Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Elections au conseil de GV 2017 : Zara Rahman

Crédit Photo : Fiona Krakenbürger

(Note : Cette série de posts concerne les bénévoles des différents sites de Global Voices, appelés à désigner leurs représentants pour 2 ans au Conseil administration de l'organisation)

Qui je suis

Je suis une auteure, chercheuse et féministe ayant des racines au Royaume-Uni, au Bangladesh et en Allemagne. J'ai voyagé et travaillé dans une trentaine de pays, et je parle 4 langues couramment (et deux de plus un petit peu moins couramment !). L'article récent dont je suis la plus fière est celui-ci, sur la façon dont l'immigration à travers les générations a été affectée par les technologies de la communication.

La majeure partie de mon travail est centrée sur l'étude et le travail sur le changement social et la technologie – par la promotion des lois sur l'accès à l'information ou l'accessibilité des données publiques ; le travail sur les compétences en matière de data dans la société civile et chez les journalistes ; et dernièrement en qualité de chercheuse spécialisée dans les questions de data responsables et éthiques dans le changement social. En deux mots, je suis fascinée par le croisement entre structures de pouvoir, technologie et information.

GV et moi

Mon premier article pour GV date de 2015, mais j'étais depuis longtemps déjà une lectrice fervente (et, je le reconnais, je rôdais sur les listes de diffusion). Que je me sente chez moi ici en si peu de temps prouve la nature accueillante de la communauté GV.

Je me suis mise à écrire parce que les textes que je voulais lire n'existaient pas : précisément, l'analyse de la façon dont les changements politiques au Bangladesh étaient combinés avec l'usage par le gouvernement de la technologie pour contrôler la contestation. Je suis extrêmement reconnaissante que GV m'ait offert cette plate-forme. Depuis, je me suis surtout consacrée à écrire pour Advox sur les questions de droits numériques au Bangladesh.

Avec les fantastiquesde l'atelier GVeX en 2016

L'année dernière, j'ai participé à l'excellent atelier Global Voices Exchange, où j'ai énormément appris, et depuis, les discussions que j'y ai eues guident mon travail. Avec les conseils de Georgia, j'ai aussi publié quelques nouveaux essais personnels sur The Bridge. Depuis que je suis membre, j'ai eu l'occasion de faire la connaissance de GVers de nombreux pays différents, et j'aime le lien immédiat qui se crée quand on rencontre un camarade de GV en personne.

Je suis l'initiative NewsFrames depuis sa naissance, et j'ai accueilli un atelier pour Connie au tout début du projet pour aider à la réflexion sur son possible développement. Je pense qu'il y a un grand potentiel pour GV dans la collaboration avec d'autres initiatives de médias n'ayant pas la même diversité de communauté que nous.

Représenter les bénévoles

Dans ma vie professionnelle, je passe une grande partie de mon temps à réfléchir à l'information, au pouvoir et à la confiance – et à leurs effets sur la société. Dans mon esprit, Global Voices joue un rôle absolument unique à l’intersection avec tous les autres qui n'en deviendront que plus précieux. Comme je l'écrivais en décembre dernier, je suis convaincue qu’outre l'innovation, le journalisme a besoin de communautés fiables telles que GV. J'y évoquais les nombreuses forces qu'à mon sens Global Voices a développées, et mes raisons de croire que GV est plus important aujourd'hui que jamais.

Pour aller de l'avant dans une ère de grands bouleversements politiques mondiaux, de migration en hausse, et de baisse de la confiance dans les institutions publiques, je cherche à exploiter la diversité de notre réseau pour comprendre comment Global Voices peut aider à combattre les changements négatifs que nous voyons dans le monde. Quels changements voulons-nous que Global Voices apporte dans le monde ? Que nous faut-il pour y arriver ?

J'aime le modèle actuel de recherche de retours de la communauté avant les réunions de stratégie de GV, et je m'interroge sur les autres moyens de tirer le meilleur de notre communauté dans le respect et la délicatesse. En tant que représentante des bénévoles, j'imagine que mon rôle consisterait largement à écouter les suggestions et les difficultés de notre communauté merveilleusement diverse, en faire la synthèse et les présenter au reste du conseil de façon concrète et utile. Je crois que mon expérience professionnelle m'y a bien préparée.

Indéniablement, le paysage médiatique actuel est rude aujourd'hui. Les modèles économiques basés sur la publicité ont un impact sur la forme et le contenu des productions journalistiques, et parmi les rares voies de progrès que je vois, il y a les modèles journalistiques non lucratifs comme Global Voices. J'ai le privilège de travailler au plus près de nombreuses personnes qui y réfléchissent beaucoup et travaillent à des solutions à ces problèmes, et je ne saurais dire combien de fois ces dernières années j'ai pointé l'incroyable combinaison du corpus d'ouvrage de Global Voices en ligne et hors ligne comme exemple de bonnes pratiques pour les autres.

En outre, je voudrais utiliser la fonction de représentant des bénévoles pour garantir que les bénévoles auront une personne amicale à qui parler, un lieu pour partager soucis et difficultés que vous rencontrez, et quelqu'un pour faire rebondir les idées et réfléchir à la façon dont GV peut contribuer à traiter ces préoccupations.

Enfin, et c'est probablement le plus important, je tiens à dire que c'est un immense honneur de simplement être désignée candidate à la représentation des bénévoles pour ces nouvelles élections au Conseil. La liste des candidats est impressionnante. Je serais sincèrement heureuse d'être représentée par n'importe qui d'entre eux, et si je suis élue, je ferai de mon mieux pour être digne de ce haut niveau d'exigence.

Si vous avez envie de continuer à discuter de tout ce qui précède, contactez-moi ! Je suis sur Twitter @zararah, ou envoyez-moi un e-mail !

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site