Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Le malheur d’Almansa « rattrape » les réseaux sociaux

Le 25 avril 2012, tout le monde, sur les réseaux et dans les rues, parlait de football : le Barça était éliminé de la Ligue des Champions. Tout le monde ? Bon, quelques internautes valenciens parlaient aussi d’histoire. Comme chaque année, ils se souvenaient de la perte des institutions autonomes valenciennes, le 25 avril 1707, afin de défendre leur autonomie actuelle. Cette année cette commémoration a été strictement citoyenne, sans aucune reconnaissance officielle [en catalan] : les Corts Valencianes, contrôlées par le Parti Populaire, ont préféré rendre hommage aux valenciens qui ont participé aux Cortes de Cadix et à la rédaction de la Constitution espagnole de 1812. Les valenciens et valenciennes qui ont envie de célébrer le 25 avril le feront publiquement le samedi 28, lors de la maintenant traditionnelle manifestation et des concerts organisés par l’association citoyenne Action Culturelle du Pays Valencien (ACPV) [en catalan]. En attendant les réseaux sociaux commémorent l'événement.

Chaque 25 avril, le Pays Valencien se souvient d'une journée qui a marqué son destin : la défaite des troupes de l’archiduc Charles d’Autriche face à l'armée de Philippe d’Anjou a la Bataille d’Almansa le 25 avril 1707, dans le cadre de la Guerre de Succession d'Espagne. Cette Guerre de Succession a été un long conflit international au cours duquel les troupes franco-espagnoles ont affronté les armées coalisées de l’Angleterre, du Portugal, des Provinces-Unies et de l'Autriche (pour ne citer que les principaux belligérants) pour le trône espagnol. C'est peut-être pour cela que lorsqu'on explique cet épisode de l'histoire avec un point de vue d'ensemble, on en néglige souvent les importantes conséquences pour le Pays Valencien, les Îles Baléares et la Principauté de Catalogne. Il suffit pour s'en rendre compte de comparer les différentes versions de la Bataille d’Almansa sur Wikipédia, par exemple la version catalane et la version anglaise.

Certains blogs, com Hic Sunt Leones [lien brisé], expliquent ces événements historiques :

La victòria de les tropes del Duc de Berwik, favorables a Felip d'Anjou, sobre l'exercit dels partidaris de l'Arxiduc Carles d'Àustria va marcar l'inici de l'ocupació borbònica del Regne de València i de la de la resta dels Països Catalans. Anys després, amb l'aplicació dels Decrets de Nova Planta i “por justo derecho de conquista”, els regnes de la Corona d'Aragó van veure suprimit el seu autogovern i les seues lleis i institucions van ser substituïdes per les de la Corona de Castella.

La victoire des troupes du Duc de Berwick, favorables à Philippe d'Anjou, sur l'armée des partisans de l'Archiduc Charles d'Autriche a marqué le début de l'occupation du Royaume de Valence et du reste des Pays Catalans par les Bourbons. Peu après, par l'application des Decrets de Nova Planta et “por justo derecho de conquista” [« par juste droit de conquête », en espagnol], les royaumes de la Couronne d'Aragon ont vu leur autonomie supprimée et leurs lois et institutions remplacées par celles de la Couronne de Castille.

La défaite d’Almansa a été suivie par d'autres : le 11 septembre 1714 (date commémorée officiellement comme Journée Nationale de la Catalogne) Barcelone tombait, et le 11 juillet 1715 Majorque, Ibiza et Formentera. La victoire de Philippe V lui a permis de demeurer le premier roi de la dynastie des Bourbons en Espagne. Suivant la tradition de l’absolutisme instaurée en France, Philippe V a entrepris une profonde réforme administrative pour centraliser l’état.

Une fois sa victoire assurée, Philippe V a promulgué les Decrets de Nova Planta, qui ont fait disparaître le droit et les institutions propres aux états de la Couronne d’Aragon. Les Fors de Valence, le système législatif et politique valencien qui existait depuis quatre siècles, ont été abolis, comme ont été supprimés tous les organes de représentation politique et sociale, comme les Corts ou la Généralité. Un dicton populaire valencien rappelle tout cela : « Quand le malheur vient d’Almansa, il rattrape tout le monde ».

