- Global Voices en Français - https://fr.globalvoices.org -

Chine : Le site de traductions Yeeyan fermé par les autorités

Catégories: Chine, Cyber-activisme, Langues, Média et journalisme, Technologie

Le site très populaire chinois de traductions collaboratives, Yeeyan.com, a été fermé par les autorités la semaine dernière. Le site existait depuis deux ans et demi. Ses collaborateurs, une communauté de traducteurs bénévoles, traduisaient des articles  de la presse anglophone en chinois, et avaient commencé à collaborer avec le quotidien britannique The Guardian en mai 2009.

Des suppositions sont avancées, selon lesquelles la fermeture a été provoquée par la traduction en chinois des articles du Guardian [1]. Mais il n'y a eu aucune explication officielle à ce jour.

Alan Rusbridger, rédacteur-en-chef du groupe Guardian News & Media, a fait cette déclaration [2] [en anglais] :

“C'est une nouvelle très déconcertant. Yeeyan est une formidable communauté de traducteurs, bénévoles pour la plupart, qui offre aux internautes chinois une grande variété de contenus rédactionnels publiés en dehors de Chine, dont des articles et des éditoriaux/commentaires du Guardian.
Nous espérons que cette mesure ne représente pas une tentative de supprimer le journalisme indépendant, et que les autorités chinoises pourront nous assurer que Yeeyan et le Guardian pourront reprendre leur publication en ligne.”

Après la fermeture du site, l'équipe du site yeeyan a mis en ligne une lettre de remerciements et d'excuses sur sa page d'accueil (traduction du site [3]DANWEI [4]):

Nous avons commis des erreurs dans le traitement de certains articles sur le site, nous avons violé les règlements ; de ce fait, Yeeyan doit temporairement fermer son serveur, et amender les articles en question.
Nous sommes désolés de devoir fermer le site sans avertissement préalable, et nous regrettons profondément de causer ce désagrément.
Ne vous inquiétez pas trop, nous avons sauvegardé les données de nos utilisateurs. Nous résoudrons aussi rapidement possible le problème qui nous arrive, et nous récupérerons les articles et les informations personnelles chéries par tous.