- Global Voices en Français - https://fr.globalvoices.org -

Erdogan veut ‘éradiquer’ Twitter en Turquie

Catégories: Moyen-Orient et Afrique du Nord, Turquie, Cyber-activisme, Liberté d'expression, Médias citoyens

La Turquie a coupé Twitter, ainsi que le service DNS public [1] de Google [explication en français ici [2]], destiné à contourner le blocage. L'initiative du gouvernement turc pour censurer les voix dissidentes semble avoir été contre-productive, puisque les tweets affluent de plus belle de Turquie.

L'interdiction de Twitter, qui affecterait quelque 10 millions d'usagers en Turquie, a fait suite à la publication de documents qui exposeraient la corruption dans le premier cercle du Premier Ministre Recep Tayyip Erdogan.

La presse indique [3] que M. Erdogan a promis d’ “éradiquer Twitter” ajoutant qu'il ne se souciait pas de ce que disait la communauté internationale.

Juan Cole trouve [4] “maladroite” la tentative d'Erdogan de bloquer le service de micro-blog :

La tentative maladroite d'Erdogan de censure internet a immédiatement été un échec total. La jeunesse turque n(ignore rien de l'usage de Tor et des VPN de contournement, et la twittersphère a été reconstituée à une telle vitesse qu'elle a sans doute donné le vertige à Erdogan.

Erik Meyersson ajoute :

Les twittos de Turquie ont découvert le projet Tor l'an dernier, pas étonnant que les gens continuent à tweeter malgré le blocage de Twitter en Turquie.

La chercheuse turque Zeynep Tufekci est tout sourire que les utilisateurs turcs de Twitter continuent à faire entendre leurs voix malgré l'interdiction :

:-) “malgré” = “à cause de” RT @mashable : Ouah, 1,2 million de tweets envoyés en Turquie, malgré l'interdiction

Elle va plus loin :

Un blocage de DNS, suivi par un blocage incomplet d'IPS, ensuite quoi encore. La Turquie avance dans la compétence high-tech. Prochaine étape, les grand-mères sur Tor.

En Turquie, Engin Onder décrit comment les utilisateurs de turcs de Twitter se passent le mot pour contourner le blocage :

Twitter bloqué en Turquie ce soir. Les mecs peignent les numéros de dns google sur les affiches du parti au pouvoir.