Les réflexions, revendications et sentiments de twitteurs aux profils bien différents se regroupent [en catalan, sauf mention contraire] sous les mots-clés #25dAbril et #25Abril [25 avril] :

@ferran_campos La història ens fa entendre el present i per això cal rememorar-la. Contra l'oblit, memòria i record. #25dabril #1707 #PaísValencià

@ferran_campos L'histoire nous fait comprendre le présent et c'est pour ça qu'il faut la rappeler. Contre l'oubli, mémoire et souvenir. #25dabril #1707 #PaísValencià [Pays Valencien]

@fraferfa Bon dia! Fa 305 anys valencians i valencianes perdérem els nostres furs i amb ells la nostra sobirania. Recuperem-los! #25Abril

@fraferfa Bonjour ! Il y a 305 ans, valenciens et valenciennes, que nous avons perdu nos fors, et avec eux notre souveraineté. Reprenons-les ! #25Abril

@ForcaJoves#25dabril Sentim-nos orgullosos de les nostres arrels, la nostra cultura i la nostra història com a poble. País Valencià. #ForçadelsJoves

@ForcaJoves#25dabril Soyons fiers de nos racines, de notre culture et de notre histoire en tant que peuple. Pays Valencien. #ForçadelsJoves [Force des Jeunes]

@mirodavid Avui #25abril cal recordar que els valencians estem a punt de perdre la Generalitat per segona vegada.

@mirodavid Aujourd'hui #25abril il faut rappeler que nous, valenciens, sommes sur le point de perdre la Généralité pour la deuxième fois.

@melderomerAV “He juzgado conveniente abolir y derogar todos los fueros, privilegios, práctica y costumbre en los reinos de Aragón y Valencia” #25abril

@melderomerAV « J'ai jugé bon d'abolir et d'abroger tous les fors, privilèges, us et coutumes dans les royaumes d'Aragon et de Valence » [en espagnol] #25abril

@VicentFlor Sabeu què us dic? Que no podran amb nosaltres! Ni Felip Vé, ni Joan Carles I ni els qui vindran! #25Abril

@VicentFlor Vous savez ce que je vous dis ? Qu'ils ne pourront rien contre nous ! Ni Philippe V ni Juan Carlos Ier ni ceux qui viendront ! #25Abril

@Feliuventura#25Abril 305 anys aguantant caçadors d'elefants.

@trencalos Tota política que no fem nosaltres serà feta contra nosaltres. #insubmissió #jonovullpagar #Fuster #25dabril

@trencalos Toute politique que nous ne décidons pas nous-mêmes sera faite contre nous. #insubmissió [insoumission] #jonovullpagar [je ne veux pas payer] #Fuster #25dabril

On a beaucoup vu sur Facebook et sur Twitter le populaire portrait de Philippe V la tête en bas (le tableau est toujours exposé dans cette position au musée de l’Almodí de Xàtiva, en souvenir du siège et de l'incendie de la ville en 1707), tout comme ont été nombreuses les références aux chansons rappelant l'événement, anciennes ou récentes, comme le Cant dels Maulets d’Al Tall ou Viure d’Obrint Pas.

@vicarlos #25Abril Felip V tal i com està penjat en un museu de Xàtiva http://instagr.am/p/J0eirFJDpR

@vicarlos #25Abril Philippe V comme il est exposé dans un musée de Xàtiva http://instagr.am/p/J0eirFJDpR

@jvdasi 25 d'abril “… , els peixos en l'aigua i els amos al clot. I si no l'empara el Nostre Senyor, tallarem la cua a Felip de Borbó” #25abril

@jvdasi 25 d'abril « … , les poissons dans l'eau et les patrons dans le trou. Et si Notre Seigneur ne le protège pas, nous couperons la queue à Philippe de Bourbon » #25abril [paroles extraites du Cant dels Maulets]

@Ingridlafita “Les velles cançons, les noves emocions, el #25abril construïm les il·lusions!” http://www.youtube.com/watch?v=VF_GzJIhSrY

@Ingridlafita « Les vieilles chansons, les nouvelles émotions, le #25abril construisons les espérances ! » http://www.youtube.com/watch?v=VF_GzJIhSrY

Cette année, le rendez-vous [en catalan] pour commémorer le 25 avril dans les rues de Valence est fixé au 28 avril à 18 h, Place Sant Agustí. On en parle sur Twitter sous le mot-clé #25dAbrilDiallibertats [25 avril journée libertés].

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site