Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Le premier ministre portugais, en visite en Angola, critiqué sur les réseaux sociaux

António Costa em conversa com o Ministro das Relações Exteriores de Angola | captura de tela (Youtube), feita pelo próprio autor

António Costa en conversation avec le ministre des Relations extérieures de l'Angola | capture d'écran (Youtube), réalisée par l'auteur

Tout a commencé le 17 septembre dernier, lorsque le dirigeant portugais António Costa a atterri dans la capitale angolaise, Luanda, pour une visite officielle, vêtu d’un jean, d’une chemise sans cravate, d’une veste et d’une paire de chaussures décontractées.

Contrairement à la tenue vestimentaire d’António Costa, le ministre des Affaires étrangères Manuel Augusto qui a accueilli le chef du gouvernement portugais était vêtu quant à lui d’un costume cravate, comme on peut le voir dans un tweet du ministre portugais.

Il importe de souligner ici que cette année aussi, António Costa s'est rendu au Mozambique et, lors de son arrivée dans le pays, il fut reçu à l’aéroport dans le cadre d’une cérémonie officielle, mais cette fois il portait une tenue usuelle, c’est-à-dire un costume (pantalon formel, chemise, cravate et chaussures habillées).

Pourtant, on sait que durant les deux jours de sa visite en Angola, Costa s’est présenté à la rencontre officielle avec le président de l’Angola, João Lourenço, et à la signature de divers protocoles de coopération, vêtu d’un costume cravate.

L’Angola et le Portugal : deux pays séparés par la justice

António Costa s’est rendu en Angola après des mois de tension diplomatique entre les deux pays, raison pour laquelle sa visite a été scrutée par de nombreux Angolais et Portugais. Pour le premier ministre portugais, cette visite servait surtout à rapprocher les deux pays.

Les relations entre l’Angola et le Portugal ont connu leur pire moment avec l'affaire judicaire qui a impliqué l’ancien vice-président de l’Angola, Manuel Vicente, au cours d’un procès appelé « Opération Fizz », ouvert par le Portugal et transféré récemment à Luanda, après sollicitations et insistances du gouvernement angolais.

Le transfert du procès vers l’Angola ne s’est pas fait avec un consensus unanime, comme l‘eurodéputée Ana Gomes qui a considéré cet acte comme une « démission terrible » de la justice portugaise fondée sur des arguments hypocrites.

Dans cette affaire, Manuel Vicente est accusé d’avoir corrompu le procureur portugais Orlando Figueira, en le payant 760 000 euros afin qu’il classe deux enquêtes, dont l’une, l'affaire Portmill, est liée à l’acquisition d’un immeuble de luxe à Estoril.

Le web divisé à propos de la tenue d’António Costa

Certains internautes se sont divisés sur l’interprétation à donner de l’attitude du dirigeant portugais. Il en va ainsi du journaliste de Folha 8 et mliitant civique Pedrowsk Teca, qui s’est interrogé sur son profil Facebook sur l’attitude du premier ministre du Portugal :

Vestindo-se de calça jeans 👖 em uma visita oficial tão aguardada, qual é a mensagem que Portugal está a transmitir à Angola?

Porter un jean lors d’une visite officielle attendue depuis si longtemps, quel message le Portugal est-il en train de faire passer à l’Angola ?

En revanche, Ilídio Manuel, journaliste lui aussi et professionnel du théâtre, s’est demandé ce qu’il se serait passé si un tel acte avait été le fait d’un dirigeant angolais ou d’un autre pays :

O primeiro-ministro português, António Costa, chegou a Luanda para uma visita OFICIAL vestido de forma informal (calças Jeans e sem gravata). Teria vestido da mesma forma caso visitasse à Alemanha, EUA, Japão, ou outro país do 1.º mundo? Se fosse o inverso, um governante angolano que visitasse Portugal vestido da mesma forma?

Le premier ministre portugais, António Costa, est arrivé à Luanda pour une visite OFFICIELLE vêtu de manière informelle (jean et sans cravate). Se serait-il habillé de la même façon pour une visite en Allemagne, aux États-Unis, au Japon ou dans un autre pays de premier plan ? Et si cela avait été l’inverse, un dirigeant angolais visitant le Portugal habillé de cette façon ?

