Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Myanmar (Birmanie) : Scandale autour d'une photo qui déshonore le bouddhisme

Les citations qui suivent sont des traductions du birman vers l'anglais réalisées par l'auteur. Les articles d'origine ont été rédigés en langue birmane.

La communauté des blogueurs birmans a été scandalisée par la publication d'une photo controversée sur laquelle on peut voir un acteur birman et ses amis, vêtus de toges couleur safran, sur un blog populaire du pays.

Min Maw Kun & a Group of His Friends at Their Ordination Ceremony

Min Maw Kun & un groupe d'amis à leur cérémonie d'ordination

La photo présente l'acteur Min Maw Kun, le photographe Wunna Khwar Nee et ses amis à leur cérémonie d'ordination dans un monastère birman. Pourtant le physique de ces “nouveaux moines” a laissé la communauté bouddhiste birmane plutôt sceptique.

Irrawaddy écrit:

Bien qu'ils aient le crâne rasé et qu'ils portent des toges religieuses, la plupart de ces jeunes hommes présentent des tatouages à la mode avec des motifs tels que des dragons et des scorpions, ainsi que des tatouages aux motifs “rétro” ou tribaux. Certains sourient avec impudence alors que d'autres sont enlacés ou posent de manière provocatrice.

La photo a été tout d'abord mise en ligne sur le blog de Niknayman, qui s'interrogeait sur les intentions de l'acteur.

Les toges safrans sont vénérées et ne sont portées que par les moines, qui sont considérés comme les fils de Seigneur Bouddha. Ceux qui sont sur cette photo ne devraient pas les porter en posant avec ces expressions du visage et ces faux tatouages. Une telle chose ne devrait jamais se produire.

Par la suite, la photo a été reproduite et publiée de nouveau sur plusieurs blogs birmans. De nombreux Birmans ont été choqués par cette photo. C'est le cas de Ashin CandoBhaSaCara, un moine vénéré qui vit aux Etats-Unis et a écrit un article, dont le titre est “Pour quelle raison l'acteur Min Maw Kun a-t-il insulté notre religion ainsi ?” et qui figure sur de nombreux blogs birmans. Dans cet article, il explique les devoirs et les responsabilités d'un moine bouddhiste et expose les méfaits commis par l'acteur lorsqu'il a brisé toutes ces règles monacales.

Un acteur a le devoir de respecter le public. Il doit faire le bien et éviter le mal. Min Maw Kun et ses amis ont perdu leurs vertus en commettant cet acte méprisant. Son père, l'acteur  Zin Wine porte lui aussi la responsabilité de ce geste en ce que les parents sont tenus directement responsables des agissements de leurs enfants. Par ailleurs, le moine supérieur du monastère qui a accoutré ces gens de la sorte est tout aussi insensé. Il se peut que le moine qui a mené cette cérémonie d'ordination, n'ait même pas été réellement au courant de cette action stupide. Cependant, toute personne saine d'esprit sait que cette attitude n'est en rien acceptable dans la culture bouddhiste. Ceci lève simplement le voile sur la véritable personnalité de l'acteur Min Maw Kunn qui réalise des vidéos afin d'éduquer le public.

Pourtant, sur le site internet birman de Radio Free Asia, l'acteur Min Maw Kun a déclaré qu'il n'y avait aucune autre intention derrière cette photo et qu'il avait présenté ses excuses pour son attitude.

Je n'ai aucune raison de salir le Bouddhisme, ni ses moines. Ils sont les joyaux que nous devrions honorer. Il est vrai que nous nous faisons faire des tatouages sur le corps mais il faut que jeunesse se passe.  Je suis devenu moine avec mon fils et nous avons fait notre cérémonie d'ordination ensemble. Ces photos ont été prises durant le nettoyage du monastère, en souvenir. La photo date d'il y a 2 ans. Puisque les gens en parlent, je dois faire attention à mes actions. Je n'ai aucune intention, j'étais juste jeune et insouciant. C'est pour cela que je présente mes excuses à tous les moines.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site