Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Koweït : Un tribunal libère un Twitteur emprisonné

Il y a trois mois, alors que le sectarisme atteignait son apogée dans la sphère publique après le mouvement de contestation à Bahreïn, un utilisateur koweïtien de Twitter nommé Nasser Abul (@NasserAbuL) était arrêté pour insulte aux régimes bahreïnien et saoudien.

Au départ, beaucoup de gens pensaient que l'arrestation d'Abul était la conséquence de ses tweets sectaires, qu'il écrivit pour exprimer sa colère devant le sort des chiites à Bahreïn ; cependant, ce n'était pas le seul chef d'accusation. Abul passa trois mois entre la Sécurité d”Etat et la prison centrale et ses procès au tribunal furent ajournés plusieurs fois. Finalement, le tribunal décida de libérer Abul après l'avoir condamné à trois mois, déjà purgés, pour avoir insulté les sunnites.

Nasser Abul after his release. Picture taken from the Facebook group "We are all with Nasser Abul".

Nasser Abul après sa libération. Source : groupe Facebook "Nous sommes tous avec Nasser Abul" (en français).

 

Cette décision survient des semaines après la condamnation d'un tweep sunnite connu sous le nom de Mubarak Al-Bathali (@mubaark) à trois ans de prison pour avoir insulté une faction religieuse et essayé de “briser l'unité nationale”. Al-Bathali, contrairement à Abul, n'essaya pas de renier ce qu'il avait écrit sur Twitter. La sentence fut réduite plus tard à six mois de prison.

La presse koweïtienne est restée opaque sur les détails entourant le cas d'Abul et ce qui est communément indiqué est qu'il réfute avoir écrit ses tweets, disant que quelqu'un s'est introduit dans son compte et a tweeté les messages controversés.

En ligne, les internautes koweïtiens ont continué à s'échanger des messages sectaires et insultants. En recherchant des réactions concernant la libération d'Abul, on peine à trouver quelqu'un traitant ce cas comme un relevant des droits fondamentaux ou politiques. Dans le “Kuwaiti National Online Forum”, une discussion a démarré après la libération de Nasser Abul quand un membre du forum nommé Al-Ashtar [en arabe] écrivit ce qui suit:

ظهر الحق وان تأخر .. نحن في دولة قانون يحاكم ويحاسب كل شخص وفق ما ورد في نص القانون .. لا مكان لشريعة الغاب ان تحكم .. ناصر كان كبش فداء .. فعسى ان يتعظ من يعي ويفهم
Al-Ashtar: La vérité a éclaté même si c'êtait tard; nous sommes dans un pays de droits et les gens sont poursuivis suivant ces droits. Il n'y a pas de place pour la loi de la jungle. Nasser n'est pas un bouc-émissaire. Donc nous souhaitons que les gens en tirent la leçon.

Un autre membre du forum connu comme “Bidoon Mojamala” [en arabe] répliqua:

نعم ظهر الحق وان تأخر … والحق الذي ظهر وتبين للجميع ان ناصر ابل اخذ اقل من جزاه، وأعلم ياعزيزي ان ناصر ابل الآن ليس ناصر ابل سابقا (أمن الدولة) اعطته درسا كافيا وتعلم منهم كيفية ( المشي تحت الحيط ) .!! والايام القادمه ستثبت لك ذلك وسيحسب لأي كلمة ألف حساب قبل ان يتفوه بها
Bidoon Mojamala: Je suis d'accord, la vérité fut tardive, mais la vérité est que la sentence de Nasser est moins que ce qu'il méritait. Vous devez réaliser que maintenant Nasser n'est plus le même parce que la  sêcuritê d'Etat lui a donné une leçon qui lui apprendra à éviter des ennuis de ce genre ! L'avenir vous le prouvera et il sera plus prudent avant de parler.

Al-Ashtar rétorqua par un texte de plusieurs pages, disant que le sectarisme est courant à Kuwait:

تهمة الاشهر الثلاث كانت بسبب تحقير مذهب ديني .. تأكدي ان هذا القانون لو تم تفعيله لربما نحتاج الى بناء سجون في بر المطلاع لرمي اكثر من نصف الشعب هناك، شخصيا اتمنى تفعيل هذا القانون بشكل صارم على الكل وليس على الواحد
Al-Ashtar: Les trois mois de détention étaient pour insulte envers une secte religieuse ; soyez certains, si cette loi était en vigueur, nous aurions à construire des prisons dans le désert pour y enfermer la moitié de la population. Personellement, je souhaite que cette loi s'applique strictement à chaque individu et pas seulement à un seul individu.

Sager [en arabe] essaya de faire parler la sagesse en disant que les gens doivent défendre de la même façon le chiite Nasser Abul et le sunnite Mubarak Al-Bathali :

على من يدعون الديمقراطيه من الطرفين ان يدافع عن الطرفين او يلوم الطرفين
Sager: Ceux qui parlent de démocratie dans les deux sectes doivent défendre ou blâmer les deux parties.

Lectures additionnelles:

Advox: Trois internautes détenus

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site