Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Offrez-un-Arbre.rf : Le projet de reforestation collectif russe

Lors d'une récente interview avec Evgeny Voropai de « Social Technologies Greenhouse », Sergey Skorobogadov, directeur de « Podari-Derevo.rf » [russe] (Offrez-un-Arbre.rf) explique comment un projet socialement engagé peut être rentable et comment les indicateurs quantitatifs peuvent inciter les gens à agir.

E.V. : Sergey, vous être l'auteur du concept EcoChristmasTree [ru] [Arbres de Noël Ecolos] et maintenant vous êtes associé à « Offrez-un-Arbre.rf », pourquoi un tel intérêt pour la verdure ?

 

S.S. : Un environnement propre et l'écologie sont deux notions importantes à mes yeux. Lorsque vous faites quelque chose d'important pour vous, celle-ci vous trouve tout naturellement. Pendant plusieurs années, j'ai travaillé avec le thème de la collecte des déchets triés et j'ai convaincu ma famille et mes amis d'y participer. J'ai même organisé la collecte de déchets triés dans l'immeuble où je vis. Maintenant mes voisins soutiennent aussi l'idée de la collecte des déchets triés.

En ce qui concerne les arbres, ce sujet et les initiatives que j'ai observées ou auxquelles j'ai participé se sont toujours recoupés. Vous pouvez dire que tout à commencé avec la collecte et le recyclage de déchets dans les forêts, puis c'était la foret en elle-même avec « EcoChristmasTrees. » Grâce à celle-ci, nous avons pu proposer ce qui semble être une alternative simple à la coupe d'arbres : nous avons loué des arbres de Noël vivants en pots, afin qu'ils puissent être replantés en plein sol au printemps. Cette initiative est très importante pour la conservation des forêts et des plantes. La période de Noël est passée mais le désir de continuer avec ce sujet est resté. « Offrez-un-Arbre.rf » est une suite logique à ce projet.

Offrir un arbre en cadeau–je ne pense pas qu'on puisse mieux faire. Au lieu de babioles et choses inutiles qui prennent de la place, les utilisateurs ont la possibilité d'offrir quelque chose d'utile.

E.V. : Les forêts sont en train de disparaitre et c'est un fait, mais les terres disponibles pour les forêts disparaissent aussi. Des hectares de forêts sont converties en mètres cubes de de bois ou mètres carrés « d'espace utilisable. » Combien d'arbres devraient être plantés chaque année pour contrecarrer le nombres d'arbres coupés ?

Sergey Skorobagatov, directeur de “Подари-Дерево.РФ”

S.S. : Vous savez, je ne vais pas citer de chiffre. Il y a un large éventail de données différentes et provenant de différentes sources. De plus, je ne pense pas que la situation puisse être évaluée de manière objective.

Mais ce serait formidable si chaque personne pouvait d'elle-même planter deux ou trois arbres par an. Ceci n'est pas valable uniquement pour la Russie mais s'applique au monde entier. C'est important car c'est la quantité d'arbres qu'une personne « jette aux ordures » chaque année.

E.V. :  Offrez-un-Arbre.rf  fait partie de la campagne « Un Milliard d'arbres ». Est-il réaliste de pouvoir planter autant de jeunes arbres ? Y a-t-il suffisamment d'espace en Russie pour en planter autant ?

S.S. : « Un Milliard d'arbres » [ru] est une campagne de l'ONU que nous avons rejoint.  C'est une campagne mondiale qui prouve que le simple fait de planter un arbres suscite une réponse et unit les gens. Aujourd'hui, c'est précisément cette solidarité qu'il est nécessaire de démontrer au niveau national à travers le monde.

« Un Milliard d'arbres » est un bon point de référence, un bon objectif à atteindre. Voyez-vous, dans ce que nous faisons il n'y a pas de résultat final, il n'y a pas de fin à cette mission. Donc un milliard est le nombre devant vous, il permet la mise en route du mécanisme.

E.V. : Votre projet comporte de nombreuses nuances qui doivent être prises en compte lors de la plantation. Il y a le type d'arbre, le temps et la saison de plantation, le climat approprié, le type de sol et le paysage naturel. Qui s'occupe de tout cela ?

S.S. : Ceci est probablement le stade le plus simple dans ce que nous faisons. « Offrez-un-Arbre.rf » travaille avec des forestiers et ce sont les forestiers eux-mêmes qui recommandent quoi, quand et comment planter. Dû au manque de ressources nécessaires, notre projet est d'un intérêt spécial pour eux.

