Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Syrie : Les blogueurs fondent un club de lecture

Pour la première fois dans la blogosphère syrienne, un groupe de blogueurs syriens propose une initiative rafraichissante : fonder un groupe de lecture en ligne. Un livre à lire est choisi et dix jours plus tard, les participants publient leurs impressions sur leur blog personnel. Le club de lecture a un site tout à lui, un blog [en arabe] où l'on peut rencontrer les fondateurs (colonne de droite). Le blog a publié jusque là des billets sur les livres lus ou à lire. Le premier livre choisi par les fondateurs du club est Le parfum de Patrick Süskind. Voici les réactions de deux blogueurs syriens parmi les cinq qui ont participé :

Farah  [en arabe] éprouve de la compassion pour Grenouille, le héros, et estime que l'auteur Patrick Suskind est dur avec lui :

كان غرنوي يعيد الجثة بعد حفظ رائحتها، فهو يرى البشر لا يهتمون لما أخذه، هم فقط يهتمون لجسد الفتاة وشكلها، لا شيئ غيره، هذا ما يبهرهم، وجودها فقط، ولا يهتمون بالرائحة التي أخذها، لم يعتبر يوماً أن ما فعله كان خاطئاً فهو أخذ ما يحتاجه وترك لهم ما يحبونه

Grenouille rend le corps [des jeunes filles qu'il tue] quand il a mémorisé leur parfum. Il a compris que les gens n'accorde pas de valeur à ce qu'il prend d'un corps, son parfum. C'est le corps de la jeune fille, sa beauté, son existence qui les fascinent, pas son parfum.  Il ne pense jamais que ce qu'il fait est mal. Il prend ce dont il a besoin, et leur laisse ce dont ils ont besoin, son corps”.

Fattousha [ en arabe] revient sur le fait que le protagoniste n'a pas de parfum et qu'il le vole aux autres pour s'en emparer, afin d'être reconnu et respecté. A ce sujet, Fatousha commente :

هل من المعقول ” أن تكون حقيقياً” مرعب إلى هذا الحدّ، وهل علينا لكي نكون مقبولين اجتماعياً أن نكذب

Est-il si effrayant d'être nous-même ? Et pour être accepté socialement, devons-nous devenir menteurs ?”

Le nouveau livre à lire cette semaine est le roman AL ORJUHAH du romancier, auteur dramatique et poète syrien Muhammad AL Maghout [en anglais]. Al Maghout est l'un des auteurs de théâtre les plus importants en Syrie, certaines de ses pièces ont contribué à former une conscience syrienne au début des années 80.

Enfin, Alloush [en arabe] un membre du projet Global Voices en arabe, a publié un compte-rendu détaillé des différentes réactions. L'idée de cette expérience lui est venu de son travail pour Global Voices et peut également être suivie via le nouvel agrégateur de blogs syriens ALMUDAWEN.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site