Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Un Centre de documentation sur l'Holocauste des Tsiganes par les nazis va ouvrir en Hongrie

Sinti and Roma people about to be deported by the Nazis, taken in the German town of Asperg, May 22, 1940; photograph courtesy of German Federal Archives, used under Creative Commons 3.0 license.

Des Sinti et des Roms, raflés dans la ville allemande d'Asperg, vont être déportés par les nazis, 2 mai 1940. Photo reproduite avec l'autorisation des Archives Fédérales allemandes, licence Creative Commons 3.0.

Un Centre de l'Holocauste des Tsiganes va ouvrir à Pecs, une ville du sud de la Hongrie, d'ici la fin 2014. Ce centre de documentation est une co-réalisation de la municipalité de Pecs et de la minorité Rom de Hongrie, et il collaborera avec l'Université de Pecs pour enseigner aux étudiants cette partie souvent oubliée de l'histoire européenne du XXème siècle.

L'Holocauste des Tsiganes, aussi appelé Porajmos en romani, était une tentative par l'Allemagne nazie d'exterminer le peuple romani d'Europe. Entre 1933 et 1945 environ, les Roms de nombreux pays d'Europe ont été persécutés, emprisonnés, dépouillés de leur nationalité, souvent déportés vers d'autres pays occupés par les nazis ou collaborateurs, où beaucoup ont été mis à mort. Les chiffres ont été généralement minimisés par les collaborateurs des nazis, mais le nombre estimé des Roms tués pendant cette période en Europe est compris entre 220.000 et 1,5 million.

L'Allemagne de l'Ouest a reconnu l'Holocauste en 1982, mais la reconnaissance formelle et le souvenir du génocide se sont généralement avérés difficiles à pratiquer du fait du manque de mémoire collective enregistrée et de documentation du Porajmos parmi les Roms, conséquence autant de leurs traditions orales que de l'illettrisme, renforcés par une pauvreté et discrimination endémiques à notre époque. L'ouverture de ce Centre à Pecs est donc essentielle pour commémorer ce chapitre tragique de l'histoire romanie et européenne.

3 commentaires

  • […] Un Centre de l'Holocauste des Tsiganes va ouvrir à Pecs, une ville du sud de la Hongrie, d'ici la fin 2014. Ce centre de documentation est une co-réalisation de la municipalité de Pecs et de la minorité Rom de Hongrie, et il collaborera avec l'Université de Pecs pour enseigner aux étudiants cette partie souvent oubliée de l'histoire européenne du XXème siècle.  […]

  • […] Un Centre de l'Holocauste des Tsiganes va ouvrir à Pecs, une ville du sud de la Hongrie, d'ici la fin 2014. Ce centre de documentation est une co-réalisation de la municipalité de Pecs et de la minorité Rom de Hongrie, et il …  […]

  • […] Un Centre de l'Holocauste des Tsiganes va ouvrir à Pecs, une ville du sud de la Hongrie, d'ici la fin 2014. Ce centre de documentation est une co-réalisation de la municipalité de Pecs et de la minorité Rom de Hongrie, et il collaborera avec l'Université de Pecs pour enseigner aux étudiants cette…  […]

Ajouter un commentaire

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site