Quelque part un parasite détruit des sapins, ailleurs il y a une coupe illégale de chênes ou un feu de forêt–tous cela n'est pas forcément résolu par les efforts des forestiers. Ainsi, lorsque c'est possible, nous nous joignons à eux. Ils nous aident grâce à leur expérience et nous les aidons avec la reforestation. Dans les espaces urbains, nous voulons travailler avec la devise : « Là où il y a un terrain vague-il y aura un parc. »

A l'heure actuelle, le projet est actif à Moscou et dans sa région ainsi que dans les régions de St. Pétersbourg et Leningrad. Nous pensons commencer à planter des pins autour du Baïkal, nous avons presque terminé nos préparations techniques pour cette initiative. Je suis certain que beaucoup de russes trouveront ceci intéressant.

Il y a une autre option qui pour l'instant n'existe que sous forme d'idée. La directrice de initiative « Save a tree » [Sauvez un arbre], Nadya Tverdaya, qui est aussi impliquée dans le projet, mais qui vit en Thaïlande, a suggéré d'y planter des palmiers.

E.V. : La plantation d'arbres à distance est un très bon exemple de l'extension du monde virtuel dans le monde réel, une façon de déléguer. Mais les bénévoles ne vont pas planter des arbres après chaque commande passée en ligne. Quel est le déroulement de l'ensemble du processus ?

S.S. : Nous plantons les arbres à l'automne et au printemps, mais nous vendons les certificats toute l'année. L'utilisateur peut choisir de sponsoriser un arbre que nous avons déjà planté, ou si il/elle le souhaite, de participer à la prochaine plantation de jeunes plants.

C'est très simple. Les bénévoles plantent les arbres, leur donnent un numéro et les marquent avec un signe correspondant, ils enregistrent les coordonnées GPS exactes de l'arbre et toutes ces informations sont enregistrées dans le système. Grâce à l'achat d'un certificat, l'utilisateur reçoit un arbre avec un numéro individuel, ses coordonnées GPS, des photos du processus de plantation et un joli certificat personnalisé qui peut être imprimé, encadré et accroché au mur.

Capture d'écran de l'interface de “Подари-Дерево.РФ”.

E.V. : Dans votre profile sur « Offrez-un-Arbre.rf vous écrivez : « Il est intéressant d'essayer de combiner deux choses qui sont pratiquement incompatibles– être rentable et faire de bonnes actons.” Avez-vous réussi ? Est-ce un modèle d'affaires efficace ?

S.S. : Oui. Nous sommes satisfaits des résultats. Bien entendu, comme toutes les start-ups, « Offrez-un-Arbre.rf » a nécessité certains investissements. Et jusqu'à présent le projet n'est pas rentable. La bonne nouvelle c'est que les plantations commencent petit à petit à rentrer dans leurs frais. Je ne l'ai pas encore analysé, mais je pense que lors de la dernière, mous avons peut être réussi à équilibrer les comptes.

E.V. : La motivation des gens qui achètent ou font don de certificats est-elle importante pour vous ? Quelle proportion de celle-ci est due à la tendance et au divertissement et quelle proportion est due à la responsabilité sociale ?

S.S. : De nos jours c'est très tendance. C’est cool d'offrir un arbre. Je pense qu'aujourd'hui les tendances sont un motivateur efficace. C'est pour cela qu'il est important pour les histoires écologiques de devenir populaire.

Nous avons été contactés par certaines entreprises commerciales. Les gens voient une bonne initiative, voient le potentiel, et veulent y participer. Pour eux, c'est à la fois une bonne action et un coup publicitaire. C'est super lorsque le monde des affaires commence à remarquer les initiatives constructives. L'avantage du secteur « vert » es que celui-ci est proche du monde des affaires et des activistes politiques et sociaux.

E.V. :  Offrez-un-Arbre.rf  est un projet saisonnier, que prévoyez-vous de faire pendant l'hiver? Comptez-vous revenir au projet au printemps prochain ?

S.S. : La vente de certificats va effectuer toute l'année. Personne ne prévoit d'arrêter. Comme je l'ai dit, nous avons déjà planté des arbres, la tache maintenant est de trouver des propriétaires pour ceux-ci. Il n'y donc pas de saisonnalité.

Le site Web continuera de fonctionner de la même manière à la fin de l'automne, pendant l'hiver et jusqu'au début du printemps prochain. La plantation des arbres se déroule plusieurs fois par année et prend moins de temps que de gérer le site Web et de servir nos clients.

 

Cette interview a été menée par Yevgeny Voropai. Mai 2013. Vous trouverez l'interview d'origine [ru] sur le site Web de Teplitsa de Social Technologies.

 

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site