Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Soudan : Des criminels de guerre du Darfour s'expriment par vidéo

Aegis Trust [en anglais] a récemment diffusé une vidéo des témoignages de quatre hommes, qui déclarent avoir pris part activement aux violences et aux massacres au Darfour, n'hésitant pas eux-mêmes à les qualifier de “génocide”. Cette vidéo a été téléchargée sur la plateforme de partage de vidéos The Hub, avec l'espoir qu'elle sera diffusée auprès d'un maximum de personnes, afin de disséminer l'information:

Les hommes, qui ont tenu à rester anonymes, sont d'anciens membres de l'armée soudanaise et de la milice janjawid: l'un d'entre eux était un haut gradé du département financier de l'armée soudanaise, un autre est un haut-commandant janjawid, mais il y a aussi un  soldat d'infanterie janjawid et, enfin, un soldat soudanais.

Sur cette vidéo, ces témoignages expliquent de quelle manière le gouvernement soudanais a recruté les milices janjawid, les a armées et équipées, mais surtout de, quelle façon, dans les cas d'attaques de villages par les Janjawids, le gouvernement n'hésite pas à masquer ces actes et à déclarer que ce sont en fait des attaques de l'armée soudanaise contre les rebelles, et non de miliciens contre des civils.

Cette vidéo est disponible avec des sous-titres en allemand, arabe et en français.

Dans le communiqué de presse dAegis Trust pour l'ONG “Human Rights First“, on apprend que cette vidéo pourrait permettre à la Cour Pénale Internationale de la Haye  de lancer un mandat d'arrêt contre le président du Soudan, le Général Omar al-Bashir:

Depuis 2003, on dénombre au Darfour pas moins de 300 000 civils tués et des millions de déplacés sur les routes, après le passage d'une milice connue sous le nom de ‘janjawid’, c'est-à-dire “les diables à cheval”. A de multiples reprises, les déclarations des survivants, confirmées par les observateurs internationaux, révèlent que lorsque les Janjawids massacrent, violent, pillent et brûlent village après village, ils sont soutenus par l'armée de terre et de l'air soudanaise. Pourtant, le gouvernement soudanais ne cesse de nier sa responsabilité dans les massacres commis au Darfour. Encore aujourd'hui, il déclare n'avoir rien à voir avec la milice janjawid.

Malgré tout, dans cette vidéo, les déserteurs -dont certains s'expriment publiquement pour la première fois – présentent une version tout à fait différente de l'histoire.

On peut aussi voir cette vidéo ici:


La destruction du Darfour: les criminels soudanais rompent le silence par Aegis Trust sur Vimeo [en anglais].

Petite image réalisée à partir d'une photo de Nicolas Rost/UNHCR, téléchargée par hdptcar

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site