Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Japon : Les espaces de coworking et le travail nomade

Le coworking, ou l'utilisation d'espaces de travail collaboratifs, est un mouvement mondial en constante progression et le Japon n'y fait pas exception. Même si le Japon est plus connu pour ses longues journées de travail et une organisation du travail centrée autour du siège physique de l'entreprise, repères bien enracinés dans la psyché du salarié japonais, l'évolution vers des espaces de travail partagés n'est peut-être pas aussi surprenante qu'il y parait.

L'expression “travailleurs nomades” est devenue populaire avec la publication du livre “Vous n'avez pas besoin d'un bureau pour travailler : le travail nomade” (仕事するのにオフィスはいらない – ノマドワーキングのすすめ), du célèbre spécialiste des nouvelles technologies Toshinao Sasaki, en juillet 2009. Cette expression a pris un nouveau sens après le tremblement de terre du 11 mars dernier et les événements qui ont suivi. Tokyo faisant face à un bouleversement de l'organisation des entreprises et à des mois de restrictions d'électricité, des nouvelles pratiques se sont imposées, comme le passage au système de l'heure d'été et d'hiver pour économiser l'énergie et l'intérêt pour le travail en indépendant a grandi. Le coworking fait partie de ces nouvelles pratiques.

Le journaliste et consultant Ken Kato le définit ainsi :

コワーキング(Coworking)とは一言でいえば、アイディアや情報・ファシリティ・スキルなどをシェアすることにより、オフィス環境を共有する相乗効果を生み出そうとする新しい働き方です。既存のレンタルオフィスのような時間貸しのスペースとは異なり、会議室やイベントスペース等を兼ね備えたオープンな空間になっているのも特徴で、単なる空間ではなく、コミュニティ・スペースであると言えるでしょう。

En quelques mots, le coworking, ou espace de travail collaboratif en réseau, est un nouveau style de travail qui vise à provoquer une synergie par l'échange d'idées, d'informations, d'équipements et de compétences, partagées dans un lieu dédié au travail. Les espaces de coworking, qui offrent souvent des salles de réunions et des espaces pour organiser des événements, sont différents des bureaux loués à l'heure. Il ne s'agit pas simplement d'un lieu où travailler mais d'un espace de partage communautaire.

Voici une carte des espaces de coworking au Japon. Les étiquettes vertes représentent les espaces accessibles à la fois aux abonnés et aux visiteurs occasionnels (drop-in), les étiquettes bleu pale signalent les bureaux à partager (pour abonnés uniquement), les jaunes les cafés (drop in seulement), les roses, les bureaux d'entreprises (pour abonnés uniquement) et les bleues ceux qui n'ont pas été catégorisés.
View Coworking / Jelly! Map in a larger map

Les espaces de coworking poussent plus vite que des champignons actuellement, surtout à Tokyo, Osaka et Kobe. Un exemple en est le Terminal d'Harajuku, à Tokyo. Ayako relate sa visite, le jour de l'inauguration au mois d'aout dernier, par des photos.

Terminal, photo de Ayako sur le blog Tokyo Nomad Work

Tomohiko Yoneda tweete ses impressions :

今日オープニングレセプションがあった原宿のコワーキングスペース「ターミナル」は物凄い人で注目の高まりを伺えた。本当にノマドやワークスペースに大きな関心が寄せられていることを日に日に感じる。場所に縛られず仕事をしたり、人と交流する事に人々がどんどん意識的になっている時代。

Le buzz incroyable autour de l'inauguration du Terminal montre bien l'intérêt pour les nouveaux espaces de coworking. Je crois vraiment que l'intérêt pour les travailleurs nomades et leur style d'organisation du travail grandit chaque jour. Nous vivons une époque où nous travaillons en pleine conscience de l'interaction avec d'autres personnes et sans être prisonniers d'un lieu physique.

Tony Bacigalupo,  co-fondateur de New Work, a visité pas moins de quatre espaces de coworking à Tokyo au cours d'un récent séjour. Il fait ce commentaire à propos de Paxi House, qui est aussi un restaurant spécialisé dans la coriandre.

Voir comment Paxi House allie un restaurant et un espace de coworking m'a ouvert les yeux. Pour réussir et être concurrentiel face aux chaines de cafés franchisés, les petits cafés et restaurant doivent avoir un soutien fort et une communauté importante autour d'eux. […] Les propriétaires d'espaces de coworking devraient s'intéresser de près à comment les gestionnaires de ces entreprises s'organisent, sans parler de comment ils rentabilisent une petite surface. Paxi House propose ce concept poussé à l'extrême en étant de fait tout à la fois un petit restaurant et un espace de coworking. J'aimerais beaucoup voir plus de lieux comme ça s'ouvrir et prospérer.

L'incubateur de start-ups Samurai Incubate vient d'annoncer qu'il s'apprête à ouvrir un espace de coworking pour ses jeunes pousses, qui sera l'un des plus grands de ce type au Japon. Dans un article consacré à cette annonce, Masaru Ikeda propose une carte d'autres lieux créés pour les start-ups et écrit :

A Tokyo, nous avons maintenant pas mal d'incubateurs qui financent des espaces de coworking et des locaux pour pépinières ici.

