Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Les projets de “Rising Voices” : Une autre façon de voyager

Note : tous les liens pointent vers des sites en langue anglaise, sauf indication contraire.

Victoria Stodden, chercheur au Berkman Center for Internet and Society et professeur à la Stanford Law School, participait cette année au  Sommet 2008 des médias citoyens de Global Voices à Budapest (Hongrie), lorsque quatre représentants des projets Rising Voices ont présenté un compte-rendu du travail qu'ils ont accompli au court de la dernière année. Elle s’est arrêtée tout particulièrement sur une question posée par un participant à la fin de la session: «comment pouvons-nous vous aider?”

Comme l’écrit Victoria Stodden :

La réponse peut sembler surprenante, bien que l'argent soit toujours le bienvenu, ce sont les compétences dont on a besoin. Plus précisément, les personnes ayant des compétences en conception de sites web ou en informatique peuvent passer une semaine ou deux dans une communauté de blogueurs et leur enseigner comment faire des choses comme le design d'une page web, exposer leurs produits sur l’internet, donc, c’est essentiellement un travail de soutien aux personnes dans l'utilisation de l'ordinateur… Alors, je me suis dit que je connaissais beaucoup de gens pour qui voyager et apprendre est très important, et qui sont non seulement qualifiés en informatique, mais qui éprouveraient une grande satisfaction d’ajouter cette motivation à leur voyage. Je peux les mettre en contact avec des gens qui pourraient apprécier leurs compétences, ou ils peuvent communiquer directement avec Rising Voices.

Les intermédiaires, comme Victoria Stodden, entre ceux qui ont des compétences en technologie et ceux qui ont soif d'apprendre, sont indispensables au succès des projets tels que Rising Voices. Un exemple en particulier est le centre Nari Jibon à Dhaka, qui intègre les médias personnels sur Internet aux classes d’anglais, de bangla, et à l'initiation à Internet donnée aux jeunes femmes du Bangladesh. Une grande partie des étonnants contenus publié par Nari Jibon a été rendue possible par la formation reçue dans le cadre d'ateliers mis sur pied par un improbable, bien que très compétent, groupe de blogueurs vétérans venant du Venezuela, du Canada et des États-Unis.

1554D88D-8E7B-4A23-9E82-4A7DF61588CC.jpg

La fondatrice de Nari Jibon, Kathryn Ward, décrit comment le groupe de formateurs bénévoles  s’est constitué. Tout a commencé lorsque Rezwan Islam, rédacteur de Rising Voices, a publié un billet sur Shawn , une Canadienne basée à Dhaka, impliquée dans la lutte contre la pauvreté et auteur du blog The Uncultured Project. Quelques semaines plus tard, en faisant un peu de rattrapage sur certains blogs d'Amérique latine, je me suis rendue compte que Kira Kariakin, qui écrit pour K-MINOS, était maintenant basée à Dhaka. Après un bref e-mail, elle était fin prête et disponible pour organiser un atelier autour du site de partage de photos Flickr au centre Nari Jibon (ne manquez pas ses portraits de quelques blogueurs de Nari Jibon ). Entre temps, Shaina, étudiante en sociologie à l'université de Floride, a découvert le projet Nari Jibon via le blog de Shawn. Elle enseigne maintenant l’anglais au centre.

Les quatre se sont réunis pour la première fois la semaine dernière et sont plus que jamais motivés pour faire progresser le projet de formations aux blogs du centre Nari Jibon. C'est une joie de lire chacune des observations de Kira (en espagnol), Kathy, et Shawn.

Que peut-on faire pour encourager d’une façon concrète la création de ce type de réseau ? Que peut-on faire pour établir des liens entre des voyageurs hautement qualifiés à la recherche d'aventure et les besoins des projets tels que Rising Voices ? Il existe déjà quelques sites web qui, à l'instar de Idealist.org, cherchent à mettre en contact des voyageurs-bénévoles et des organisations à but non lucratif à travers le monde (les annonces sont gratuites, seules les offres d'emplois pour des organisations basées aux U.S.A. sont payantes).

Une autre possibilité est de tirer avantage des sites participatifs axés sur les voyages comme Wikitravel, DopplrThorn Tree de Lonely Planet et World 66. En publiant une description des projets Rising Voices sur les pages des villes appropriées sur chacun des sites de voyage, les chances augmentent de trouver parmi les touristes des formateurs disposés à organiser des ateliers sur les nouveaux médias afin de développer l'accès à Internet et de rendre la conversation globale plus accueillante. Le site Dopplr étant un site de voyage très populaire parmi les blogueurs et les amateurs de Web 2.0, j'ai donc commencé à y laisser des «conseils». Si, par exemple, vous planifiez un voyage à Medellín, et que vous cherchez quelque chose à faire de plus enrichissant que l’habituelle visite pour voir les célèbres tableaux de Botero, vous pourrez tomber sur ma suggestion de vous impliquer bénévolement en passant un après-midi incroyable avec les participants du projet HiperBarrio (en espagnol).

Picture 1.png

Les différents lieux de tous les projets Rising Voices sont visibles sur la page des projets. Si vous, ou quelqu'un que vous connaissez, planifiez un voyage dans ces pays et si vous souhaitez vous impliquer bénévolement pendant votre séjour, prenez contact avec nous via le formulaire de contact disponible sous l'onglet About !

1 commentaire

Ajouter un commentaire

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site