Interview de Simon Zwierniak

Photo publiée avec l'autorisation de Simon Zwierniak 

GV : Pourriez-vous nous parler davantage de vous ? Qui est en réalité Simon Zwierniak ?

Un jeune journaliste de 27 ans, en recherche de boulot (rire). Originaire de Normandie (à jamais gravé dans mon cœur), je réside à Bruxelles depuis maintenant 7 ans, et j’ai pour projet de m’envoler à Varsovie pour quelques mois, ou années. L’occasion d’ajouter la langue de mes ancêtres, comme mon nom le laisse supposer, à mes capacités. Sinon, je suis féru d’actualités internationales (conflits, mouvements sociaux, climat), de technologies, de sport et de jeux vidéos. Je fais aussi de la photographie et j’apprends la vidéo, pour arriver à mon but ultime : la réalisation de documentaires.

GV : Quand avez-vous rejoint GV et quelles étaient vos motivations ?

En 2018, je venais d’arrêter mes études d’architecture et commencer une licence en communication. Objectif : devenir journaliste au terme de celle-ci. Alors, pour garder un pied dans les médias pendant les études, j’ai trouvé Global Voices et j’ai commencé à traduire à mon rythme.

GV : Parlez-nous de votre expérience à GV en tant que contributeur, qu’est-ce qui vous a marqué ?

Pour ce qui m’a marqué, un moment me restera définitivement en tête : lorsque Laila Le Guen (une pensée pour elle), notre ancienne manager pour les trads françaises, est restée bloquée de bons mois au Myanmar suite au coup d’État. Drôle de période. Et un bon indicateur sur mon sentiment concernant l’expérience chez GV : c’est une ouverture sur le monde. Par ses contributeurs et par ses sujets publiés.

GV : En tant notre traducteur du mois, si vous deviez encourager les contributeurs de GV, que leur diriez-vous ?

Amusez-vous ! Et si ça peut aider certaines personnes, je respecte toujours un pattern pour traduire (le même pour l’écriture de mes articles d’ailleurs) : tout écrire d’un bloc. Puis l’essentiel du boulot réside dans l’editing. Une revue pour la syntaxe et le rythme, une pour supprimer un maximum de « que », une pour les fautes… et enfin, la dernière après une bonne nuit de sommeil (à voix haute) !

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français

Non merci, je veux accéder au site