Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Singapour : La maltraitance dans une maison de retraite dénoncée

La maison de retraite s'appelle Nightingale Nursing Home, mais il semble que certaines de ses infirmières soient très différentes de la vraie Florence Nightingale.

(Les liens sont en anglais) Les Singapouriens sont choqués et bouleversés après qu'une vidéo par caméra cachée, exposant les mauvais traitements d'une dame de 75 ans dans cette maison de retraite, a été mise en ligne sur YouTube la semaine dernière. La vidéo montre une infirmière giflant la patiente âgée qui était couchée dans son lit :

Beaucoup de Singapouriens veulent que les infirmières abusives soient punies. Javert's World écrit :

Le public devrait savoir quelles sont aussi les sanctions imposées au personnel, peut-être juste un avertissement verbal ? Le directeur de la maison de retraite devrait également être puni et la victime ainsi que sa famille, indemnisées.

Cela pourrait arriver à n'importe qui et je suis déçu que cela se soit passé à Singapour.

Reuben Chan remarque que peu de Singapouriens acceptent de prendre soin de leurs parents âgés:

A quoi peut-on s'attendre quand nous déléguons le soin de nos personnes âgées à cette main- d'oeuvre occasionnelle qui font les travaux dont les Singapouriens ne veulent pas. Infirmière est une profession peu prestigieuse et une carrière que les Singapouriens ne souhaitent pas. Etre un médecin agréablement riche, oui. Etre une infirmière essuyant le derrière des patients, non. Les infirmières doivent faire face à des vieux grincheux dont les propres enfants ne veulent pas s'occuper. S'ils savent que les enfants des patients eux-mêmes ne s’occuperaient pas d'eux dans la dignité, pourquoi devraient-ils. Tout le monde n'est pas une Florence Nightingale ou une Mère Teresa.

Loh and behold suspecte qu'il y a aussi des cas d'abus dans d'autres maisons de retraite :

Les coupables de la maison de retraite Nightingale doivent être identifiés, jetés en prison de la même manière que la vieille dame l'a été sur son lit et la clé de la prison jetée définitivement.

Combien de cas d'abus doivent être révélés avant que quelque chose de vraiment sérieux soit fait ?

Dans des maisons de retraite comme celles-ci avec des patient essentiellement non éduqués et atteint de démence, je peux seulement imaginer les horreurs qui s'y passent.

Je suis sûr qu'il y a d'autres cas d'abus dont le public ne sait rien.

Il s”est avéré que le fils de la patiente âgée dans la vidéo a signalé l'incident aux autorités de santé plus de trois mois auparavant. Certains auteurs pensent que le gouvernement a étouffé l'affaire pendant la période de campagne le mois dernier.

Récemment, le gouvernement a suspendu à la maison de retraite l'autorisation d'accepter de nouveaux patients. mrbrown.com trouve étrange que la suspension ait été la seule sanction infligée à la maison de retraite :

Personne n'a été poursuivi, aucune tête n'est tombée et la maison a été simplement suspendue de prendre des nouveaux pensionnaires.

Scandaleux.

Quelques commentaires sur Twitter et Facebook:

@ Evan_Lby : La maison de retraite Nightingale essaye-t-elle d'entraîner une nouvelle race de lutteurs singapouriens ? molestant des vieux sur leur lit, les faisant taire …

Chan CL : Le MOH devrait fermer cette maison de retraite. Le nom de cette maison est une honte en soi.

La question a suscité un débat sur la qualité des soins de santé à Singapour. Thérèse Leung et Sumytra Menon évoquent des mesures pour l'amélioration des prestations de services de santé de la population vieillissante de Singapour.

Sur le long terme, Singapour doit mieux inciter les travailleurs locaux à s'engager dans le secteur des soins de longue durée afin de réduire notre dépendance envers les travailleurs étrangers. Nous suggérons une combinaison de changements structurels pour ces emplois en termes de salaires, évolution de carrière et contrôle.

Des recherches montrent que l'augmentation du niveau de salaire peut améliorer l'attraction et la pérennité des travailleurs locaux dans le secteur des soins de longue durée. Les augmentations salariales ne devraient pas être données comme un bonus ponctuel mais plutôt intégrées dans un échelonnement de salaire qui récompense les années d'expérience.

Selon les auteurs, aujourd'hui, une résident singapourien sur douze a aujourd'hui plus de 65 ans mais en 2030 une personne sur cinq sera une personne âgée.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site