Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Viêt Nam : Le gouvernement harcèle les blogueurs

Pour contrer le nombre grandissant de blogueurs vietnamiens qui informent en ligne, le gouvernement vietnamien a ouvert une nouvelle agence gouvernementale (Agence d'administration de la radio, télévision et de l'information électronique) et promulgué un décret destiné à restreindre la liberté d'expression en ligne, à censurer des blogs personnels et obliger les acteurs des nouvelles technologies à coopérer avec les autorités.

Depuis la fin 2008, le gouvernement  du Viêt Nam a pris de nouvelles mesures pour restreindre la liberté d'expression en ligne en menant systématiquement campagne contre des blogueurs et des activistes en lignes. Au moins  15 blogueurs ont été harcelés et emprisonné depuis  septembre 2008.

Nguyen Xuan Nghia, Nguyen Van Tuc, Ngo Quynh, Nguyen Van Tinh, Nguyen Kim Nhan, Nguyen Manh Son, Pham Thanh Nghien et Vu Hung ont tous été arrêtés en septembre 2008 pour leurs écrits en ligne sur un conflit territorial avec la Chine. Également en septembre 2008,  Nguyen Van Hai, qui écrit sous le nom de plume Dieu Cay, a été condamné à une peine de prison pour “évasion fiscale”, après avoir organisé une marche pacifique contre le relai de la torche olympique des Jeux Olympiques de Pékin.

En mai 2009, Tran Huynh Duy Thuc, connu sous le pseudonyme de son blog, ChangeWeNeed, a été arrêté pour avoir publié des opinions critiques envers son gouvernement.

Trois mois plus tard, Bui Thanh Hieu (alias Nguoi Buon Gio sur son blog) a été arrêté pour avoir critiqué la politique du pays envers la Chine. Le journaliste Huy Duc a été licencié de son journal, à la demande des autorités, après s'être exprimé sur le mur de Berlin sur son blog personnel, Osin.

Le journaliste Pham Doan Trang,  qui a un blog et écrit aussi sur le site d'informations VietnamNet, a été emprisonné après s'être plaint du harcèlement des journalistes vietnamiens par l'ambassade de Chine.

Le blogueur Sphinx a été arrêté pour avoir publié une photo de lui-même portant un t-shirt où il était écrit “Les îles Paracel et Spratly appartiennent au Vietnam. ”

La blogueuse Nguyen Ngoc Nhu Quynh, alias Me Nam (Mère Champignon), a également été arrêtée. Elle avait publié des photos d'elle portant un t-shirt où il était écrit : “Stop à l'exploitation de la bauxite au Vietnam”.

Global Voices Advocacy s'associe à  l'appel récent pour la libération de  Bui Thanh Hieu, Pham Doan Trang et Sphinx et demande également que les blogueurs et activistes en ligne qui sont actuellement détenus soient libérés.
Le  Committee to Protect Journalists a appelé le Vietnam une des “10 pire pays pour les blogueurs . ”

Reporters Sans Frontières liste le Vietnam dans sa liste des “ennemis d'internet. ”

Les blogueurs peuvent utiliser notre Guide pour bloguer anonymement, pour surfer en toute confidentialité, éviter des représailles juridiques et réduire de façon importante les risques que leur identité virtuelle soit liée à leur identité réelle, grâce à l'usage d'outils spécifiques.

Le web est devenu un espace très important pour plus de 20 millions d'internautes vietnamiens, pour lire et partager des informations qui ne paraissent pas dans les médias contrôlés par le gouvernement.

Toutes les informations publiées dans ce billet proviennent de l'association Viet Tan , un parti réformiste vietnamien.

Photo en médaillon : la blogueuse nguyen_ngoc

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site