Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Thaïlande : 277 610 sites web censurés

Le très conservateur média thaïlandais Royalist Manager a publié le premier l'information que le gouvernement avait encore plus censuré Internet depuis  juillet dernier.

Enseveli au milieu de la propagande de Royalist Manager, nous avons découvert que le nouveau chef d'état major de l'armée avait signé un accord avec les ministres des TIC, de la justice et de la culture. L'accord stipule que 43 000 nouveaux sites web doivent être bloqués immédiatement et 3 000 vont l'être pour des contenus constituant des “crimes de lèse-majesté”.

Si l'on s'en réfère aux communiqués officiels du gouvernement thaïlandais depuis le Décret instaurant l'état d'urgence du 7 avril, le nombre total  des sites bloqués en Thaïlande a atteint déjà 210 110.

Les sites bloqués avant le Décret sur l'état d'urgence du 7 avril : 65 000. Depuis :

  • Selon Thai Rath, 15 avril : 190 sites web, et 500 autres par jour jusqu'au 29 octobre, soit 99 500 sites
  • Selon Prachatai, 9 mai : 50 000 sites
  • Selon les fournisseurs d'accès thailandais à Internet : 15 000 sites
  • Selon CRES, 14 mai:  770 sites
  • Selon CRES, 21 mai : 1 150 sites
  • Selon MICT, 17 juin : 43 000, plus 3 000 prévus
  • Le gouvernement thaïlandais n'a pas indiqué quand il va lever l'état d'urgence, mais il semble vouloir bloquer le plus de sites possible, au cas où la situation redeviendrait “normale”, l'obligeant à obtenir des mandats d'un juge pour bloquer des sites,  comme le veut la loi sur les délits en ligne de 2007.

    De sources gouvernementales, le nombre de sites web bloqués actuellement en Thaïlande serait donc de 277 610.

    Commentez

    Merci de... S'identifier »

    Règles de modération des commentaires

    • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
    • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

    Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
    Non merci, je veux accéder au site