Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Russie : Le quatrième fils

Il y a environ un mois, l'utilisateur de la plate-forme de blogs LJ voinodel (le journaliste russe Vadim Rechkalov) a commencé un deuxième blog sur LJ blog (voynodel) et a annoncé [en russe] qu'il l'utiliserait pour y écrire des “billets tranquilles”. A ce jour, Rechkalov a mis en ligne deux billets sur ce nouveau blog. Le premier texte est sur les obsèques d'une des victimes d'un agent de police moscovite qui a tué par balles au moins trois personnes dans un supermarché de Moscou en avril ; le second [en russe] est un croquis d'une famille tchétchène – en voici la traduction :

Alaudin et Fatima n'avaient eu que des garçons. Pourtant, ils rêvaient d'une fille, surtout Alaudin. Ses proches ne comprenaient pas Alaudin. Il a trois hommes qui grandissent dans sa famille, disait la famille, et il rêve d'avoir une gamine.

Alaudin et Fatima habitaient [Grozny], dans le quartier de Tashkal, dans un immeuble de 5 étages rue Zavet Ilyich. Quand la guerre a commencé, Alaudin a mis sa famille à l'abri à [Nazran] [en anglais, comme le lien suivant], puis il est revenu à Grozny pour surveiller l'appartement.

La nuit, Alaudin avait l'habitude de sortir sur le balcon. Il fumait et observait les [balles traçantes]. Durant les attaques au mortier, Alaudin fermait l'appartement à clé et descendait à la cave. Un jour, étant sorti après le bombardement, il vit une femme qu'il ne connaissait pas et un nourrisson allongés sur le sol – elle n'avait pas réussi à rejoindre la cave à temps. Le bébé était vivant. Alaudin l'emporta, le coucha sur la table de la cuisine et le démaillota.

“Encore un garçon,” dit Alaudin en se mettant à rire.

Voilà comment Alaudin et Fatima eurent leur quatrième fils. Alaudin l'appela Moris, en l'honneur du dresseur de mustangs de son livre préféré [Morris Jerald, du Cavalier sans tête de Mayne Reid].

La famille d'Alaudin ne comprend pas. C'est quoi comme nom, ça, Moris? Il aurait plutôt du l'appeler Maerbek…

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français

Non merci, je veux accéder au site