Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Pakistan : Le procès de l'ancien Président pour trahison, une vengeance politique ?

L'ancien Président du Pakistan Pervez Musharraf a annoncé sa démission le 18 août 2008.  Cette très attendue démission s'est produite sur fond de spéculations sur les poursuites pénales qui seraient engagées contre lui.

Aujourd'hui, un an après sa démission, la Ligue Musulmane Pakistanaire (Nawaz Sharif) (PML-N) [en anglais, comme tous les liens], un parti politique important, insiste pour que Pervez Musharraf soit jugé pour haute trahison. Des demandes répétées ont été présentées par ce parti, que le gouvernement ignore devant le risque d'un grand déballage politique.

La stratégie d'évitement du gouvernement semble  attiser encore plus l'agitation politique, au lieu de l'apaiser. De plus, des décisions récentes de la magistrature semblent également refléter peu d'empressement à ouvrir le procès. Ahsan sur le blog Five Rupees énumère les différentes raisons qui expliquent la lenteur du système judiciaire pakistanais à juger l'ancien président.

Faisal Kapadia sur le blog  Deadpan Thoughts demande si ce procès est même nécessaire.

Cependant, les partis politiques et le système judiciaire continuent à le présenter comme un pas important, et non comme une vengeance. La question est présentée comme étant d'une grande importance pour les citoyens de tout le Pakistan. Le blog PkPolitics publie un sondage récent effectué par l'institut Gallup montrant que 71% des personnes interrogées sont pour ce procès. Le sondage a été effectué en interrogeant  2926 hommes et femmes.

Le blog The Frontier Post rapporte que les résultats du sondage mené montrent que s'il n'y a pas de différences majeures dans les opinions sur la comparution du General Musharraf en fonction du sexe et de la tranche d'âge, il y en a d'importantes en revanche selon les sympathies politiques.

Dans un parallèle intéressant,  Owais Ehsan sur le blog Pro-Pakistan fait référence à un sondage en ligne très suivi sur Facebook:

Le fait intéressant est que plus de 11 000 personnes ont voté en seulement trois jours  (si les données données par le sondage sont exactes). Jusqu'ici, la tendance est que la majorité penche pour un procès, avec  53% pour et 45% contre. C'est une grande surprise, car je pensais que tout le Pakistan voulait le voir au tribunal.

Au vu de la situation politique du Pakistan, il semble difficile d'intéresser une majorité de citoyens à ce procès.  Sur mon propre blog , j'ai mentionné la douteuse politique adoptée et que ce procès apparait plus comme une vengeance politique qu'un besoin de justice.

Le Pakistan se bat contre le terrorisme, la récession économique, une pauvreté abjecte et la menace montante d'une insurection. Le pays se remet aussi de la plus grande vague d'émigration depuis la partition (de l'Inde), et se prépare à lancer des opérations importantes contre les Talibans. Dans des situations telles que celle-ci,  mettre son énergie dans des poursuites contre l'ex-Président ne semble pas être un rajoût important à la liste des priorités de l'État.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site