet. En avril, une publicité étrangère montrant des images de l’Homme au char (ou Homme de Tiananmen) a brièvement circulé sur les médias sociaux chinois avant d'être supprimée. Un autre de nos articles décrit comment les internautes chinois rusent avec la censure et inventent des façons imaginatives de faire allusion à l'événement sans l'appeler par son nom, mais lorsqu'ils sont attrapés, la sanction est immédiate et sévère. Tout ceci dans un environnement où obtenir de l'information non filtrée par la Grande Muraille de Chine de la censure internet est devenu très dangereux et presque impossible.

Exprimer des opinions critiques sur les plateformes de médias sociaux hors de Chine se traduit aussi par un risque personnel, comme on peut le lire dans cet article. Et exprimer des vues alternatives s'écartant de la ligne du Parti, même dans le cadre du marxisme, a habituellement pour conséquences harcèlement et arrestation, comme nous le décrivons ici. Une censure draconienne en train d'être exportée par Pékin dans le monde entier, y compris à Hong Kong.

Pourtant le devoir de mémoire continue à inspirer les gens et les internautes à travers le globe. Des témoins directs parlent dans des entretiens chargés d'émotion, tandis que des journalistes courageux à Hong Kong racontent leurs propres souvenirs du 4 juin. Hong Kong abrite aussi des copies du symbole le plus emblématique du mouvement, la Déesse de la démocratie dans l'espace public. A Taïwan, une impressionnante installation artistique placée dans le centre de Taipei rend hommage aux événements de 1989. Les internautes du monde, y compris les utilisateurs de Reddit, recourent aussi à l'humour, à l'art et aux mèmes internet pour garder vivant le souvenir du mouvement chinois pour la démocratie.

Pendant que nous continuons à tenir cette page à jour, vous pouvez pour en savoir plus lire les articles suivants (en français pour tous ceux dont le titre est en français) :

Une foule record commémore le massacre de Tiananmen lors d'une veillée aux chandelles à Hong Kong

Commémorations de Tiananmen : vérité dérangeante pour Pékin, avertissement dramatique pour Hong Kong et Taïwan

How Beijing uses intimidation to censor the Tiananmen Massacre outside of China 

Arrestation en Chine d'un cinéaste pour avoir retweeté l'étiquette d'une bouteille de spiritueux faisant allusion au massacre de Tiananmen

30 ans après le massacre de Tiananmen, l'histoire mouvementée de la Déesse de la démocratie

Un tank gonflable géant reconstitue à Taïwan la scène de l'Homme au char, pour les 30 ans du massacre de Tiananmen

Un projet multimédia hongkongais commémore le 30ème anniversaire du massacre de Tiananmen le 4 juin

30 après le massacre de Tiananmen, entretien avec l'un des survivants, Zhou Fengsuo

Une vidéo promotionnelle de Leica évoquant le massacre de Tiananmen devient virale sur les réseaux sociaux chinois, puis en disparaît

Histoires censurées de Chine : La commémoration du 30ème anniversaire du massacre de la place Tiananmen

Les autorités chinoises poursuivent des internautes qui contournent la censure en utilisant des VPN

Le caricaturiste politique annule son exposition à Hong Kong avant de disparaître

Users flood Reddit with China censorship memes, balk at $150 million investment from Tencent

 

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site