Pourtant, tandis que certains critiquaient sa tenue, d’autres ont préféré louer l’attitude du premier ministre portugais qui a eu recours à la compagnie nationale d’aviation portugaise (TAP) pour un voyage d’État :

António Costa, o “Premier” de Portugal que afectou a viagem de Estado ao nosso País, por dois dias (chegou no dia 17 e regressou no dia 18), onde reuniu-se com o PR João Lourenço, viajou de Lisboa – Luanda – Lisboa com a sua comitiva em voo comercial da transportadora aérea portuguesa (TAP Portugal), ou seja não fez o uso de um avião privado para esta viagem e presume-se que tenha viajado na primeira classe ou mesma na executiva (o que é bem normal neste caso).

Em novembro o PR João Lourenço vai efectuar uma visita de Estado para Portugal, também por dois dias, quero ver se o nosso Chefe de Estado e a sua comitiva vão fazer o uso da transportadora nacional (TAAG – Linhas Aéreas de Angola), durante o percurso Luanda – Lisboa – Luanda, ou vão viajar num avião privado.

Apreciemos o Cenário…Nas Calmas!

António Costa, le « Premier » [ministre] du Portugal qui a fait un voyage d’État dans notre pays, pour deux jours (il est arrivé le 17 et est reparti le 18), où il a rencontré le président João Lourenço, a fait son voyage Lisbonne – Luanda – Lisbonne avec sa délégation à bord d’un vol commercial de la compagnie aérienne portugaise (TAP Portugal), c’est-à-dire qu’il n’a pas utilisé un avion privé et on suppose qu’il a voyagé en première classe ou même en classe affaire (ce qui est bien normal dans ce cas).
En novembre prochain le président João Lourenço fera une visite d’État au Portugal, également pour deux jours, j’aimerais voir si notre chef d’État et sa délégation vont aussi prendre un vol de la compagnie aérienne nationale (TAAG – Angola Airlines) pour le trajet Luanda – Lisbonne –Luanda, ou s’ils vont voyager dans un jet privé.
On appréciera le tableau… Au calme !

Maria Antónia Palla, la mère du premier ministre portugais, s’est manifestée pour défendre son fils face à la vague de commentaires et de critiques en provenance de Luanda :

O meu filho, António Costa, é bem-educado. Em Angola há protocolo a mais e coisas importantes a menos – a democracia.

Mon fils, António Costa, est bien élevé. En Angola il y a du protocole en trop et des choses d’importance en moins, comme la démocratie.

L’internaute mozambicain Constatino Marengula dit ne pas comprendre quelle sorte de message prétend-t-on faire passer en portant un costume et une cravate :

Ha pessoas zangadas porque António Costa chegou a Angola sem facto e nem gravata. Nunca entendi essa de padroes de beleza, responsabilidade e profissionalismo definidos pelas embalagens, representados por factos e gravatas, numa zona tropical, com calor e humidade. Quando vi isto, recordei me duma entrevista para emprego, num certo Banco muito grande nos anos 90. Mesmo com calor, os homens perguntaram me se tinha algum problema em vestir factos e gravatas…! Ao que disse que nao e dei a minha justificaçao! Nao sei se foi por isso, mas nao fui o feliz contemplado! Depois de ver muitos malandros engravatados, ainda ando curioso em saber o que se procura nos factos e gravatas, com calor e humidade!

Il y a des personnes fâchées parce qu’António Costa est arrivé en Angola sans costume ni cravate. Je n’ai jamais compris le code vestimentaire, la responsabilité et le professionnalisme définis par les apparences, représentés par des costumes et des cravates, dans une zone tropicale, chaude et humide. Quand j’ai vu ça, je me suis souvenu d’un entretien d’embauche, au sein d’une certaine banque très prospère dans les années 90. Même par temps chaud, on m’a demandé si j’avais un problème à porter un costume et une cravate… ! Je leur ai dit que non et je me suis justifié ! Je ne sais pas si c’est à cause de ça mais je ne fus pas l’heureux élu ! Après avoir vu tant d’escrocs encravatés, je reste curieux de savoir ce que l’on recherche dans les costumes et cravates, avec la chaleur et l'humidité !

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site