Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Cap Vert : Pourquoi les prix des carburants augmentent-ils ?

fuel prices, no!Le blogueur capverdien Neu Lopes [en portugais] se demande pourquoi les prix des carburants continuent d'augmenter au Cap Vert. Les derniers changements de prix ont vu une augmentation de 21 % pour le pétrole, 15 % pour l'essence, 10 % pour le diesel, et 5 % pour le gaz, et la population s'attend maintenant à un effet dominos sur les prix de tous les autres produits, étant donné les hausses de prix déjà annoncées pour les transports, l'électricité et l'eau. Et toutes ces hausses ont lieu alors que le prix du pétrole brut plonge [en anglais] :

Segundo a ARE (Agência de Regulação Económica), “o lote importado que serve de base a esta tabela de preços foi adquirido quando os valores estavam ainda em alta”. Pergunto agora: se os valores estivessem baixos quando foi adquirido o referido lote, qual a garantia que os preços não ficariam mais elevados caso o contexto internacional fosse o contrário do actual? De qualquer forma os bolsos dos cabo-verdianos é que pagam tudo isso.

Selon l’ARE (Agence de Régulation Économique) [en portugais], “le pétrole importé, qui sert de référence de base pour la fixation des prix, a été acheté quand ses prix étaient encore élevés”. Maintenant je me pose la question : si les prix avaient été bas quand ce pétrole a été acheté, quelle garantie avons-nous que les prix ne seraient pas encore plus élevés au cas où le contexte international serait le contraire de celui d'aujourd'hui ? De toute façon, ce sont les Capverdiens qui paient de leur poche.

Ludgerocv [en portugais] se pose d'autres questions :

Perco as estribeiras quando a ARE, em vez de fixar PREÇOS MÁXIMOS, apresenta preços obrigatórios. Onde diabo estamos nós? A ARE deu agora para patrocinar a formação de CARTEL? As duas petrolíferas compram os combustíveis ao mesmo preço, na mesma ocasião, os lotes chegam na mesma altura, têm as mesmas despesas, etc.? Como é que diante de uma importação de uma das petrolíferas, se obtêm dados para fixar preços de venda ao público válidos para ambas?

Ça m'énerve quand l'ARE, au lieu de fixer des PRIX MAXIMUMS, établit des prix obligatoires. Où diable sommes-nous ? Est-ce que l'ARE est en train de favoriser la formation d'un CARTEL ? Les deux fournisseurs pétroliers ont-ils acheté leur carburant au même prix, au même moment, les livraisons ont-elles été faites au même moment, ont-elles coûté le même prix, etc… ?  Comment se fait-il qu'à partir des prix d'un des importateurs on ait fixé les prix de vente au détail des deux sociétés ?

Publiant des informations sur des manifestations de protestation prévues au Portugal le 27 septembre 2008 contre la hausse du coût de la vie, Redy Wilson Lima [en portugais] écrit qu'il est grand temps que la population du Cap Vert commence à se battre contre ces augmentations de prix :

Não chegou a hora de passarmos à acção também em Cabo Verde invés de muitos bla, bla, bla? É que se continuarmos conformados, o Estado nunca parará de nos kasu bodiar.

N'est-il pas temps de commencer à agir aussi au Cap Vert au lieu de tant de blabla ? Si nous continuons à nous résigner, l'État continuera de nous détrousser.

Nos Praia [en portugais], le 5 septembre 2008, attirait l'attention du Gouvernement sur la nécessité d'une solution à long terme. Le Cap Vert doit trouver les moyens de réduire sa dépendance pétrolière :

Vivemos num país extremamente pobre e que depende em larga escala da conjuntua externa pasa o se sustento. A nossa produção é “caseira” e tudo que comemos e bebemos vem de fora. Portanto, caros governantes, não obstante a especificidade do país e da economia mundial, é necessário criar alternativas à dependencia do petróleo. Não precisamos inventar a roda. Existem exemplos espalhados pelo mundo e basta sermos perspicazes para resolvermos os problemas desta terra.

Nous vivons dans un pays extrêmement pauvre, qui dépend de façon importante du reste du monde pour son approvisionnement. Notre production est “domestique” et tout ce que nous mangeons et buvons vient de l'extérieur. Par conséquent, chers gouvernants, en dépit de la spécificité de notre pays et de l'économie mondiale, il est nécessaire de créer des alternatives à notre dépendance au pétrole. Nous n'avons pas besoin d'inventer la roue. Il existe des exemples dans le monde entier et il nous suffit d'être intelligents pour résoudre les problèmes de ce pays.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site