Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Les Australiens applaudissent la condamnation de la pêche japonaise à la baleine par la Cour internationale de justice

Whaling ship Nisshin Maru berths in Kagoshima City, Japan. Photo by wdeon. Shutterstock

Navire de chasse à la baleine « Nisshin Maru » au mouillage à Kagoshima, Japon. Photo de wdeon. Shutterstock

Les médias sociaux australiens ont exulté à l'annonce de la décision de la Cour Internationale de Justice du 31 mars 2014 de s'opposer à la chasse ‘scientifique’ à la baleine pratiquée par le Japon dans l'Antarctique.

La CIJ s'inquiète :

…[there was] “no evidence that Japan examined whether it would be feasible to combine a smaller lethal take and an increase in non-lethal sampling”

…[and about] “the open-ended time frame of the programme, its limited scientific output to date, and the lack of co-operation between [the Japanese research program] and other domestic and international research programmes in the Antarctic Ocean.”

… [qu'il n'y ait] « aucune preuve que le Japon ait étudié la possibilité de diminuer le nombre de captures mortelles et d'augmenter le nombre de captures non mortelles »
… [du] « calendrier flou du programme, sa contribution scientifique jusqu'à maintenant limitée et l'absence de co-opération entre le programme de recherche japonais et les autres programmes de recherche nationaux et internationaux dans l'Océan Antarctique. »

J.C. Bouvier, du Fonds international pour la protection des animaux, a fait gagner beaucoup de temps à autrui [y compris à votre auteur] en déclarant sur son compte Storify :

#La CIJ statue sur la chasse scientifique à la baleine du Japon. Voir la compilation d'informations @Storify

En 2010, l'ancien gouvernement travailliste [australien] a assigné le Japon devant la CIJ. Certains ont été prompts à rappeler à l'actuel Premier Ministre Tony Abbott l'opposition de son parti à cette bataille judirique :

Vous vous rappelez ? – Abbott refuse une action légale contre la chasse à la baleine

Le Ministre de l'Environnement de l'époque, Peter Garrett, icône du groupe de rock Midnight Oil, était visiblement très heureux :

Immenses félicitations aux groupes environnementaux et citoyens qui ont mené une campagne sans relâche pour protéger ces créatures extraordinaires.

 Tout le monde n'est pas certain que cette affaire soit réglée :

M. le Premier Ministre japonais, allez-vous maintenant mettre un terme à la #chasse à la baleine commerciale, illégale et déshonorante, perpétrée sous de faux prétexes scientifiques ?

Mish T, bénévole à terre de SeaShepherd, « saute de joie » et n'allait pas manquer l'occasion de publier un « selfie » pour fêter l'événement :

Notre travail n'est jamais terminé mais les victoires sont douces!  #whaling @SeaShepherd @SeaShepherdAustralia

La Nouvelle Zélande est intervenue dans cette affaire et Greenpeace NZ a de quoi être fier. Son image a été tweetée des centaines de fois. 

 Le Japon accepte l'interdiction de la cour de pratiquer la chasse à la baleine dans l'Antarctique

Il doit y avoir des gens en Australie favorables à la chasse à la baleine. Mais si tel est le cas, leurs voix se sont perdues dans les médias sociaux. Il sera intéressant de voir les réactions au Japon.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site