Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Iran : Des diplomates quittent la salle pendant l'intervention du Président Ahmadinejad

Le Président iranien Mahmoud Ahmadinejad a fait les gros titres à nouveau aujourd'hui [en anglais] quand il a qualifié Israël “[d’]état raciste” lors d'un discours durant  la conférence des Nations Unies sur le racisme à Genève, en Suisse.  Les délégués de plusieurs pays européens ont quitté la conférence pour protester contre les remarques d'Ahmadinejad.

Jomhour a publié la vidéo suivante du départ des délégués:

Des journalistes ont comparé cet incident avec le discours du président iranien à Columbia University [en anglais] à New York en 2007.
Ghommar déplore que les Iraniens aient été humiliés une fois de plus par leur président aux yeux de la communauté internationale.  Il écrit [en farsi]:

هر روزه شاهد نقض گسترده‌ی حقوق‌بشر هستیم …زنان از کوچک‌ترین حقوق انسانی که لباس پوشیدن است محروم هستند و در زندان‌های آن پر از زندانبان عقیدتی و سیاسی است< ، خیلی خنده‌دار و تلخ است که در سازمان ملل از نژادپرستی و نقض حقوق‌بشر در کشورهای دیگر حرفی بزند
C'est quelque chose d'extrêmement ridicule et amer qu'un président qui voit tant d'abus des droits humains dans son propre pays…où les femmes sont privées des droits les plus élémentaires tel que le droit de de choisir leurs propres habits, où les prisons débordent de détenus politiques et d'opinion…parle du racisme et des abus contre les droits humains dans les autres pays des Nations Unies.

Zarehbin écrit [en farsi] que le spectacle des délégués en train de quitter la conférence montre à quel point l'Iran est haï dans le reste du monde.  “Que nous sommes une nation pauvre, d'avoir ce bon-à-rien [Ahmadinejad]  pour  président. … quand un régime qui réprime les  Bahai’ et d'autres [communautés] en Iran peut soutenir “les droits des Palestiniens.”

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site