Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Regards arabes: Quelle est votre religion?

La bureaucratie est un sport national dans certains pays arabes. La blogueuse égyptienne Nora Younis nous raconte ce qui arrive quand la bureaucratie se mêle à la religion, dans ce billet traduit de l’arabe.

Nora écrit:

 

 

صباح أمس الأول توجهت لمصلحة الشهر العقاري بقصر النيل لتسجيل توكيل عام قضايا للمحامي الخاص بي.. هناك فوجئت أنه علي أن أثبت ديانتي وديانة المحامي في التوكيل.. وبما أني لم أنوي الزواج من المحامي بعد، فلم يكن ليخطر ببالي أبدا أن أسئله عن ديانته.. كل ما أردته هو محامي كفء لمهمة قضائية محددة، ولا أظنه يضيرني أو يضير الدولة المصرية في شيء ان كان يهوديا، أو شينتو، أو حتى من عبدة الجزرة المقدسة!
وبما أنه لا يوجد قانونا ما يخص أو يمنع وكالة غير المسلم عن المسلم، أو غير القبطي عن القبطي، فلم أستطع تفسير الموقف سوى بأن الدولة المصرية ترغم المواطنين على التمييز في أمور غير ضرورية حتى لو أرادوا العزوف عن ذلك. لم أكن أتخيل أن يأتي اليوم الذي أسأل فيه شخصا غريبا عني: دين حضرتك ايه؟

Hier matin, je suis allée au bureau des enregistrements fonciers et immobiliers pour signer une procuration pour l’avocat qui me représente.J’ai été étonnée de découvrir qu’il me fallait prouver ma religion et celle de l’avocat que je mandate. Et parce que je n’ai pas l’intention d’épouser mon avocat, il ne m’est jamais venu à l’esprit de lui demander quelle est sa religion jusqu’à ce jour. Je veux seulement un avocat compétent pour une démarche spécifique et je ne pense pas que l’état égyptien ou moi même seront affectés s’il est juif, ou shinto ou même un dévot de la Carotte Sacrée.

 

 

 

Comme il n’existe pas de loi stipulant qu’un non-musulman ne peut pas se faire représenter par un musulman, ou un non-copte par un copte, je ne peux pas expliquer cette situation, si ce n’est que l’état égyptien oblige les citoyens à faire de la discrimination même quand ils ne le souhaitent pas.

Je n’aurais jamais cru qu’un jour arriverait où j’aurais à me tourner vers un étranger pour lui demander quelle est sa religion.

Amira Al Hussaini

 

 

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site