· novembre, 2023

Une femme lors d’un rassemblement politique à Madagascar en 2015. Image de Flickr. Licence CC BY-SA 2.0

Située dans l’Océan Indien au sud-est du continent, la République de Madagascar est la plus grande île d’Afrique avec une superficie de 587.000 km2. L’île est séparée du reste du continent par le canal du Mozambique (1 700 km de long et 419 km de large). La population malgache compte plus de 29 millions d’habitants répartis en six provinces : Antananarivo (centre du pays), Antsiranana (nord du pays), Fianarantsoa (sud-est du pays), Mahajanga (nord-ouest), Toamasina (centre-nord-est), et Toliara (sud-ouest).

L’île est fortement exposée aux effets du changement climatique. En 2017, le Global Climate Risk Index classe Madagascar septième pays le plus affecté par le changement climatique. De fortes et violentes tempêtes et cyclones provoquent  de graves inondations: en 2022, l’île a été secouée par quatres cyclones en l'espace d’un mois.

Conquis en 1883 à la suite d’une invasion puis colonisé par la France dès 1895, Madagascar s’est affranchi de la métropole française le 26 juin 1960.  Toutefois le passé colonial continue d’influer sur la situation politique de l’île et les liens avec la France restent forts.

En 2009, Marc Ravalomanana, président du Madagascar est évincé à la suite d’un soulèvement populaire conduit par Andry Rajoelina, élu en 2007 maire d’Antananarivo, capitale du pays, avec la bénédiction de la France. Rajoelina assume alors la fonction de président de la transition de 2009 à 2013, année où sont organisées de nouvelles élections. Contraint de ne pas pouvoir se présenter, il part en France, où il obtient discrètement avec toute sa famille la nationalité française, avant de revenir se présenter aux élections présidentielles de 2018 qu’il gagne. Cette nationalité française, révélée au grand public fin 2022, suscite la colère de ses opposants qui réclament son départ du pouvoir. Le même argument est utilisé pour l’empêcher de se représenter aux élections présidentielles de novembre 2023. En effet, l’opposition voit en son geste une trahison au plus haut sommet de l’Etat, car la bi-nationalité est contraire à l’article 46 de la constitution malgache.

La vie économique repose essentiellement sur l’agriculture pratiquée par 80% de la population. La riziculture est la culture dominante. Même si le pays dispose de matières premières comme l'or et le saphir, et de ressources minières tels que le cobalt ou le pétrole, ces ressources sont exploitées de façon illicite. Malgré les mesures mises en place par les autorités malgaches pour assainir la gouvernance minière, la corruption mine le secteur et les ressources naturelles font l'objet d’exploitation illégale par des réseaux de contrebande.

Le revenu moyen mensuel dans le pays reste bas à 40 euros (42,05 dollars américains), et le revenu national par habitant est de 1.792 dollars américains. Ceci place Madagascar parmi les pays les plus pauvres du monde.

De plus, le pays est gangrené par la corruption. En 2022, selon le classement Corruption perceptions index de Transparency International, Madagascar occupe la 142ème place sur un total de 180 pays.

A la veille des élections polémiques qui se tiendront les 9 novembre et 20 décembre 2023, Global Voices propose une couverture spéciale des questions majeures: politique, économie, questions environnementales, musique et littérature.

Billets sur Madagascar, une société destabilisée de novembre, 2023