Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Gaza/Sderot : Israël et Palestine ensemble sur vidéo

Le projet «Gaza/Sdérot : la vie malgré tout» est un excellent exemple des diverses façons dont peuvent être créés des ponts entre différentes cultures et visions du monde grâce aux médias en ligne. Dans ce projet créé par ARTE.tv, la chaîne de télévision culturelle franco-allemande, douze personnes vaquant à leurs occupations quotidiennes de part et d'autre d'une frontière violente étaient exposées sur un site web pour un projet de dix semaines qui s'est terminé le 23 décembre. Les vidéos de deux minutes ont présenté des bribes de la vie de 6 personnages à Gaza, en Palestine, et de 6 autres de l'autre côté de la frontière, à Sdérot, en Israël, durant deux mois.

Un des avantages extraordinaires des médias en ligne, c'est l'interactivité : on peut parcourir les 80 vidéos d'une myriade de manières. On peut les visionner dans l'ordre chronologique, avec une vidéo de Palestine à droite et une vidéo d'Israël à gauche. On peut aussi décider de suivre la vie d'un personnage donné au long des deux mois de prises de vues et regarder ainsi les vidéos. On peut aussi choisir des vidéos sur une carte montrant où chacune a été tournée, ou bien on peut choisir un thème, et visionner toutes les vidéos abordant ce thème particulier. On peut aussi sélectionner une langue : le contenu est disponible en arabe, hébreu, anglais, français et allemand. Le site donne toujours l'option de voir ce qui se passe au même moment de l'autre côté de la frontière, et donne ainsi aux spectateurs l'occasion parfaite de constater que la vie de part et d'autre de la frontière est beaucoup plus semblable que différente : les gens continuent à avoir des espoirs, des rêves et des soucis.

Par exemple, Heba Safi, qui fait partie du Club des Jeunes Journalistes à Gaza, et qui parle dans différentes vidéos de sa vie et de celle de son entourage : santé, vie des jeunes en Palestine, condition féminine, amitiés, courses, sports, et carrière, et les espoirs que la situation s'améliore. Dans cette vidéo, elle parle de ce que c'est d'être une femme et d'essayer de bâtir une carrière dans le journalisme :

 

Danièle Mordechaï raconte aux spectateurs la vie d'une fille de 16 ans à Sdérot, cherchant à équilibrer l'école, avec l'action et la survie. Dans la vidéo suivante, elle joue à «Alerte Rouge» avec les enfants qu'elle garde dans le seul terrain de jeu au monde qui soit situé dans un abri : 

 

Les conclusions des différents personnages des reportages à Gaza sont sur la vidéo ci-dessous :

 

Et les conclusions des protagonistes israéliens de Sderot sur celle-ci :

 

Il y a beaucoup d'autres histoires à voir, racontées par des étudiants, des musiciens, des ménagères, des artistes, des pêcheurs, des conducteurs d'ambulance, des professeurs d'arts martiaux, des agriculteurs, des médecins, des épiciers, des coiffeurs et des boxeurs… Bref, des histoires de personnes qui partagent un profond désir de paix.

2 commentaires

  • Fennie Stavast

    Je suis de la Hollande.
    Je ne sais pas si les blogs sonts utiles pour changer des attitudes et des opinions… Mais j’essaye dans une langue que je ne parle pas tres bien… Mes excuses.

    C’ est interessant de voir les videos. Mais je crois neanmoins que il y a ici la pensee preferee dans l’Europe: c’est a dire que ca suffit que les gents “normales” connaissent l’un a l’autre pour constituer la paix. Je n’ai pas cette opinion.”On partage un profond desir de paix.” Oui. Mais:….
    Il faut de la justice, de la respect pour le droit international et les droits de l’homme AVANT de parler de la paix. Sinon, ce n’est pas la paix, mais la domination y la capitulation.

    Pour les Palestiniens de Gaza Israel utilise l’arme de la faim.
    Et les gouvernements de l’Europe donnent plus de status pour l’Israel. Et la population de l’Europe est informee et ne fait rien….

    Et les amis d’Israel devaient dire a leurs amis que la securite pour les gens de Sderot commence avec diminuer la violence et l’injustice contre les Palestiniens.

  • Merci de votre commentaire, Fennie, et de l’effort pour écrire en français !

Ajouter un commentaire

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site