Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Macédoine : Flirtez avec les politiciens sur FaceBook

Voici quelques jours, le quotidien national macédonien “Vest” a publié en couverture un article titré “Flirter en ligne avec les politiciens,” d'où il ressort que si les Macédoniens veulent parler avec leurs représentants politiques, leur seule solution est de fréquenter les réseaux sociaux en ligne :

[…]

Si vous ne pouvez pas trouver les politiciens macédoniens dans leur bureau, leur ministère ou au siège de leur parti, vous les trouverez certainement sur les réseaux sociaux en ligne. Beaucoup ont ouvert leur profil sur Facebook – le réseau le plus célèbre au monde. Ce réseau, qui provoque l'accoutumance, est très fréquenté par les jeunes, mais on y trouve aussi des membres de tous âges et de tous milieux.

Les politiciens macédoniens n'ont pas résisté au “virus Facebook”. Le vice-premier ministre pour les affaires européennes Ivica Bocevski est membre du réseau, comme le ministre de l'intérieur Gordana Jankulovska, le ministre des nouvelles technologies Ivo Ivanovski, l'ancien chef du parti SDSM Radmila Shekerinska, le ministre des investissements étrangers Vele Samak et son ancien collègue Gligor Tashkovik. Le négociateur pour le conflit avec la Grèce sur le nom de la Macédoine – Nikola Dimitrov – est également membre de Facebook, avec le chef du parti DPA Menduh Thaçi, l'ancien ministre de l'intérieur Ljube Boshkoski, l'ambassadeur de Macédoine à la Haye Shpresa Jusufi, l'ancien ministre de l'environnement et du territoire Imer Aliu, du parti DPA, l'ancien premier ministre Ljubcho Georgievski, le chef du parti NSDP Tito Petkovski, et l'ancien député Filip Petrovski, qui est l'un des utilisateurs de Facebook les plus créatifs.

[…]

Des blogueurs macédoniens ont reproduit l'article. Le blog consacré aux médias Komunikacii réagit  (en macédonien) à l'article en écrivant:

[…]

  • Les médias traditionnels, basés sur des principes de centralisation, ne saisissent toujours pas l'aspect décentralisé des nouveaux médias et n'ont pas l'intention d'aborder de front ces sujets. Voilà pourquoi nous avons un article comme celui-ci “Les politiciens sur Facebook” ! Et alors, qu'est-ce que ça change s'ils sont sur Facebook ? […]
  • Un sujet qui devrait être traité par un journal sérieux est à quel point nos politiciens ignore le potentiel des nouveaux médias pour la communication avec les citoyens. Alors qu'il y a tant de sources de financement, d'exemples réussis à suivre à l'étranger, cette utilisation est toujours confidentielle, comme si nous attendions une étude comparative de l'Union Européenne sur l'utilisation des réseaux sociaux.  
  • Enfin, une comparaison utile : alors  que le ministre grec des affaires étrangères Dora Bakoyannis utilise les réseaux sociaux pour diffuser ses idées politiques sur le Web, nos représentants politiques les utilisent pour les relations amicales. On a lu ici et là que Dora Bakoyannis était une utilisatrice d'Internet aguerrie (voir ses comptes sur Flickr, Twitter, Facebook, sa page web…), mais personne n'y a prêté grande attention. Moi, je dis, au contraire, au contraire… 

Sur le blog Antiblog of Filip Petrovski, qui a aussi reproduit l'article , Gjurovski a laissé ce commentaire (en macédonien):

La plupart des “profils”, “blogs”, “comptes” des politiciens sont mis à jour par leurs assistants et il est absurde de croire qu'on peut interagir directement avec eux.

Donc, ne vous faites pas d'illusions, ne vous excitez pas, parce que ce n'est pas Shekerinska ou Ljube de l'autre côté de l'écran, mais un type qui rigole probablement en se disant : “Mais quels idiots !”.

Sur le blog Kajmakot , on trouve même une suggestion (en macédonien), inspirée par cet article, pour résoudre le conflit entre la Grèce et la Macédoine sur le nom de la Macédoine.  

Peut-être que Macedonia 2.0 serait une bonne solution pour le nouveau nom [de la Macédoine]  ? ;)

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site