Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Les Philippines sous la peur des bombes

Plusieurs villes des Philippines ont été frappées par des attentats à la bombe la semaine dernière. Des bombes ont explosé à Jolo, Iligan City, Kauswagan, Cotabato City et Datu Piang. Dans Métro Manille, un complot pour faire sauter le bureau du Médiateur, le Département de l'Agriculture, ainsi qu'à Katipunan, Quezon City, a été déjoué par les autorités. On a compté plus de 60 attentats à la bombe cette année dans le pays [les liens sont en anglais].

Qui est responsable des explosions récentes de bombes ? Le gouvernement accuse les rebelles séparatistes d'avoir organisé ces attentats. Les détracteurs du gouvernement sont convaincus que les attentats étaient l'oeuvre de l'armée. A ce jour, aucun groupe n'a revendiqué la responsabilité des attentats à la bombe.

Le Consortium de la Société civile de Bangsamoro demande instamment à tous les groupes de toutes confession de l'île méridionale de Mindanao d'être “plus vigilants et de raffermir leur unité et leur solidarité en face de ces sinistres incidents.” Le groupe ajoute :

Ceci n'est PAS un conflit entre musulmans et chrétiens. Mettons nos idées en ordre et fortifions notre résolution la plus grande de ne pas permettre à ces actes lâches de semer avec succès la suspicion et l'animosité qui pourraient mener au conflit.

Le Comité des Peuples de Mindanao demande si les attentats sont liés à l'approche des élections présidentielles :

Qui fait cela et quelles sont leurs motivations? Y a-t-il un grand dessein qui tisse un scénario politique désiré ?  Assistons-nous déjà, sous nos yeux et au détriment de notre peuple, à un scénario monté pour 2010 (pour les élections)?

Luis Teodoro rappelle aux lecteurs qu'il faut étudier les leçons de l'histoire :

…les militaires de Marcos (l'ancien président philippin) ont orchestré une série d'incidents et d'alertes à la bombe pour convaincre les classes moyennes de la nécessité pour le gouvernement de prendre des mesures drastiques devant les menaces non seulement pour la vie quotidienne mais aussi pour la vie même de la population.

Le député Teddy Casino soupçonne que les attentats avaient pour but de détourner l'attention des gens des “vrais problèmes et de la menace de l'état d'urgence”:

L'absence d'informations concluantes sur les motivations et les auteurs des attentats renforce la suspicion que, soit il y a une lacune dans le renseignement, soit que la confusion est délibérément orchestrée pour détourner l'attention du public des problèmes réels et de la menace de l'état d'urgence. (La présidente Gloria) Arroyo reste l'unique bénéficiaire de ce qui se passe.

Noel Colina met en garde :

L'explosion d'une bombe dans une église de Cotabato est un acte terroriste ! Elle prépare le terrain à l'instauration de la loi martiale et profite aux faucons du gouvernement.

Les attentats affectent le comportement de beaucoup de gens. Une phobie des bombes s'est emparée du pays, surtout à Métro Manille, la capitale politique et économique du pays. The Construct raconte comment de nombreuses institutions sont gagnées par la paranoïa devant les attentats :

J'ai été dans une banque, ils étaient barricadés comme pour le Jugement dernier. Les gardes de sécurité fouillaient tout le monde…Ils devaient ouvrir la porte et lever les stores de protection avant de laisser entrer quiconque.

Letters to Mindanao est déçu par la réaction des autorités aux attentats :

La réaction des autorités à ces incidents est lamentable, pour ne pas dire plus. Tout ce qu'elles ont fait, c'est de se défausser et d'accuser de l'incident une cible facile. Cela n'arrange absolument rien, au contraire cela fait grandir l'animosité entre les populations de Mindanao.

S'il vous plaît, qu'il n'y ait plus de bombes.

Ni d'accusations.

Spirituality Page note que ces bombes mystérieuses ont explosé quelques semaines avant que la présidente prononce son dernier discours sur l'état de la nation :

Alors ma question est : pourquoi cette série d'attentats avant le SONA (discours sur l'état de la nation) d'Arroyo, par lequel elle imposera au Congrès de se réunir en assemblée constituante et déclarera la loi martiale simplement pour proroger son mandat à la présidence ? Hmmmm, excusez mes spéculations, poser ma question c'était y répondre. Eh bien, qui ne spéculerait pas sur ces bombes mystérieuses ?

C'est leur faute.

Quelques réactions sur Twitter à ces attentats :

shylahbabe24: Je m'ennuie. Il fait si chaud ! Je suis au cybercafé. Notre travail a été suspendu. Il y a une alerte à la bombe dans notre immeuble.
chie2287: déjà à cagayan de oro via bukidnon. ai antendu parler d'un attentat à sm davao ce matin. y étais pas plus tard que hier ! mon dieu ! effrayant !
Normankonrad: A la différence des présumées tentatives d'attentat de QC, il fallait que les bombes de Mindanao soient meurtrières pour rendre crédible un danger réel et immédiat.
ilipam: suis de tout coeur avec les victimes des récents attentats de Cotabato City…
francesgm: Dites-moi, toutes ces explosions (et alertes à la bombe) sont-elles un prélude à la déclaration de la loi martiale ? Je ne sais pas trop. Rien n'est impossible dans ce …
lenytl: Pas besoin de faire sauter la façade de l'église et de blesser des innocents pour se faire entendre dans le sud à Mindanao.
ercg: quelle satisfaction ça donne aux gens de faire sauter une bombe au milieu d'un bâtiment très fréquenté, et de tuer des innocents ?
bongmontesa: Le plus vieux truc dans le manuel : faire sauter une église chrétienne pour que les musulmans deviennent les suspects. Faire sauter une mosquée pour que les chrétiens deviennent les suspects. Ne vous laissez pas avoir.

Des utilisateurs deTwitter à Cotabato et Iligan, où des bombes ont explosé il y a quelques jours :

nina_charisse: parano devant les attentats ici à cotabato, beaucoup de morts… si on veut avoir la vie sauve, alors il faut avoir confiance en Dieu et rester chez soi
hellojogsy: j'essaie de me concentrer sur mon travail malgré l'attentat à la bombe en ville et le cambriolage de notre magasin..

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site