Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Des centaines d'élus locaux chinois démissionnent après un retentissant scandale de corruption

La ville de Hengyang, au sud de la Chine, a perdu la plupart des membres de son administration communale :  ils sont accusés d'avoir détourné des millions de dollars en pots de vin dans une fraude électorale massive.

D'après les informations du Hunan Daily révélées le 28 décembre 2013, 518 élus de Hengyang et 68 collaborateurs étaient soupçonnés d'avoir accepté des pots de vin, et 512 élus ont été renvoyés. Les autorités locales ont démis de leurs fonctions 56 délégués, reconnus coupables d'avoir payé plus de 18 millions de dollars américains en pots de vin pour être intégrés dans l'administration locale.

D'après Qiao Mu, directeur du Centre des études de communication internationales à l'université des Etudes étrangères de Beijing, devenir membre du Congrès donne accès à un réseau en contact avec des personnalités politiques et économiques. Le problème de l'argent-contre-le-vote s'est davantage étendu depuis que le parti a introduit des primaires au niveau local il y a quelques années. 

A cartoonist drew a picture based on the scandal. Photo from Weibo

Photo du dessinateur Zhao Guoping provenant de Sina Weibo

Le média gouvernemental Xinhua écrivait :

Des investigations approfondies et une sanction sévère doivent avoir lieu pour maintenir l'éthique du parti et la confiance du peuple dans le système politique fondamental du pays. 

China Daily expliquait ce que recouvrait la réaction des autorités :

Le scandale des pots de vin au Hengyang montre que des efforts soutenus pour établir une système électoral juste et transparent sont nécessaires. 

Le scandale de la corruption est-il, comme plusieurs internautes le demandent, seulement limité au Hengyang ?

L'avocat Huang Leping s'interrogeait [chinois, zh] :

钱从何而来?当选后究竟有多少回报? 衡阳贿选实践,将现行选举制度的根子问题彻底曝光,支撑选举的两大力量来源,一个是money,一个是power。

D'où vient l'argent ? Quel bénéfice chacun tire-t-il après l'élection ? Le scandale de la corruption de Hengyang a exposé les problèmes à la racine du système électoral actuel, car deux sources nourrissent les élections : l'une est l'argent, l'autre le pouvoir.

Le journaliste Shi Shusi souleve quelques questions :

湖南此次对衡阳贿选案不遮不掩,痛下重拳,严厉追究,无疑是次值得称道的亡羊补牢,也是对各地人大选举敲响警钟。但一根本问题是:这样的贿选案产生的根源是什么?今后如何有效从制度上彻底防范?怎样保障人大代表的选举公开公正地进行?

Hunan a couvert le scandale de corruption du Hengyang cette fois-ci, ce qu'il faut saluer, cela sert d'avertissement pour l'élection à travers le Parti communiste chinois. Cependant, la question essentielle est : quelle est la principale source de la corruption ? Comment peut-on effectivement empêcher que cela se reproduise à l'avenir ? Comment garantir une élection ouverte et équitable ?

Le présentaeur de télévision Zhang Liyuan rejoignait ce point de vue :

这种贿选在全国不会是个例,如果不赋予人民真正的选举权,选举最后就是官员暗箱操作的一场秀。规范民主选举制度,不是惩治了几个贿选干部就解决的事!

Ce n'est en aucune façon un cas de corruption individuelle car si vous ne donnez pas au peuple un réel droit de vote, les élections ne sont qu'une mise en scène des responsables. La solution est de réguler un système électoral démocratique et non punir quelques cadres corrompus .

L'utilisateur “Hong Jingtian” pense que l'élection en soi est loin du quotidien des gens ordinaires :  

其实湖南贿选事件只是冰山一角而已。看看全国的村委会选举,贿选是普遍现象。对于老百姓来说,谁当官跟自己没有任何关系。你给我钱我就收着,选谁都一样。

En fait, le cas de la corruption de Hunan n'est que le sommet de l'iceberg. Regardez les élections locales publiques, la corruption est un phénomène répandu. Pour les gens ordinaires, quiconque devient responsable de la municipalité ne fait aucune différence, ceux qui donne de l'argent qui qu'ils soient obtiendront une voix. Après tout, les élus sont tous les mêmes.

A lire les médias sociaux, le scandale de la corruption au Hengyang n'était pas un secret. Cette année, le cas avait déjà été porté à la connaissance de quelques journalistes d'investigation en Chine mais ils ne pouvaient pas publier leurs enquêtes en raison de pressions et de la censure. Le professeur Liu Yun, du Collège des sciences économiques de Haikou, écrit :

湖南衡阳人大代表贿选案值得注意的是除了大面积大规模贿选暴露的人大选举制度的弊端,还有此案是在中央最高层的多次直接干预下才得以查清并做出处理的。

En plus de révéler les dysfonctionnements du système électoral, il est à noter qu'une affaire de corruption à pareille échelle  n'a pu être dévoilée et révélée qu'avec l'aval du plus haut niveau du gouvernement central. 

2 commentaires

  • […] La ville de Hengyang, au sud de la Chine, a perdu la plupart des membres de son administration communale : ils sont accusés d'avoir détourné des millions de dollars en pots de vin dans une fraude électorale massive. D'après les informations du Hunan Daily révélées le 28 décembre 2013, 518 élus de Hengyang et 68 collaborateurs étaient soupçonnés d'avoir accepté des pots de vin, et 512 élus ont été renvoyés. Les autorités locales ont démis de leurs fonctions 56 délégués, reconnus coupables d'avoir payé plus de 18 millions de dollars américains en pots de vin pour être intégrés dans l'administration locale. …  […]

  • […] La ville de Hengyang, au sud de la Chine, a perdu la plupart des membres de son administration communale : ils sont accusés d'avoir détourné des millions de dollars en pots de vin dans une fraude électorale massive.  […]

Ajouter un commentaire

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site