Le promoteur immobilier Mori Building investit lui aussi dans ce secteur depuis quelques temps, avec un programme d'adhésion à une bibliothèque partagée et à un espace de coworking dans la tour Roppongi Hills. Là encore, Tony Bacigalupo intervient :

Il s'agit des tentatives les plus audacieuses que j'ai vues pour fusionner une bibliothèque avec un espace de coworking. Et le lieu que nous avons visité est perché au 49ème étage d'une haute tour de bureaux. Et il est immense.

Les cafés et restaurants ont aussi commencé à s'intéresser à ce segment.  @elm200 signale qu'un café de l'énorme chaine Renoir Café, qui existe depuis plus de 45 ans, offrira du wifi et des prises électriques gratuitement à ses clients.

うーむ渋谷桜丘のルノアールの癖に客が多い…つかルノアールって数年前よりずっと流行っている気がするのよね。内装もきれいにしたし、ノマドワーカーを始め、PC を使うビジネス客をうまくつかまえている気がするね。

Hmmm, le Renoir café de Sakuragaoka à Shibuya est vraiment bondé, alors que c'est un Renoir café….!? Maintenant que j'y pense, Renoir est beaucoup plus dans le vent que ce n'était le cas avant. La déco intérieure s'est améliorée et on a l'impression qu'ils ont réussi à capter un clientèle d'affaires qui y vient pour travailler avec ses ordinateurs portables, à commencer par les travailleurs nomades.

Beaucoup d'informations sur les espaces de coworking circulent sur Internet. Sur le groupe Facebook, on trouve un flux constant de conversations sur les différents espaces de coworking et les animations. Les utilisateurs avertissent les autres travailleurs nomades de leurs découvertes, comme  @TakuyaKawai :

マクドナルド六本木ヒルズ店1階はノマドワーカーの超穴場。ボソッ

Hey, le McDonalds  du premier étage de la tour Roppongi Hills est un refuge encore non répertorié pour les travailleurs nomades.

Les similarités entre l'esprit collaboratif du Web et ces espaces ne se bornent pas au partage d'informations. La plateforme collaborative japonaise Campfire, co-ba a récemment levé des fonds pour ouvrir son propre espace physique et le Jelly Jelly Cafe propose maintenant des sièges adaptés dans le cadre d'un projet [japonais] baptisé “Sauvez nos fesses”.

 

p_co-ba2 de campfirejp sur Vimeo.

La renaissance de l'outil social en ligne Crowy a été la conséquence directe de rencontres et de collaborations impromptues :

L'importante mise à jour d'aujourd'hui a été rendue possible par une heureuse rencontre au mois d'août. Un autre développeur, Yuya Yoshida, a rencontré le designer Yutaka Fujiki à l’Open Source Cafe Shimokitazawa et ils se sont connectés. Ils ont commencé à collaborer sur Crowy à compter du mois d'août, en impliquant aussi d'autres abonnés à des espaces de coworking, pour en être les béta testeurs et faire remonter du feedback.

Kenji904 est depuis peu membre de PAX Coworking, l'espace adjacent au restaurant Paxi House. Les espaces de coworking sont d'habitude associés aux professions libérales et aux travailleurs en freelance mais lui a ouvert à Tokyo le bureau de ventes de son entreprise, basée dans la préfecture de Aichi, et qui offre des services d'impression sur textiles.

Il explique ses raisons :

・情報の最先端は東京にあるし、規模が大きい
・ITやWEBの知識がこれからは必ず必須になる
・競合から奪うのではなく、新規事業や新規業界を創る事が大切
・デザイナーやWEB業界などとコラボレーションは重要

- La vitesse et la qualité de l'information est la meilleure à Tokyo, et l'échelle est incomparable.
– Connaitre les technologies de l'information et le Web devient indispensable.
– Il est important de créer de nouveaux business au lieu de se battre contre des concurrents.
– Il est important de collaborer avec des designers et le secteur du web.

– et son opinion sur le concept :

何気なく自分の求めているゆるい人との繋がりを産み出してくれるのがコワーキングスペースなのかなと思っています。リアル版のゆるい繋がりをうむSNS的なイメージです。
そこにはその場所のマスター的なカタリスト(触媒)の人がいて、最初はいろいろ場所を形成してくれています。なので、初めて参加しても、何となくみんなが受け入れてくれるような場所の雰囲気が出来上がっています。
そして何回か行くうちにそこにいる人みんながそれぞれ触媒になっていく感じを最近感じています。

Les espaces de coworking permet d'établir les relations informelles que nous recherchons sans en avoir conscience. Je les vois comme la version “vraie vie”des médias sociaux.
Dans chaque espace de coworking, il y a un space catalyst (catalyseur de l'espace), qui est comme un barman en chef. Il ou elle forme la culture du lieu dans les premiers temps en créant une atmosphère accueillante pour tous les nouveaux venus. Après quelques visites, tout le monde devient un catalyseur à titre personnel.

3 commentaires

Ajouter un commentaire

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site