Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Les spambots sur Twitter, nouvelle tactique pour noyer les informations authentiques

Le 18 avril, Anas Qtiesh a publié ce billet [en anglais] sur les  “spambots” (robots envoyant des spams), qui ciblent les utilisateurs qui ajoutent à leurs tweets le mot clé #Syria, afin de faire taire ceux qui attirent l'attention sur les manifestations syriennes ou transmettent des informations. Ce cas spécifique a beaucoup fait parler de lui, en particulier sur Al Jazeera, Fast Company, et d'autres sites, mais c'est un exemple parmi d'autres d'un nouveau problème sur les réseaux sociaux en ligne : l'utilisation de comptes automatiques, ou “robots” (abrégés en ‘bots’) qui visent à noyer les résultats d'un terme de recherche, pour tenter de faire disparaitre un certain type d'informations.

Pourquoi cela a-t-il de l'importance ?  Comme beaucoup l'ont déjà souligné, il ne s'agit pas là de censure.  Les utilisateurs ne subissent pas la disparition des contenus publiés. Le problème est que les observateurs ou les journalistes dépendent tous de Twitter pour trouver des informations sur un sujet, et quand un terme de recherche est pris pour cible par les contenus générés par des robots, l'information authentique, comme par exemple celle sur une manifestation en cours, est noyée dans la masse.

Le 22 avril au matin, j'ai été avertie d'un nouvel exemple : “Ahava spambots”.  Ahava, une entreprise israélienne qui dépend de ressources en Cisjordanie, est la cible de nombreuses campagnes de boycott.  Sur Twitter, des comptes comme @BoycottAhava partagent des informations sur le  boycott, en envoyant des tweets manuellement. Dans ce qui semble être une tentative de noyer les informations sur le boycott, de nombreux spambots sont apparus au cours des derniers jours, publiant tous les mêmes tweets envoyés de multiples comptes, des comptes qui utilisent parfois la même illustration  ou photo de profil.

La société à un nom (Ahava) qui est une onomatopée et rappelle le bruit de la respiration

Nous avons trouvé la répétition du même tweet sur différents comptes, dont :
@SaraiHellard489
@ChariseDeupreeA
@WeiBrochure2826
@CordiaPeed5221
@SaraiHellard489
@ElainaArslanian

Il devient clair que cibler un terme de recherche ou un hashtag (mot clé) sur Twitter est un moyen facile et parfois efficace de noyer d'autres informations, importantes. Twitter est la plupart du temps attentif, et supprime les comptes gérés par un automate et leurs tweets des résultats de recherche ; il supprime également les comptes-spams évidents, comme ceux cités ci-dessus. Mais si cela se révèle une tactique émergente, le risque est grand que Twitter ne soit plus capable de faire face aux robots ; une solution pour Twitter pourrait être de mettre en place un nouveau mécanisme pour signaler des exemples de telles tactiques. En attendant, les utilisateurs doivent s'efforcer de reconnaitre les tweets authentiques des tactiques de spammeurs.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site