Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Chine : Battu à mort pour cyber-dépendance

Le mois dernier, le Ministre chinois de la santé a annoncé que le traitement par électrochocs pour les “cyber-dépendants” serait suspendu. Cependant, cela ne veut pas dire que les cliniques pour le traitement de la cyber-dépendance” aient suspendu l'utilisation de la torture.

Le 3 août dernier, un étudiant âgé de 16 ans, surnommé Deng, a été battu à mort dans un “centre pour jeunes” à Pangyu, dans le Guangzhou. D'après les informations, Deng avait été enfermé dans un centre pour jeunes dans l'après-midi du 1er août [en chinois]. A 3 heures du matin, sa mort a été constatée par les autorité sanitaires locales. Plusieurs surveillants du centre des jeunes ont été arrêtés et accusés d'avoir battu Deng à mort.

Les informations indiquent aussi que les parents de Deng ont payé 7 000 yuans au centre pour un mois de pension “pour aider leur enfant à avoir confiance en lui et se débarrasser des mauvaises habitudes” (dans son cas, la cyber-dépendance). Le centre était dirigé à la manière d'une prison et tous les mineurs qui y résidaient faisaient l'objet d'une étroite vidéo-surveillance 24 heures par jour. Le contrat stipulait que le traitement n'excluait pas les souffrances et la punition dans le but d'éduquer les enfants. Mais les mesures ne devaient pas comporter de dangers pour les enfants.”

Il existe plus de 300 cliniques dans toute la Chine pour le traitement de la cyber-dépendance. Bien que le traitement par électrochocs ait été banni, d'autres formes de tortures sont utilisées pour “soigner” la cyber-dépendance, en raison de l'existence d'une “très forte demande”.

D'après les statistiques disponibles, il y a maintenant 338 millions d'usagers d'Internet en Chine, et parmi eux, 160 millions sont des jeunes, dont 10 pour cent sont considérés des cyber-dépendants.

Voir un précédent article à ce sujet sur le site Global Voices Advocacy.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site